Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Raising Hope. Saison 3. Episodes 21 et 22.

30 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-03-29-23h06m59s168.png

 

Raising Hope // Saison 3. Episodes 21 et 22. Burt-Mitzwah / Mother's Day.

SEASON FINALE


Après une longue pause, c'était double dose de Raising Hope cette semaine. J'étais ravi. Ravi car les deux épisodes étaient drôles, farfelus et truffés de répliques à mourir de rire. Je ne me suis toujours pas remis de celle ci : "Fruit cake. When the hell did I eat fruit cake". Certainement l'une des plus mémorables de ces deux épisodes. Dans "Burt-Mitzwah", les parents de Burt rendent une petite visite aux Chance afin d'apprendre à leur fils qu'il aurait été juif depuis… tout petit. Il a donc loupé sa Bar-Mitzvah alors tout le monde s'affaire afin de la lui organiser. J'ai beaucoup aimé cet épisode grâce aux trois numéros musicaux qu'il y avait dedans. Un grand moment de rire mais aussi de dérision. Je n'ai pu m'empêcher de voir derrière ces numéros musicaux une série qui s'amuse et créer des choses nouvelles à partir d'autres choses. Cet assemblage qui n'est pas toujours parfaitement réussi parvient malgré tout à séduire le téléspectateur que je suis au travers de belles chansons (c'est le cas ici) et de bons sentiments. Car la famille Chance est tout ce qu'il y a de plus attachant.

Le twist de cet épisode était le fait que les parents de Burt voulaient purement et simplement arnaquer des gens car ils ont passé des années à dépenser de l'argent pour des cadeaux pour les enfants d'amis juifs alors que ceux ci ne semblaient pas mérité de cadeau. C'est en tout cas ce que Raising Hope tente de nous faire croire. Il y a une morale certes, mais l'épisode parvient à ne pas la rendre pompeuse ou encore too much. On rit donc un bon coup grâce à quelques bons quiproquos ou quelques répliques faisant mouche. Tout n'est pas source d'humour dans cet épisode mais je ne pense pas que cela soit le problème. En effet, Raising Hope parvient malgré tout à réussir le tour de force de nous offrir quelque chose de touchant derrière. Comme le fait que Burt retrouve ses parents et croient en quelque chose de nouveau pour lui. J'ai bien aimé voir Shirley Jones dans la peau de la mère de Burt. Après quelques recherches j'ai découvert qu'elle connaissait bien Cloris Leachman (Maw Maw dans Raising Hope) car leurs maris respectifs sont des amis de longue date.
vlcsnap-2013-03-29-23h22m03s253.pngvlcsnap-2013-03-29-23h26m09s147.pngAprès un épisode mettant en scène la vanité des parents de Burt, c'était au tour de Maw Maw d'avoir droit à la lumière d'un épisode. En effet, dans "Mother's Day", Burt décide de faire une surprise de taille à la famille Chance alors qu'il est partie à la recherche de la mère de Maw Maw. Qui n'est évidemment pas morte. Encore un personnage haut en couleur et également incarné par Cloris Leachman (qui se retrouve donc avec deux rôles en même temps dans le même épisode). Le caractère est toujours aussi présent chez Maw Maw et sa mère, des scènes hilarantes à souhait et efficace. Le tout termine pourtant dans l'émotion puisqu'elle meurt bêtement sur la cuvette des toilettes après avoir déféquer du cake aux fruits (d'où l'expression que je vois ai cité plus haut). Raising Hope est une excellente et charmante comédie par moment, mais elle peut aussi être folle furieuse et grâce à Maw Maw cet épisode était vraiment drôle. Surtout que nous avions presque le droit à deux pour le prix d'une tant la mère de Maw Maw était elle aussi hilarante à souhait.

Finalement, ces deux épisodes jouent sur les émotions. Et surtout "Mother's Day". Surtout quand Jimmy veut offrir le collier que Hope a fait pour la fête des mères à Sabrina alors qu'au fond Virginie pense qu'elle est la mère de Hope. Sauf que ce n'est pas du tout le cas. Sabrina a pris la place vacante. Elle le mérite amplement. Mais ce que je retiens surtout c'est le fait que Virginia, qui aime la famille Chance, m'a fait verser une petite larme à la fin de épisode alors qu'elle dit qu'elle est avec sa famille et qu'elle n'a pas besoin de sa mère (qui ne pense pas du tout à elle, ce qui est malheureux). Ainsi, avec deux épisodes Raising Hope prouve encore une fois qu'elle a énormément de talent. C'est une comédie qui est encore très loin d'être montré tout ce qu'elle avait dans le ventre. Elle entre l'an prochain en quatrième saison et j'ai déjà hâte de voir à quoi cela va ressembler tant l'humour de Raising Hope reste assez unique en son genre et surtout terriblement efficace. Que demander de plus ? Rien si ce n'est de rire encore et encore.

Note : 8/10 et 9/10. En bref, entre humour et émotions, Raising Hope nage dans de belles eaux.

Commenter cet article