Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Killing (US). Saison 3. Episode 9. Reckoning.

23 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-22-20h53m32s115.png

 

The Killing (US) // Saison 3. Episode 9. Reckoning.


Cet épisode était tout simplement bouleversant. Je me demande réellement ce que cette série peut vraiment faire après cet épisode pour nous accrocher encore plus et nous laisser sur les fesses car je crois que je ne vais pas réussir à en dormir de la nuit. En effet, je ne m'attendais pas du tout à ce que Bullet meurt et maintenant que le personnage n'est plus là, je dois avouer que comme Holder je suis ému. Le désespoir d'Holder et la manière dont tout cela est traduit par l'épisode était excellent, voire même brillant. Maintenant que l'on s'est attaché aux personnage, bien évidemment qu'il est encore plus difficile de les voir dans ce genre de situation. Sa relation avec Linden sert donc encore plus le récit. J'ai adoré le moment où Holder, bouleversé, en vient presque à embrasser Linden. Ce geste est déjà symbolique. Il nous montre que finalement les personnages sont aussi là pour finir en quelque sorte ensemble. Bien que Linden refuse les avances de Holder et que The Killing ne choisie donc pas la solution de facilité pour les mettre ensemble (si elle veut le faire bien entendu), je trouve ça terriblement beau.

De plus, The Killing utilise avec brio les silences et sa mise en scène brute pour en mettre encore une fois plein les mirettes des téléspectateurs. En tant que série policière, The Killing a été beaucoup plus loin, elle a été cherché le coeur de ses personnages. Et si cela pouvait être maladroit durant les deux premières saisons, l'ensemble reste de ce point de vue là toujours sincère et touchant. Cet épisode associe tout ce qui fait de cette série une grande série policière. Au delà de la part de Bullet (qui est terrible), c'est toute une mécanique qui se met en place. La semaine dernière, Linden était kidnappée et la mécanique était donc un peu trop simpliste (car c'est un grand classique dans les séries de ce genre). Et maintenant, The Killing tente de nous prendre par derrière en nous délivrant une mort surprenante, celle que l'on ne peut pas attendre. Cela va bien entendu affecter Holder, mais également tous les personnages de la série. Holder restant le plus touché dans le sens où il s'était lié d'amitié avec Bulett et qu'il se retrouve maintenant sans cet ami.
vlcsnap-2013-07-22-21h02m26s82.pngL'affaire prend quant à elle une toute nouvelle forme, d'autant plus que tout s'enchaine assez rapidement mais avec une fluidité déconcertante. On aurait dû voir venir cette scène terrible du coffre du taxi…
Linden - "Don't open the trunk"
Holder - "What ?"
Linden - "Just come over here. Please, Holder. You don't need to be here. Holder, please don't"
Il y a des moments comme ceux-ci où l'on sait pourquoi on regarde une série. The Killing vient de me prouver en quelques minutes encore une fois qu'elle pouvait être grandiose. Si Mireille Enos est très talentueuse, ce que l'on découvre dans cet épisode c'est Joel Kinnaman. L'acteur complexifie son personnage qui devient ainsi encore plus fascinant et passionnant. On a envie d'en voir encore plus. C'est certainement la scène la plus triste que la série ait pu nous offrir en trois saisons (et elle restera à mon avis comme une scène d'anthologie).

Au delà de toute cette effervescence, Joe Mills, Danette, etc. tous les autres protagonistes qui ont un lien proche ou éloigné de l'enquête finissent par petit à petit se recouper et à en venir au même point. La série exploite le filon à fond les ballons afin de nous surprendre encore plus. Le fait que Mills était en Alaska à la période de Noël en 2009 prouve qu'il n'a pas pu tuer Tricia Seward. Et cela permet également de ne pas aller trop facilement vers le dénouement de cette saison qui à mon avis nous promet de très belles surprises. Ray Seward, qui ne servait pas à grand chose dans l'épisode précédent, continue de nous délivrer quelque chose de touchant et surtout de nous surprendre. Je me demande bien comment tout cela va évoluer. J'imagine déjà Linden courir afin de sauver la vie de Ray alors qu'il est confortablement installé sur son lit de mort.
vlcsnap-2013-07-22-20h37m34s7.pngDu côté des enfants, si Bullet est mort, Kallie disparue, Pastor Mike éloigné et Angie dans un bus pour quelque part, Lyric et Twitch vont commencer à se fabriquer une petite vie alors qu'ils vont découvrir tous les deux leur appartement. Je me demande comment tout cela va évoluer dans les prochains épisodes car le petit happy end facile que l'on nous sert ne me plait pas. The Killing est capable de nous ronger encore un peu plus les personnages pour nous faire tomber encore plus bas que terre.

Note : 10/10. En bref, un brillant épisode qui sert tout ce que l'on peut aimer dans cette série, et surtout tout ce qui peut nous attrister.

Commenter cet article

delromainzika 28/07/2013 13:02


@Charlie : Ah oui, c'est vrai que ce passage était bouleversant.


Sinon ta théorie se tient. Et je ne l'ai même pas remarqué (sauf pour le fait qu'il était louche mais comme je n'avais fait aucun rapprochement... je ne me suis pas posé plus de questions ^^

Cilou 28/07/2013 10:47


Pour moi c'est le meilleur épisode de la saison, pas pour tout ce qui touche à l'enquête mais pour les à côté. J'ai retrouvé ce que j'aimais dans les saisons précédentes : la relation entre
Linden et Holder. Les scènes où ils sont tous les deux étaient vraiment riches en émotion et formidablement interprétées . J'ai été touché par le désespoir de Holder.


La mère de Callie est un personnage que je ne n'aimais pas vraiment au début et maintenant c'est tout le contraire.


10 est une note trop élevée pour moi mais je dois cet épisode m'a enfin réconcilie avec la série.


@Charlie, pour Reddick je n'y avais pas pensé... j'étais focalisé sur le surveillant de prison, Why not


 

Charlie 28/07/2013 02:47


Tu oublies le passage de l'annonce de la mort de Rosie à ses parents lors de la première saison.. Boulversante..


 


###THEORIE###


Je ne sais pas pourquoi mais j'avais l'intime conviction que Reddick était grave louche, et la c'est le mec qui ramène la boîte de bagues, il a reçu des appels de Bullet et lorsque Holder va le
frapper chez lui, il a un pansement sur la main...Tout s'enchainait dans ma tête comme si j'avais raison...


A voir !