Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Vicious. Saison 1. Pilot (UK).

30 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-04-30-09h54m59s28.png

 

Vicious // Saison 1. Episode 1. Pilot.


La Cage aux Folles, film d'Edouard Molinaro, date de 1978. Mais c'est un film avant tout adapté d'une pièce de théâtre du même nom de Jean Poiret datant de 1973. Vicious c'est un peu comme si l'on avait voulu créer une série de cette histoire, et autant dire que je ne partais pas vraiment du bon pied. Ecrite par Mark Ravenhill, cette petite comédie nous vient donc d'un scénariste presque inconnu qui a gagné en 1998 un London Eveing Standard Theatre Award. Autant dire que ce n'est pas non plus quelqu'un qui n'a pas de bagage. Sauf que pour écrire Vicious, il a surement dû laissé ses bagages à l'entrée. Alors certes, ce n'est pas totalemen dénué d'humour puisque j'ai malgré tout ri durant ces vingt minutes mais je me suis aussi ennuyé. Le problème c'est que Vicious n'exploite pas suffisamment bien son univers et qu'elle nous enterre alors dans quelque chose d'un peu trop morne et peu joyeux. Le côté Cage aux Folles aurait pu être plaisant, je ne suis pas contre les comédies old-school (j'adore Happily Divorced par exemple), mais là c'était trop.

Les aventures d'un couple gay vivant à Londres dans le quartier de Covent Garden.
vlcsnap-2013-04-30-09h54m55s245.pngPourtant, Vicious est l'association de deux très bons acteurs en la personne de Derek Jacobi (Last Tango in Halifax, Le Discours d'un Roi) d'un côté dans le rôle de Stuart et Ian McKellen (Le Hobbit, X Men) qui a lui aussi fait un épisode de Dr Who comme son personnage de Freddie. Le couple fonctionne, mais malheureusement pas tous les dialogues. Par moment on a l'impression d'être devant quelque chose qui se répète (notamment autour du boy next door incarné par Iwan Rheon - Misfits -). Mais ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais. Quelques bonnes références culturelles comme Miss Marple et cie viennent alors agrémenter ces vingt minutes de comédie. C'est d'un côté assez douteux dans le sens où Vicious aurait pu largement mieux faire, mais c'est d'un autre côté assez drôle. Il y a quelques bonnes scènes, et je ne vais pas bouder mon plaisir, mais cette amoncellement de clichés aurait pu largement être mieux mis en scène et en valeur. Le décor ressemblait en plus de ça à un décor poussièreux.

Je ne sais pas si c'était réellement le but de Vicious d'avoir un décor de cette teneur mais en tout cas je n'ai pas trouvé ça particulièrement fun. C'est donc dans ce décor que l'on enchaine parfois les gags poussifs et les moments beaucoup plus plantureux (le fait que l'on n'ait que deux décors - la cuisine et le living - n'aide pas vraiment les gags à se renouveler). Il y a avait tellement de choses à faire avec une telle comédie. Je ne suis pas anti cliché gay si ceux ci sont bien servis. Mais là, ils n'ont pas grandis avec leur temps. La veillée de cet ami mort était également dans la répétition de gags (notamment celle des finger sandwiches, ou encore de la drague que pratique Violet sur Ash). Finalement, je me demande encore si je vais aller au bout de la première saison. D'un côté j'en ai envie dans le sens où tout n'était pas à jeter et de l'autre je pense que l'on peut trouver mieux. ITV nous a déjà délivré bien plus intéressant dans le registre comique alors ne serait-il pas plus judicieux de l'encourager dans un vois différente ? De plus, les anglais ne sont pas les plus à l'aise dans la multicam (bien que je sois un grand fan d'Ab Fab).

Note : 4/10. En bref, la Cage aux Folles en série, en parfois drôle, parfois pathétique. Au choix.

Commenter cet article