Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Honourable Woman. Saison 1. Episodes 4 et 5.

1 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2014-08-01-15h35m05s149.jpg

 

The Honourable Woman // Saison 1. Episodes 4 et 5. The Ribbon Cutter / Two Hearts.


Comment parler du confit israélo-palestien, telle est la question que se pose The Honourable Woman. Et elle n’a pas de réponse simpliste. On découvre encore une fois que finalement cette série a beau tenter c’est tout de même loin d’être transcendant. Mais pourquoi ? Telle est la question que je me pose encore après cinq épisodes de The Honourable Woman. Mais la série tente des choses, notamment avec un flashback qui nous fait quelques révélations intéressantes dans « The Ribbon Cutter ». C’est un épisode comme celui-ci que j’attendais depuis le début de la saison, afin qu’il nous dise pourquoi et comment on en est arrivé là. On revient donc sur le kidnapping de Nessa et Atika, l’incident en lui-même et les conséquences directes. C’était une belle façon de nous dire ce qui s’est réellement passé alors que jusque là la série restait plus ou moins vague sur le sujet. J’aurais aimé voir le tout se faire différemment mais non, il n’en est rien. D’un point de vue purement familial, cet épisode ne cherche pas à faire grand chose. Disons que le problème avec tout ça c’est que je n’arrive pas vraiment à voir où est ce que la relation entre Nessa et son frère veut nous emmener.

Je ne dis pas que The Honourable Woman ne montre pas de potentiel mais juste que la série ne semble pas être en phase avec ce que j’avais envie d’attendre de sa part. Dommage puisqu’il aurait tout de même été important de le faire. Enfin, c’est comme ça que je le ressens en tout cas. Par ailleurs, il y a l’aspect espionnage de la série. C’est tout de suite un peu plus palpitant, cela permet donc d’en apprendre un peu plus sur les agents du MI6 qui finalement apportent beaucoup plus que Nessa et cie à la série. Depuis qu’ils ont démontré leur place et leur intérêt (le 1.03), on a l’impression que la série a gagné une vraie dynamique et surtout quelque chose qui permet de creuser un peu plus l’intrigue géopolitique et les enjeux qu’il y a derrière. Grieff tente donc d’être un personnage suffisamment important dans « The Ribbon Cutter », ce qui nous offre l’opportunité d’aller ailleurs, dans de nouvelles directions. Mais l’on sent encore une fois qu’il manque un truc à cette série. Ce n’est pourtant pas une série qui ne tente pas des choses mais elle prend un peu trop sous temps alors qu’il ne reste derrière que deux épisodes pour conclure l’affaire.
vlcsnap-2014-08-01-15h14m59s114.jpg« Two Hearts » ne change donc pas grand chose là dedans. Dans cet épisode l’identité de Kassim est révélée, des contrats sont signés forcément des personnages vont se retrouver au bon endroit au bon moment. Côté flashback, on a donc la suite de ce que l’on avait vu dans l’épisode précédent, avec la naissance de Kassim mais aussi le retour de Nessa qui va prendre la place qui lui revient de droit à la tête de la société. Mais dans le présent, les choses sont beaucoup plus intenses. Nessa va alors révéler ses vrais sentiments pour Atika et puis elle va également partir à la rencontre de Jalal El-Amin qui a envie de participer à la suite. Elle va aussi rencontrer (car c’est l’épisode des rencontres encore et encore) Aron Yavin, un ancien allié afin qu’il enquête sur Shlomo (lié au Hezbollah). Toutes les ramifications de l’intrigue manquent parfois d’un peu de finesse. La série a beau être très belle visuellement, d’un point de vue scénaristique ce n’est pas pareil. Je dirais même qu’elle est assez médiocre de ce point de vue là alors qu’elle donne l’impression de ne pas trop savoir comment s’y prendre. Encore une fois, d’un point de vue purement familial, « Two Hearts » ne change pas grand chose.

C’est encore une fois le futur de Nessa qui doit faire face à la fois à ses problèmes personnels mais aussi professionnels alors qu’elle doit faire en sorte que ses opérations ne soient pas compromises. Et étant donné qu’elle a une vision des choses très différente de beaucoup de gens entre Israël et la Palestine, forcément cela ne va pas se dérouler aussi facilement que l’on pourrait l croire. Il y a des discussions un peu lourdes et pas très intelligentes qui donnent l’impression que The Honourable Woman est fabriquée de façon très superficielle mais je pourrais une fois de plus dire que ce que je comprends c’est qu’ils ne veulent pas froisser les peuples, ni plus ni moins, sans prendre de véritable parti (alors qu’au fond il y a un parti pris malgré tout, c’est un conflit que notre héroïne tente de régler, difficilement). Côté espionnage, les choses commencent déjà à légèrement se tasser. Est-ce important ? Telle est la question. Les relations entre les divers personnages, Nessa et Atika, Nessa et Kassim, etc. tout cela a du potentiel mais l’on ne peut pas dire que The Honourable Woman l’exploite en plein. Sans aucune hâte je regarderai donc le dernier épisode de la saison. Sans aucune hâte.

Note : 6/10 et 4/10. En bref, on a l’impression parfois que la série feuillette tout un tas de choses sans réellement s’y intéresser.

Commenter cet article

delromainzika 06/08/2014 12:42


Un peu trop subtil pour moi ? Ce n'est pas parce que je regarde des tas de chsoes que je ne peux pas voir la subtilité d'une série. Ce n'est pas une excuse recevable. De plus, je pense que je
suis du côté de bien plus de gens que tu ne pourrais le penser. Beaucoup de critiques anglais et américains n'ont pas été tendres avec la série et son manque cruel de remarque sur le conflit et
les implications que cela avait pour Nessa dans un premier temps mais aussi pour la partie espionnage de la série. Ensuite, série qui n'est pas pour moi. En quoi cette série n'est pas pour moi
exactement ? En quoi peut-on se permettre d'affirmer à quelqu'un que quelque chose n'est pas fait pour lui. La série serait interdite aux moins de 24 ans, j'aurais pu comprendre que l'on me dise
ça mais pour le coup je n'ai pas vu cet écrito. Car si tu parles du rythme de la série, j'ai adoré des séries à la narration bien plus étirée, plus posée, mais qui racontaient des choses. Je
pense à des Rectify, des Top of the Lake, et j'en passe et des meilleures. Je respecte le fait que tu aimes cette série, les goûts et les couleurs on ne peut pas y echapper, mais respecte le
mien. Ton commentaire est critique envers moi alors que justement, on aurait pu débattre de ce que tu aimes dans cette série et que moi je trouve pas assez intéressant. Critiquer les gens n'est
pas un argument.

hberdred 06/08/2014 04:02


oui je crois qu'il ne faut pas te hâter surtout pas... même carrément que tu arrêtes de la regarder, c'est visiblement trop subtil et complexe pour un boulimique comme toi. Tout ça t'échappe un
petit peu et ta chronique absconse révèle cet état de fait. Bref, c'est une série qui n'est pas pour toi.