Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : In the Club. Saison 1. Pilot (UK).

6 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2014-08-06-13h00m36s87.jpg

 

In the Club // Saison 1. Episode 1. Pilot.


In the Club est une toute nouvelle série de BBC One qui suit les aventures de six femmes enceintes. Je dois avouer que je n’attendais pas forcément grand chose de cette série mais que comme toujours avec ce type de dramas anglais, j’ai plongé la tête la première. J’ai souvent tendance à dire que les bébés dans les séries c’est une très mauvaise idée qui n’apporte rien de bon. On ne peut que constater le contraire avec cette toute nouvelle série créée par Kay Mellor (The Syndicate, Fat Friends). Elle s’y connait donc plutôt bien en bons dramas gérant plusieurs histoires avec plusieurs personnages. J’ai beaucoup aimé la saison 2 de The Syndicate par exemple. Quoi qu’il en soit, In the Club nous offre une belle introduction, racontant le quotidien de ces femmes avec un angle pourtant assez simpliste et classique mais terriblement touchant et chaleureux. Je pense que ce qui fait la vraie force de cette série et de l’écriture de Kay Mellor c’est le côté chaleureux de sa série et le fait que l’on n’ait jamais l’impression de quitter ces femmes, de les délaisser mais que l’on ait simplement envie de les prendre dans nos bras afin de les rassurer que tout va très bien se passer. Le groupe de femmes est très éclectique mais c’est aussi ce qui rend l’aventure encore plus intéressante.

Le quotidien de six femmes enceintes qui suivent un atelier destiné aux futurs parents.
vlcsnap-2014-08-06-13h46m52s201.jpgNous avons donc une bloggeuse lesbienne qui attend son premier abord, une business woman enceinte de son toy boy, une jeune lycéenne de 15 ans qui cache le fait qu’elle attend un enfant, une femme qui attend des jumeaux après avoir tenté pendant 10 ans d’avoir un enfant, Jaz une femme qui a peur d’être une mauvaise mère et enfin Vicky qui sait très bien ce qu’elle doit faire et comment. L’épisode se concentre en grande partie sur une très petite poignée de personnages, comme généralement les séries britanniques qui ne se concentrent pas totalement sur quelque chose de global mais plutôt font des focus sur certains personnages. J’ai notamment bien aimé Rick, le mari de l’une d’elle qui est en pleine débâcle financière. Il ne sait plus comment faire pour joindre les deux bouts et il va donc finir par voler quelques centaines de livres dans une banque, simplement pour pouvoir offrir une glace à ses deux enfants. C’était touchant et le geste permet encore une fois de plonger dans le caractère des personnages et de voir un peu plus de chaque individu peut réellement faire. D’un point de vue des séries mettant en scène des femmes enceintes, je crois que je préfère largement In the Club à Call the Midwife (même si cette dernière se concentre plutôt sur les femmes qui mettent au monde des enfants).

Ici on plonge dans quelque chose de parfois un peu extrême (l’histoire de Rick, alors que sa femme attend des jumeaux et qu’il a peur de ne pas subvenir aux besoins de sa femme et de ses enfants) mais au fond c’est aussi assez remarquable. En effet, In the Club cherche à nous démontrer qu’au fond il y a quelque chose qui se passe et qui fonctionne terriblement bien de ce point de vue là. Les personnages sont donc au sommet de leur forme dramatique, cherchant à délivrer des émotions que le téléspectateur est venu chercher en allant voir In the Club. Ce premier épisode est donc une belle entrée en matière et donne clairement envie d’en voir plus. J’ai notamment bien envie de voir un peu plus de notre bloggeuse lesbienne. Je suis persuadé qu’elle a énormément de choses à nous raconter. C’est en tout cas ce qui transparaît de ce premier épisode. Sans compter que c’est aussi un drama au sujet de la parentalité et comment cela affecte certaines femmes / familles plus que d’autre et comment cela est perçu car il y a un problème à tous les coins de rue, forcément. Mais comment ne pas tomber sous le charme d’une série qui a de quoi exploser par la suite. Elle se retient peut-être un peu pour le moment mais ce n’était qu’un premier tour de piste.

Note : 6.5/10. En bref, une belle introduction pour ce qui pourrait être l’une des beaux dramas de la saison estivale.

Commenter cet article