Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bones. Saison 10. Episode 5. The Corpse at the Convention.

4 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Bones

Critiques Séries : Bones. Saison 10. Episode 5. The Corpse at the Convention.

Bones // Saison 10. Episode 5. The Corpse at the Convention.


Je pense que Bones est une série qui adore faire les choses de façon très simples. Elle ne veut pas nous embrouiller l’esprit de tout un tas de choses fumeuses. Après tout, je pense surtout que les scénaristes n’ont pas l’intelligence de l’héroïne et du coup ils ne cherchent pas à jouer aux plus intelligents qu’elle. On se retrouve donc avec des épisodes qui ne prennent pas forcément beaucoup de temps pour faire les choses et qui cherchent surtout à tout mettre en scène de façon très simpliste. C’est probablement dans le but de toucher le plus grand chose qui a envie d’une série policière devant laquelle se détendre et pas trop réfléchir. C’est l’un des reproches qui avait été fait à la première saison de Bones et qui est pourtant pour moi l’une des saisons les plus intéressantes de la série. Elle avait une véritable proposition intelligente, proche de ce que CSI pouvait être à ses débuts. Maintenant les choses se sont dissipées afin de devenir plus lisibles au plus grand nombre, dans un souci de garder un public large et donc de pouvoir perdurer. Cet épisode est donc très simpliste et l’on sent que le mot d’ordre est avant tout de passer un bon moment, ni plus ni moins. Car ce serait bête de trop réfléchir je suppose.

La scène finale où Brennan parvient à faire rire toute une assemblée était probablement l’une des meilleures scènes de l’épisode. C’est rare de voir Brennan sous ce jour là et cela fait plaisir. De plus, nous avons aussi la scène des pancakes qui était une autre très jolie petite scène de l’épisode qui prouve encore à quel point Bones tente simplement de nous faire passer un bon moment sans trop creuser les cas de la semaine qui sont souvent source de casse tête. Mais cela ne veut pas dire pour autant que l’épisode était réellement réussi. C’est du policier très simple, qui ne cherche pas à nous faire réfléchir mais justement cela ne raconte pas grand chose. Le but de l’épisode est simplement de raconter l’histoire des personnages et rien de plus. Car les personnages de Bones sont devenus plus importants que tout le reste. Mais c’est aussi probablement car la science des scénaristes n’est pas suffisamment développée pour nous permettre des enquêtes réussies et intelligentes tout le temps. Si cela n’a pas forcément à être intelligent dans sa vie d’être résolue, cela peut être intelligent dans sa façon d’être racontée. En tout cas, Bones ne fait pas forcément de mauvaises choses dans cet épisode et c’est ce genre de choses que j’attends de la part de la série. Tout simplement.

Et puis c’est un épisode du retour de Wendell. Je ne peux donc pas complètement en vouloir à Bones de nous offrir un épisode aussi facile et peu passionnant d’un point de vue purement policier. Heureusement que les personnages sont donc présents afin de faire le spectacle à notre place car c’est un véritable plaisir de les suivre dans leurs aventures. Je serais tout de même déçu que Wendell ne soit pas de retour plus souvent par la suite. Il semble en pleine forme et j’avais hâte qu’il revienne alors que l’an dernier on l’avait laissé plus ou moins dans un état assez catastrophique. Cela permet maintenant de tourner aussi une page et de prouver que Bones est peut-être en train de tout simplement se ranger du côté des intrigues légères, des personnages heureux, etc. Cela serait un changement presque bienvenu après ce que tout le monde a pu vivre l’an dernier et accessoirement au début de la saison avec la disparition de notre très cher ami Sweets. Enfin, nous avons Hodgins qui trouve encore une fois le moyen de faire son intéressant sans que cela soit intéressant pour moi. Je ne suis pas un grand fan de ce personnage de toute façon.

Note : 5/10. En bref, toujours teintée de légèreté, la série n’a plus aucune créativité mais ses personnages tentent de faire le petit plus.

Commenter cet article