Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Red Band Society. Saison 1. Episode 7.

4 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Red Band Society

Critiques Séries : Red Band Society. Saison 1. Episode 7.

Red Band Society // Saison 1. Episode 7. Know Thyself.

 

Cet épisode m'a beaucoup déçu. Je ne sais pas vraiment pourquoi puisque l'on suit toujours les aventures des mêmes personnages et que l'on a un équilibre entre romance et hôpital qui semble fonctionner. Cependant, ce que cet épisode tente de faire une fois de plus c'est de nous attendrir vis-à-vis de Scary Bitch. Depuis le début de la saison, Scary Bitch est sensé être un personnage fort, avec un vraie charisme capable de dire ce qu'elle pense à tout moment. Sauf que depuis le début de la saison, elle n'est jamais vraiment Scary Bitch. Je me demande même pourquoi elle est surnommée comme ça alors que depuis quelques épisodes on a l'impression qu'ils nous proposent encore et encore la même chose. Je n'ai pas envie de voir Scary Bitch chanter, faire sa petite comédie de son côté. On veut nous montrer la fragilité du personnage, ce que je peux comprendre puisque la vision de Red Band Society est celle d'un hôpital d'enfants et donc avec les enfants on ne peut pas être aussi abject qu'avec des adultes. Sauf que voilà, pourquoi nous avoir présenté ce personnage comme ça si c'est pour en faire un personnage tout ce qu'il y a de plus caramel mou par la suite. Je ne comprends pas. Et cela alourdi en plus l'épisode de peu de choses.

Car oui, je n'avais pas envie de digérer une telle histoire pompeuse qui tente d'éloigner le personnage de l'hôpital et de nous parler de sa vie privée. Je ne suis pas contre voir sa vie privée mais je ne la voyais pas de cette façon. J'ai comme l'impression que Red Band Society tente de faire en sorte que l'on soit touché par tout le monde. Sauf que non, une telle série n'a pas besoin d'autant nous toucher au travers de tous les personnages. Ce n'est pas nécessaire car le risque est de transformer Red Band Society en grosse guimauve indigeste et cela me ferait donc changer d'avis alors que j'aime beaucoup cette série. La base même de cette série est tout de même belle et le message qu'elle semble faire passer l'est tout autant. C'est pour ça que je trouve dommage qu'ils n'aillent pas plus loin avec elle en étant moins gentil. En parallèle, nous avons l'histoire de Leo et Emma C'est mignon comme tout et pourquoi pas. Surtout que globalement le tout est assez cocasse. Les cocasseries fonctionnent car c'est avant tout un duo touchant et mignon.

Si Red Band Society n'avait pas de personnages mignons et touchants, de relation de ce genre là, alors ce serait une série trop aseptisée. Et ce n'est pas ce que je suis venu chercher quand j'ai débuté la série. Toute la petite visite de l'hôpital où l'on tente de nous faire voyager dans ce monde là. C'est un monde compliqué, avec beaucoup de sang (Charlie - "Seriously who needs to see all that blood ? Unless it's Game of Thrones, I'm not interested"). C'était une bonne idée mais elle est très mal exploitée. La faute au fait qu'il n'y a pas grand chose qui en ressort de cette histoire. Puis il y a Hunter, Kara et Jordi. Une fois de plus Red Band Society ne parvient pas à faire grand chose de bien intriguant, comme si finalement la série manquait d'énergie. Elle arrive probablement à un moment où elle doit changer un peu de direction et plutôt que de le faire elle semble épuiser ses ressources actuelles et ses richesses dans des épisodes qui ne me passionnent plus tant que ça. C'est dommage car j'aime toujours Red Band Society et j'ai envie d'aimer la suite de la saison mais pour ce faire, la série va aussi devoir faire des efforts pour me convaincre qu'elle est toujours aussi bonne que la pépite que j'ai découverte lors du pilote.

Note : 4/10. En bref, la série s'essouffle d'un coup. Dommage.

Commenter cet article