Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bones. Saison 11. Episodes 6 et 7.

11 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Bones

Critiques Séries : Bones. Saison 11. Episodes 6 et 7.

Bones // Saison 11. Episodes 6 et 7. The Senator in the Street Sweeper / The Promise in the Palace.


Après l’épisode d’Halloween un peu étrange pour Bones, la série revient à la formule qui fait son succès depuis des années et justement, c’est presque ce qu’il y a de plus dommage. Les cas de la semaine ne surprennent plus et après avoir vu l’épisode d’Halloween, je dois avouer que je m’attendais à un épisode différent. Heureusement que Booth et Brennan sont là pour se chamailler sur leur lit. La mort d’un sénateur, ce devrait être intéressant et même si l’épisode tente tout ce qui est en son pouvoir pour faire de cette affaire une affaire pour laquelle on a envie de s’intéresser, le seul truc que j’ai apprécié ce sont les personnages. Rien que de voir encore une fois des choses particulièrement dégueulasses à l’écran n’est pas forcément ce qui me passionne le plus. En effet, les scènes dégueulasses où l’on fait tomber de l’estomac a tendance à me faire tourner de l’oeil. Je sais que c’est ce qui fait le charme de cette série mais pour le coup, je ne suis pas forcément pleinement satisfait du résultat. Heureusement que Brennan et Booth sont là pour nous offrir des scènes comme celle à la fin de l’épisode. Le fait que les deux bataillent pour avoir une télé dans la chambre est un sujet de couple classique.

En effet, je suis certain que n’importe quel couple s’est déjà demandé si avoir une télévision dans la chambre était une bonne ou une mauvaise idée. Personnellement, je trouve ça assez amusant surtout que les arguments de chacun se tiennent plutôt bien. De toute façon, ce n’est pas ça qui va aider leur vie sexuelle (et donc leur couple) mais peu importe. La façon dont Brennan parle du mort de la semaine avec autant de détails dégueulasses c’est une fois de plus une occasion de nous donner envie de tomber dans les vapes (comme ce personnage dans l’introduction de « The Promice in the Palace », je suis certain que dans cette situation j’aurais aussi fait un malaise). Pour en revenir à l’épisode sur le sénateur mort, la série fait une référence sympathique à l’une de mes séries préférées. En effet, Jessica et Aubrey qui binge-watchent Battlestar Galactica c’est une excellente chose. Ce n’est pas mon couple préféré mais globalement je suis amusé. Je en sais pas trop ce que cela peut vouloir dire pour la suite mais la relation entre Jessica et Aubrey semble prendre une forme un peu plus intéressante. Jessica a beau apporter un peu de fraîcheur autour d’Aubrey, ce n’est peut-être pas le personnage qui en a le plus besoin.

Ce que j’ai un peu de mal à cerner par ailleurs c’est pourquoi les internes de Bones sont encore des internes. Quand est-ce que l’un d’entre eux sera véritablement embauché et prendra ainsi la place des autres ? Ou bien pourquoi ne pas investir et embaucher tout le monde. J’aimerais bien voir Daisy et cie chaque semaine. Du côté de « The Promise in the Palace », la série nous raconte l’histoire d’une jeune femme retrouvée morte dans un bois. Son corps est dans un sale état et va donner envie de vomir à des cyclistes qui sont là pour s’éclater entre amis. L’affaire n’a rien de bien excitant et c’est bien le problème. Du coup, je préfère peut-être des choses comme les relations entre les personnages. Notamment entre Booth et Brennan alors que leur fille a perdu une dent. Quand un enfant perd une dent, Brennan a une réaction d’anthropologue : elle doit absolument dire quelle dent c’est. C’est dingue mais c’est terriblement drôle. Cela casse presque le délire de Booth qui était tout excité face au fait que sa fille ait perdu une dent. Christine n’est pas très présente cette année mais cela ne veut pas dire que c’est un enfant qui dort. Au contraire, elle a perdu une dent et j’espère que l’on verra le personnage prochainement dans la saison. J’ai besoin de voir que les enfants de Booth et Brennan sont encore en vie. Une dent pourrait nous faire croire que ce sont devenus des cadavres.

Je me demande ce que c’est que vivre une vie de couple avec Brennan ou Booth. Les deux passent tout de même la soirée en pyjama et vont se coucher sans tenues sexy. Un comble. Mais il y a encore pire : alors qu’ils sont dans leur chambre et qu’ils pourraient s’adonner à d’autres choses, ils préfèrent parler du cas de la semaine avec Jessica au téléphone. Parfois je ne comprends pas trop ces personnages mais bon, il faut croire qu’ils sont passionnés par leur métier. Quant à Aubrey, plus le temps passe et plus je trouve qu’il fait une vraie bonne alternative à Sweets. La mort de Sweets était une très bonne idée quand on y repense car je ne pensais même plus à ce personnage jusqu’à maintenant. Il était responsable de la médiocrité qui rodait et la série parvient avec Aubrey à développer des cas différemment et d’un point de vue un peu plus policier (et c’est un peu mieux justifié pour le coup car la place de Sweets dans Bones a toujours été très étrange).

Note : 5/10. En bref, la série retourne à ses classiques.

Commenter cet article