Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Veep. Saison 4. Episode 2.

27 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Veep

Critiques Séries : Veep. Saison 4. Episode 2.

Veep // Saison 4. épisode 2. East Wing.


Difficile de ne pas se gausser des aventures de Selina et de tout son staff, souvent plus incompétent qu’autre chose. En tout cas, cette saison 4 débute de façon assez solide dans son ensemble. Le premier épisode nous a surtout rappelé pourquoi on regarde cette série et surtout tout ce qu’elle peut faire de merveilleux. Ce que j’ai d’autant plus apprécié c’est que « East Wing » soit aussi réussi dans sa façon de parler de chacun des personnages et surtout de tenter de les ajuster à leurs tout nouveau rôle. Cet épisode permet aussi à Veep de revenir à ce qu’elle sait faire de mieux, en termes d’humour mais également dans sa façon de gérer les personnages. L’épisode jongle entre les personnages de façon tellement fluide. On a donc l’impression que les 20 minutes de l’épisode ne s’arrête jamais. On passe d’un personnage à l’autre, d’une vanne à un autre, d’une référence à une autre et enfin d’une intrigue à l’autre. C’est savamment orchestré et cela rappelle aussi à quel point Veep est une comédie qui fonctionne toujours aussi bien. L’épisode prend alors le soin de développer les arcs narratifs introduits dans « Joint Session » mais le plus important reste la petite discussion de paix qu’il va y avoir avec le Premier Ministre israélien et Gary qui va malheureusement faire des siennes. Cette équipe qui entoure Selina c’est du bonheur en barre car Selina fait tout ce qu’il ne faut pas faire dans un mandat.

Elle enchaîne les bourdes et ce n’est pas facile de se rattraper. En tout cas, j’apprécie tout de même la façon dont justement Veep parvient à mettre en évidence ces bourdes toutes plus amusantes les unes que les autres. En tout cas, la confrontation de l’épisode entre Selina et Gary est l’une des plus intéressantes de toute l’histoire de la série. C’était tellement brut mais aussi drôle, et cela donne l’impression que les deux ne s’étaient finalement pas dit tout ce qu’ils pensaient du travaille de l’autre. Bien entendu c’est Gary qui en prend pour son grade mais pas seulement. La prestation de Tony Hale dans cet épisode rappelle que sans lui, Veep ne serait pas aussi amusante. La façon dont lui et Julia Louis-Dreyfus ont su développer une telle alchimie à l’écran est indéniablement l’une des choses les plus excitante de cette série. Et cela se poursuit encore même 4 ans plus tard. Si en première saison Veep était légèrement décevante ou en tout cas pas forcément la série que j’avais attendu, elle a su devenir particulièrement jouissive dès sa seconde saison, une saison complètement différente sur bien des aspects et bien plus amusante en somme. En tout cas, rien à redire une fois de plus sur les prestations de chacun, ce casting est de tout de façon de l’or en barre (de rires).

La confrontation entre Selina et Gary fait des émules puisque Jonah et Teddy font eux aussi la même chose. Je trouve que cette partie de la série est assez différente de ce que j’aurais pu imaginer dans le premier épisode mais c’est drôle car c’est tellement comique. La série semble surtout vouloir nous faire rire dans cet épisode et elle l’assume d’ailleurs pleinement. Elle ne veut pas nous ennuyer et elle le fait avec malice. Tout l’épisode est bourré de scènes toutes plus drôles les unes que les autres et c’est clairement quelque chose que j’apprécie énormément. Cet épisode est surtout rythmé par des faces à faces. On a aussi Kent et Catherine qui vont avoir droit à une séquence à la limite du mémorable (même si Gary et Selina volent finalement la vedette à tout le monde, cela ne veut pas dire que les autres personnages n’ont pas leurs moments pour briller eux aussi). Richard et Jonah est une autre de ces associations qui fonctionne très bien. Le reste des membres de l’équipe n’a pas forcément la place la plus importante de l’épisode mais tout le monde y va de sa petite réplique amusante et c’est ça aussi l’une des plus belles réussites de cet épisode. C’est rare qu’une comédie puisse nous faire rire avec tous les personnages. Oui, tous les personnages.

Note : 10/10. En bref, parfait.

Commenter cet article