Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Night Shift. Saison 2. Episodes 3 et 4.

4 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Night Shift

Critiques Séries : The Night Shift. Saison 2. Episodes 3 et 4.

The Night Shift // Saison 2. Episodes 3 et 4. Eyes Look Your Last / Shock to the Heart.


J’ai découvert en faisant quelques petites recherches sur ces deux épisodes que « Eyes Look Your Last » avait été mis en scène par Eriq La Salle, un acteur qui a un lien assez important avec les séries médicales plutôt qu’il incarnait le rôle du Dr. Peter Benton dans Urgences. Et justement, cet épisode est le meilleur épisode de la saison pour le moment. D’un point de vue purement médical, les choses évoluent de façon assez intéressantes dans son ensemble. J’ai beaucoup aimé l’histoire de cet accident de voiture qui amène plusieurs blessés aux urgences du San Antonio Memorial. Cette histoire est d’autant plus horrible que des jeunes mariés adolescents et une jeune femme enceinte se retrouvent entre la vie et la mort. Enfin, surtout la femme qui risque de perdre son enfant et sa propre vie. C’est beaucoup pour l’homme de sa vie qui est policier. J’ai trouvé l’histoire de ce dernier assez horrible et la confrontation finale certes un peu simpliste. Disons que tout s’enchaîne peut-être un peu trop rapidement et que The Night Shift n’a donc pas le temps de nous préparer réellement à la suite de l’histoire. J’aurais aimé que la tension s’installe sauf que l’épisode semblait ne pas pouvoir mettre tout cela en scène. C’est un seul accroc de cet épisode qui globalement parvient à rester satisfaisant du début à la fin.

Il y a une certaine tension médicale surtout dans la première partie de l’épisode alors qu’il faut sauver tout le monde. Ce n’est pas facile mais ils vont tout de même tenter car ils sont fait pour ça dans cet hôpital. Nos personnages préférés sont alors plus ou moins placés au second plan dans cet épisode ce qui à mon sens est un mal pour un bien. Cela permet de mieux cerner certains personnages et de nous donner une vision peut-être beaucoup plus globale des choses. En tout cas, cela fonctionne à la perfection. D’une série médicale je n’attends pas forcément des relations amoureuses entre les personnages comme peut le faire Grey’s Anatomy. Cette dernière le fait suffisamment bien pour que je n’ai pas forcément envie de voir la même chose ailleurs. Non, le but de The Night Shift est de nous raconter à mon sens des cas d’urgences médicales extrêmement. C’est ce qu’il y a de plus intéressant dans cet épisode car le médical passe avant tout le reste même si Paul apprend qu’il est judicieux pour lui de suivre son coeur alors qu’un homme un peu excentrique semble se présenter. Mais encore une fois l’histoire de Paul n’est pas ce que j’ai le plus apprécié. Cela permet certes d’apporter une certaine forme de légèreté qui n’est pas inutile pour autant.

Avec « Shock to the Heart », les choses sont un peu plus compliquées. La série change alors complètement de registre et nous propose dans cet épisode quelque chose d’un peu plus personnel du point de vue des personnages. On a donc avec ces deux épisodes les deux visions différentes de la série qui se rencontrent. D’un côté celle de la série médicale pure jus et de l’autre quelque chose d’un peu plus personnel autour des intrigues de chacun. Je pense bien évidemment à l’histoire d’Alister et Rick Lincoln. Cette relation était l’une des meilleures choses qui soit dans la saison précédente car il y avait quelque chose de mignon là dedans et de terrible à la fois. Ce que je regrette avec cet épisode c’est que la série ne continue pas dans cette direction et ne nous offre donc pas vraiment la possibilité de reprendre ce qui avait été entrepris dans un épisode de la première saison. Peu importe, cela fait tout de même sacrément plaisir de retrouver Rick Lincoln, surtout pour la terrible nouvelle qu’il a à apprendre à Alister à la fin de l’épisode. Il a beau passer en coup de vent (et j’aurais justement apprécié que The Night Shift développe un peu plus cette histoire) cela reste malgré tout assez agréable dans son ensemble.

Par ailleurs, Joey, T.C. et Gwen tentent de venir en aide à un parachutiste après un crash qui lui aura été presque fatal. Cette histoire est tout de même assez horrible et The Night Shift parvient, visuellement à nous donner l’impression que c’est le cas de la dernière chance, qu’il n’y a pas d’autre possibilité pour cet homme de s’en sortir dans l’aide de nos trois personnages préférés. Pendant ce temps, plusieurs membres d’une même familles semblent avoir des symptômes menaçant pour leur vie. C’est là aussi une bonne idée que de nous plonger dans un cas de la semaine aussi différent de ce que l’on peut voir. Le côté lien familial et maladie est quelque chose que The Night Shift n’avait pas déjà exploité. J’apprécie quand une série médicale nous fait des propositions et même si l’on sent que l’inspiration première de cette série est ce qui existe plus ou moins déjà dans le monde des séries (Urgences, Grey’s Anatomy), elle parvient dans ces deux épisodes à sortir quelque chose d’intéressant. Au début de la saison j’avais récemment peur qu’ils ne sachent pas trop quoi faire mais je suis heureux de voir que finalement ils ont réussi à nous offrir un très joli spectacle.

Note : 6.5/10. En bref, deux épisodes assez complémentaires où le médical prend le dessus sur le reste. Réussi.

Commenter cet article