Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suits. Saison 5. Episode 6. Privilege.

19 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Suits

Critiques Séries : Suits. Saison 5. Episode 6. Privilege.

Suits // Saison 5. Episode 6. Privilege.


Louis Litt est-il capable de changer ? Telle était la question que tout le monde pouvait se poser. Cet épisode est une occasion de voir Louis différemment et je pense que l’on peut tous dire que sa nouvelle attitude était une vraie bouffée d’air frais même si c’est probablement temporaire (car de toute façon, Suits ne peut pas laisser Louis devenir comme ça pour toujours). Après avoir vu Louis être le personnage-victime, se saboter tout seul, on arrive enfin à le voir autrement et je pense que personne ne s’attendait à le voir aussi changé. Plusieurs fois le personnage a tenté sa chance, tenté de devenir quelqu’un de plus mature et un adulte civilisé qui réagit et agit de façon rationnelle mais non, il restait l’homme puéril. Le changement de comportement du personnage va t-il duré ? Probablement que non. Louis est toujours à son meilleur dès qu’il commence à être vindicatif et méchant. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles on l’aime tous la plupart du temps. Au delà de ça, voir Louis se comporter correctement et travailler avec Mike plutôt que contre lui était une bonne chose. C’était une bonne nouvelle aussi qui permet de rappeler l’animosité qu’il y avait entre ces deux personnages quand Mike avait décidé de quitter Louis pour retourner vers Harvey au début de la saison 4 si mes souvenirs sont bons.

J’espère que cela va rester comme ça un peu plus long. Cette année, Suits prouve qu’elle cherche à faire changer sa propre construction, sa propre dynamique. Et j’aime beaucoup ce genre de choses. Ailleurs, Harvey semble faire son mieux. L’histoire du Dr. Agard était une occasion de montrer encore une fois que Harvey n’a pas perdu la main et qui n’a pas froid aux yeux d’un point de vue plus personnel. En associant judiciaire et personnel, Suits permet à Harvey d’évoluer lui aussi. Sa thérapie est clairement l’un des moments forts de la saison. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la série choisisse cet angle là. Certes, cela prend énormément de place et le côté judiciaire de la série est parfois un peu oublié plais bon, il y a de tout là dedans. Cette série aime jouer avec tout ce qu’elle peut trouver sous la main et je pense que c’est aussi tout ce que l’on pouvait attendre de sa part. Accessoirement, Donna et Gretchen vont nous offrir l’un des moments que tous le monde attendait. D’un point de vue de la relation entre les deux personnages, Suits met de son âme là dedans. Cela nous rappelle les meilleurs choses que la série ait pu faire même si dans un sens ce n’est justement pas original car cela reprend pas mal d’éléments que l’on a déjà vu par le passé dans cette série.

Suits fonctionne toujours autour de la même mécanique quand elle confronte ses personnages, surtout quand c’est quelque chose qui est très attendu. Mais cela reste une bonne opportunité de créer des séquences qui, sans être mémorables sur le long terme, apportent beaucoup à une saison qui cherche justement un peu de nouveauté dans ce qu’elle bouscule. Par ailleurs, je dois avouer que Jack Soloff reste un personnage que j’ai un peu de mal à cerner. Une fois de plus, Suits semble faire dans la répétition générique d’un précédent personnage (hum… tout le monde se souvient de Daniel Hardman) sur le retour. Du coup, Harvey et Jessica sont probablement en train de préparer ici le terrain pour la seconde partie de la saison. Si Suits continue de naviguer en terrain connu, la saison cherche clairement à se renouveler et à délivrer un esprit légèrement différent de ce que l’on avait déjà pu voir précédemment. Comme quoi. C’est une preuve que le changement c’est maintenant, même si cela ne risque pas de durer trop longtemps, surtout que Louis ne peut pas rester comme ça indéfiniment et que les répétitions qui se préparent pour la seconde partie de la saison semblent prendre un chemin légèrement décevant.

Note : 5.5/10. En bref, pas mal.

Commenter cet article