Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Awkward. Saison 5. Partie 1. BILAN.

5 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Awkward

Critiques Séries : Awkward. Saison 5. Partie 1. BILAN.

Awkward. // Saison 5. Episodes 1 à 12 (Partie 1).
BILAN


La saison 5 de Awkward sera la dernière. J’ai envie de dire : heureusement. Le problème de cette série a toujours été de tourner en rond, de ne jamais savoir comment aller au delà de son concept initial qui a tiré deux saisons sympathiques et ensuite beaucoup de choses particulièrement ennuyeuses et ridicules. Awkward avait même réussi à transformer en héroïne en le personnage le plus indécis et le plus détestable pour son incapacité à choisir. Au début, c’était une bonne comédie avec des personnages atypiques, un univers bien à elle et puis elle est tombée dans les ressorts classiques d’une comédie romantique adolescente, entre va-et-vient romancés et aventures qui ont toujours eu du mal à surprendre. Ashley Rickards est une jeune actrice que j’aime beaucoup et sous les traits de Jenna Hamilton elle a toujours eu quelque chose d’intéressant à raconter. Le problème c’est qu’au delà de tout ça, la série n’a eu de cesse de s’humilier elle-même dans ses conneries. Jenna a passé par exemple toute la saison précédente à se chercher un but futur car la grande question était aussi de savoir quoi faire après le lycée. Un lycée que l’on a eu l’impression de voir un peu trop souvent. Une série comme Awkward aurait dû se libérer de ce monde, quitte même à se séparer de personnages (pourtant très drôles) comme Valerie Marks. J’aime bien cette dernière mais Awkward n’en avait pas besoin.

Un semi-rebooté à mi-parcours aurait donc été judicieux. La relation entre Jenna et Matty est une fois de plus au centre de cette première partie de saison 5. Au bout d’un moment, les réflexions sont toujours les mêmes et les personnages semblent se répéter encore et encore les mêmes choses. Il y a de vrais sentiments entre ces deux là mais le problème c’est que l’on n’attendait plus cette relation et le résultat a été de continuellement casser la série et ce qu’elle aurait probablement pu faire d’original cette année si elle n’avait pas les éléments les plus pompeux à mettre en scène. Matty et Jenna c’est une relation mignonne mais justement, derrière toutes ces mignonneries on a l’impression de voir encore et encore les mêmes choses. Alors que tout semble être parfait pour ces deux là, Jenna et Matty vont encore une fois se séparer ? Sérieusement. Quand on voit ce moment à la fin du dernier épisode de cette première saison j’ai eu l’impression de voir l’un des pires retournement de situation possible. Je crois que les scénaristes ont perdu foi en ce qu’incarnait Awkward au départ : cette jeune fille que personne ne remarquait et qui va se faire remarquer du jour au lendemain. Et tout cela va se faire jusqu’à ce que Jenna, maquillée comme un camion volé décide d’aller retrouver Matty afin de dire à quel point elle l’aime et ne peut pas rester seule.

C’est mignon les scènes de la fin de cet épisode, elles m’ont même émues mais justement, le problème c’est que ces scènes sont ce que Awkward aurait dû être depuis au moins deux saisons. A vouloir tourner autour des mêmes personnages, cette première partie de saison a complètement cassé l’ambiance qui aurait pu être créée à l’idée de quitter le lycée. Il y a des émotions que la série tente de créer, une certaine forme de nostalgie aussi sauf que rien de tout ça ne fonctionne vraiment. J’en attendais peut-être trop, mais en plus de ça des relations comme Jake et Tamara, Sadie et son beau, et j’en passe, ce sont des trucs qui sont au final très redondants. On a déjà vu ça des dizaines de fois auparavant dans la série et l’idée qu’elle grandisse peut-être (car oui, on ne sait pas ce que la seconde partie nous réserve malgré les belles promesses de ces dernières images) trois saisons trop tard est intéressant. Mais bon, on ne peut pas dire non plus que Awkward ait réussi grand chose non plus pour le moment si ce n’est à délivrer l’une de ces parties de saison qui n’ont rien à raconter de pertinent sur autant d’épisodes et qui font durer le plaisir de trop. Car oui, il n’y a aucun plaisir à dedans finalement (et c’est bien le problème que je peux trouver à cette série justement, de prendre son temps alors que tout le monde est déjà prêt depuis longtemps).

Note : 4/10. En bref, ce n’est pas ce que Awkward a fait de pire mais 12 épisodes pour enfin sortir du lycée… c’est très long, surtout quand les schémas se répètent encore et encore.

Commenter cet article