Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 11. Episode 4.

15 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 11. Episode 4.

Esprits Criminels // Saison 11. Episode 4. Outlaw.


Parfois, il est des épisodes que j’ai un peu de mal à comprendre. « Outlaw » fait partie des épisodes décevants de la série, de ceux qui ont une bonne idée de départ mais qui ne parviennent jamais à arriver au bout des choses de la meilleure des façon. Cet épisode est étrange aussi par rapport au tueur de la semaine qui est loin d’entrer dans les standards de Criminal Minds. C’est justement cette originalité que j’imaginais comme véritablement intéressante et qui aurait pu donner un vrai coup de pouce à l’épisode. Mais non, car il ne se passe rien de bien neuf de ce point de vue là. L’histoire manque cruellement de surprises comme si finalement le but n’était pas de créer des twists et de nous donner envie d’aller au bout de l’épisode avec mais seulement de raconter une histoire, différente. La série ne nous laisse pas vraiment de place pour avoir de l’empathie ou de la sympathie pour qui que ce soit ou quoi que ce soit. C’est une autre faiblesse d’un épisode qui aurait justement pu se concentrer un peu plus sur les personnages, leur histoire et la façon dont ceux-ci tentent de grandir au fil des épisodes. Les personnages sont là mais là aussi la série ne fait rien de neuf pour eux.

C’est dommage car Criminal Minds est justement une série qui fonctionne en grande partie grâce à ses personnages. Ce serait sacrément dommage qu’elle ne profite pas d’eux, même de Lewis qui vient d’arriver. Mais justement, même Lewis n’apporte rien de neuf et semble déjà enfermée dans la mécanique rutilante de la série. Globalement, la structure même de l’épisode fonctionne assez bien et reste agréable mais je trouve que ce n’est pas suffisant, qu’il faut encore un peu plus que ça. Peut-être car des personnages comme Rossi tentent d’apparaître comme des héros dans l’épisode mais Criminal Minds ne leur donne pas vraiment l’occasion de l’être complètement. La série prend donc du temps pour créer des liens entre Rossi et le Chief Montoya. Le fait que cet homme soit complètement rongé est sympathique mais les émotions manquent cruellement et même à la fin, quand Criminal Minds tente de nous émouvoir encore un peu plus, les choses ne fonctionnent pas aussi bien. Pourtant incarné par un acteur que j’aime bien, Benito Martinez (récemment vu dans American Crime mais connu pour son rôle dans The Shield ou même Sons of Anarchy) et cela s’arrête plus ou moins là.

La scène de funérailles à la fin de l’épisode a beau être jolie, elle n’est rien de plus. Disons que si j’avais envie d’attendre plus de la part de Criminal Minds, le résultat était complètement différent et pas vraiment à la hauteur des attentes non plus. Je pense aussi que l’un des problèmes de cet épisode de Criminal Minds est l’absence de J.J. qui se fait toujours ressentir. J’aimerais parfois que Criminal Minds cherche à faire des épisodes originaux jusqu’au bout et pas juste nous le faire croire en surface. Car c’est ce qui se passe ici, on a l’impression qu’ils font des choses différentes alors que finalement, une fois arrivé au bout de l’épisode on se rend compte du manque cruel de nouveauté qu’il y a là dedans. Je suis certain que beaucoup de téléspectateurs vont trouver chaussure à leur pied avec cet épisode, ce que je peux comprendre, mais j’ai des attentes différentes pour Criminal Minds et notamment dans sa façon de gérer ses cas de la semaine avec notre équipe du FBI. Les perosnnages sont donc ici mal utilisés, pour le plus grand déplaisir du téléspectateur que je suis. Cela me gêne tout ça car j’aime cette série et ses personnages mais là… ce n’était pas vraiment ça.

Note : 4/10. En bref, déçu par un épisode qui avait tout pour réussir.

Commenter cet article