Critiques Séries : The Purge. Saison 2. Episode 7.

Critiques Séries : The Purge. Saison 2. Episode 7.

The Purge // Saison 2. Episode 7. Should I Stay or Should I Go.


Dans son cold open cette semaine, The Purge nous plonge dans un rendez vous marketing pour ceux qui ont créé un business des masques de la Purge. La façon dont la série parle ici de marketing pour cibler la communauté LGBT est assez amusant et lève le voile sur de nouveaux éléments alors que le prochain épisode verra le début de la nouvelle Purge… Mine de rien, The Purge a su cette année mélanger l’après Purge, l’avant Purge et la Purge en elle-même.

Cette semaine, la série décide de développer l’histoire de Ben et de sa petite amie. Je trouve presque dommage que cette dernière soit maintenant décédée mais cela ne fait que renforcer la haine de Ben. La façon dont l’histoire de la saison est construite autour de ce personnage est assez tragique. La violence dont Ben fait preuve et son amour pour sa petite amie permet aussi de voir d’autres facettes du personnage et de sa personnalité. Je trouve que The Purge manie bien ses personnages après avoir mis du temps à les développer correctement. La saison permet donc de mieux cadrer aussi les causes d’une nuit de Purge et les conséquences de ce qui peut arriver à n’importe qui. Ben est le symbole parfait des causes et conséquences et de la Purge.

Petit à petit, les intrigues se concluent de façon évidente cette semaine même si The Purge aime nous réserver de belles surprises. Pourquoi ? Car le prochain épisode est celui de la Purge ! Le fait que l’on ait pu s’attacher aux personnages petit à petit est une bonne nouvelle, notamment Ben qui n’a plus à se cacher derrière un masque face à Kelen mais tout cela va conduire à la perte de celle qu’il aime. La façon dont elle meurt dans l’épisode est assez violent. On a l’impression d’être dans un film d’horreur de survival où une femme lutte pour s’en sortir. Joel Allen et Danika Yarosh forment un parfait duo lors de ce petit road trip. Du coup, plutôt qu’une fin à la Massacre à la Tronçonneuse, elle a droit à une fin à la The Devil’s Rejects.

A ma grande surprise, le problème que Marcus a avec son voisinage n’a rien à voir avec sa race mais à cause de son boulot. Dans le monde de The Purge, les mauvais traitements médicaux ne sont pas résolus par la justice mais par des chasseurs de prime de la Purge. J’aime bien ce qui se trame ici aussi car maintenant qu’il y a tous les voisins contre Marcus, cela risque d’être un grand moment de pure massacre la semaine prochaine. Quant au duo Esme/Ryan, il n’est pas aussi efficace que l’on a pu le voir précédemment. L’épisode se repose un peu sur les autres personnages, surement car ce qu’il y a de plus intéressant avec ces deux là arrivera dans le prochain épisode.

Note : 7/10. En bref, l’épisode est rythmé et efficace, reprenant les codes de l’horreur intelligemment.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article