Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : 30 Rock. Saison 6. Episode 20.

4 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

may30rock.queen_.jpg

 

30 Rock // Saison 6. Episode 20. Queen of Jordan 2 : Mystery of the Phantom Pooper.


Suite directe d’un épisode de la saison précédente (“Queen of Jordan”), cette semaine, 30 Rock nous offrant un bien bon épisode encore une fois. La semaine dernière nous étions en live pour parler des bienfaits du direct et de l’histoire des programmes en direct. Maintenant que l’effervescence est passée, 30 Rock nous livre un épisode qui nous replonge dans cette parodie réussie du pire des téléréalité… de la chaine américaine Bravo. Les blagues vont fusées, et même si ce n’était pas aussi bien que le premier épisode de ce genre là livré l’an dernier, cela restait quand même une parodie de bonne facture. Le truc c’est qu’il n’y avait plus l’effet de surprise de tomber sur ce genre d’épisodes. « Queen of Jordan » c’est la téléréalité de la femme de Tracy Jordan. Elle est diffusée sur Bravo et pour l’occasion, 30 Rock en a repris les couleurs, la réalisation, les petites descriptions en bas d’écran, … D’ailleurs pours ces dernières ce fût excellent. Entre « NBC (a television network) », « Lisa Lampanelli ? », « Kenneth –not worth describing », ou encore « Jack’s mother in law, keeping it tight », on avait déjà un florilège de très bonnes répliques, non dites à l’orale.

 

Malgré le fait que NBC est dans les choux niveaux audiences, 30 Rock n’a pas peur de s’amuser de la chaîne. En reprenant les couleurs de la Bravo, ils sont donc s’occuper du cas de cette chaîne du câble. Notamment en parlant du fait que c’est une chaîne très « gay ». 30 Rock est très borderline quand il s’agit de parler des gays dans la série. On avait déjà eu quelques exemples par le passé et notamment durant cette saison (la scène de porno gay de Liz et Criss était marrante d’ailleurs). Bref, Bravo en prend pour son grade et c’est mérité. Je déteste cette chaîne, et tous les programmes qu’elle sort. C’est souvent caricatural (encore plus que les programmes de MTV). Et la réalisation est pauvre. Sans compter sur le jeu des acteurs qui est exagérés puissance dix. Je retiens notamment le petit baiser que Jack va échanger en direct devant les caméras. Un grand moment une fois de plus. Queen of Jordan est une émission assez drôle, qui permet de retrouver un peu de l’esprit de dérision du Saturday Night Live. Car au fond, on sait pertinemment d’où Tina Fey tient son inspiration, de l’émission qui lui a permis de créer sa propre série.

may30rock.jack_.jpg

Outre la très bonne critique de téléréalité, l’épisode raconte aussi une histoire. Jack tente toujours de faire revenir Avery aux Etats-Unis. Cette intrigue n’était pas déplaisante, de même que celle de Liz. Cette dernière se trouve d’ailleurs être un personnage assez cocasse parfois mais peu présent dans l’épisode. Dommage. Toute la partie avec Angie et Tracy aurait pu être bien meilleure mais fonctionne très bien grâce à un florilège de bonnes répliques. Angie incarne à la perfection cette femme un peu folle dans sa tête. Elle est parfaite pour « Queen of Jordan » de toute façon. Outre l’excellent souvenir que j’avais de l’épisode de l’an dernier, celui-ci n’était pas mauvais non plus. Loin de là. Je dirais même qu’il était assez efficace. Mention spéciale à la photo de DSK dans le bureau de Jack (que vous pouvez admirer ci-dessus).

Ce que j’ai adoré également dans cet épisode c’est cette phrase :

« Now that I'm a fashion designer, I'm an octuple threat... Reality star, actress, singer/song-reader, perfumist, IBS survivor, best-selling author of a book I didn't write, catchphrase coiner. »

Elle résume à la perfection ce qu’est la téléréalité de nos jours et ce que les gens qui en sortent font sans aucun talent.

 

Note : 8.5/10. En bref, hilarant, fun, et complètement cinglé.

Commenter cet article