Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Horror Story - Coven. Saison 3. Episode 7.

21 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-21-17h40m49s172.png

 

American Horror Story : Coven // Saison 3. Episode 7. The Dead.


Au travers de sa mise en scène surtout cet épisode était très original. Cherchant à modifier en quelque sorte la manière dont American Horror Story fait les choses. Notamment du point de vue de la relation entre Danny Huston et Fiona. Je trouve que la relation de ces deux personnages et surtout le fait qu’ils partagent un passé ensemble dont Fiona n’avait pas connaissance m’a beaucoup surpris. C’était une idée qu’il faudra développer prochainement. Pour le moment la relation entre les deux personnages reste assez singulière (une petite séance de sexe ensemble - qui ne sera jamais montrée ce qui va de pair avec le côté très prude de la réalisation et de cette impression que l’on est dans les années 30 -) mais elle évolue au fil de l’épisode et au fil des révélations que les deux personnages veulent bien faire l’un à l’autre. C’est tout un jeu de regards, presque pervers mais toujours aussi bien ficelé. Ensuite il y a toute la relation entre LaLaurie et Queenie. Les deux vont passer quelques moments ensemble, notamment quand Queenie fait découvrir à LaLaurie les joies de la junk food.

C’était un moment assez drôle surtout que l’on ne s’attend pas forcément à ce que Marie puisse sympathiser et passer du temps avec Queenie, une black. On sait pertinemment qu’elle a horreur des blacks mais toute la saison a été faite pour qu’elle change d’avis au fil des épisodes. Je me demande ce que Angela Bassett nous prépare maintenant puisque je sens que d’assouvir à nouveau sa vengeance sur Marie est son idée. La manière dont American Horror Story tente d’aborder la question de la race est assez intéressante, notamment par rapport au fait que Marie soit raciste. Peut-être que parfois American Horror Story y va un peu fort sur le sujet de la race, notamment car le personnage de LaLaurie en rajoute une couche quand elle se retrouve avec Queenie. Cette dernière change également de camp, tout cela car elle pense qu’elle ne sera jamais chez elle dans cette école où elle est actuellement et puis également à cause de LaLaurie « Ha, ha, ha, Queenie! Those other girls will never truly think of you as one of them because you’re black ».
vlcsnap-2013-11-21-17h35m45s201.pngMême Marie tente de la dissuader de retourner dans son école « Those girls are not your sisters, because you’re black. Come and live with your people! ». Au delà de ça, j’ai du mal à voir où la série veut réellement en venir avec LaLaurie et Marie. Les deux actrices qui incarnent ces personnages sont brillantes et nous le prouvent également dans American Horror Story, mais je ne sais pas vraiment le but de cette intrigue. Pour le moment on se laisse alors porter par ce que la série veut bien nous montrer. Dans un registre plus adolescent, American Horror Story se doit de se concentrer sur ses personnages plus jeunes comme Evan Peters. Ce dernier incarne un garçon troublé par le fait qu’il découvre qu’il est de nouveau en vie et sur un corps qui n’est pas le sien mais fait avec des morceaux de ses anciens amis (qui se trouvaient également être de vrais saloperies). J’ai beaucoup aimé la place de Madison dans cet épisode, notamment quand elle parvient à faire comprendre à notre ami qu’elle sait ce que c’est que de mourir et de revenir entre les vivants. Du coup… ils vont baiser, debout, contre une armoire.

La scène est jubilatoire, surtout que l’on sait depuis pas mal de temps que c’est Zoe qui aimerait être à la place de Madison contre cette armoire. Cette partie de l’épisode était donc plutôt amusante et permet encore une fois à Ryan Murphy et cie de développer quelque chose de différent. Surtout que finalement Evan Peters est tout simplement brillant dans le rôle du garçon qui ne sait plus où il est. Je le trouve bluffant. Je me demande s’il ne réalise pas ici sa meilleure prestation dans l’une des déclinaisons de American Horror Story. Ce que j’ai encore en travers de la gorge malgré tout c’est le gâchis de talent de Sarah Paulson. Cette dernière est en pleine transition alors qu’elle annonce à la fin de l’épisode vouloir tuer sa mère coûte que coûte. Pas encore assez convaincant, j’ai donc hâte de voir le retour de Misty Day et Myrtle certainement dans le prochain épisode.

Note : 8/10. En bref, toujours aussi bon.

Commenter cet article