Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bitten. Saison 1. Episodes 9 et 10.

16 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-16-17h45m55s113.jpg

 

Bitten // Saison 1. Episodes 9 et 10. Vengeance / Descent.


Il est sincèrement différent de savoir ce que Bitten veut réellement nous dire. Disons que la série a énormément de problèmes avec la manière dont son récit fonctionne. J’ai parfois l’impression qu’il manque cruellement de quelque chose. Un ingrédient essentiel pour rendre le tout beaucoup plus plaisant mais je n’arrive pas à mettre la main dessus, malheureusement. Par exemple prenons le cas de « Vengeance ». Globalement cet épisode n’était pas extrêmement mauvais mais il n’était pas bon non plus. Il manque pas mal de choses dans l’épisode et je pense que c’est simplement d’un scénario beaucoup plus soigné. Car du point de vue de l’action il y a de quoi être satisfait correctement (un face à face entre Jeremy et Koenig, une Elena qui a bien du mal à ne pas se transformer sous une voiture, etc.). Du coup, on a certaines scènes suffisamment rythmées dans un épisode qui fait le stricte minimum. A Bear Valley il y avait donc pas mal de bonnes idées pour le groupe Nick, Elena, Clay et bien évidemment Jeremy. Durant la première partie de l’épisode, il ne se passe pas grand chose. On sent que Bitten tente de faire de la mise en place pour la seconde partie de l’épisode.

Notamment avec Jeremy qui tente d’apprendre à Nick comment combattre un garou comme Keonig. Mais j’ai largement préféré le passage de face à face façon Karaté Kid entre Koenig et Jeremy, sans parler de Nick qui est là pour sauver la situation au dernier moment avant que Jeremy ne succombe aux coups de Koenig. Il n’y a rien à redire ici car il y a un vrai sens du rythme mais l’épisode n’est pas suffisamment bien équilibré et du coup, on se trouve avec quelque chose d’assez médiocre. Incarné par Mackenzie Gray (vu dans le rôle d’un bras droit de Zod dans Man of Steel, ou encore dans celui de Lex Luthor dans la saison 10 de Smallville), le personnage de Koenig est clairement l’un des éléments les plus importants de l’épisode et de la saison. Il parvient à donner un vrai sens à Bitten et la série en avait bien besoin, tout simplement. Mais ce n’est pas suffisant, surtout que de son côté Elena n’offre pas suffisamment de choses. Si je suis content qu’elle ne soit plus nécessairement le centre de la série (ce qui devait un peu embêtant au début de la saison tant son personnage patinait pour avancer), je commence presque à manquer d’Elena.
vlcsnap-2014-03-16-17h19m36s243Quand elle se retrouve sous la voiture, la pauvre, j’ai eu de la peine pour elle mais cette scène, bourrée de tension était efficace et pile poil ce que l’on peut attendre de la part de Bitten. Sa relation avec Clay est toujours au beau fixe et puis la série se permet aussi de glisser une petite scène de sexe (puisque c’est important le sexe entre garous dans Bitten) à l’issue de l’épisode. La conclusion est beaucoup plus intéressante, notamment car elle nous lance sur les traces de « Descent ». Et jugement, « Descent » est un épisode décent de Bitten, pour faire un jeu de mots assez mauvais. Le début de l’épisode commence par une petite scène de couple entre Clay et Elena. C’est un peu trop bourré aux bons sentiments et assez mal fichu mais bon, Bitten n’a jamais été la série la plus finaude qu’il soit. Ce n’est donc pas surprenant de la voir dans ce registre là. Ce qui a malgré tout du mal à fonctionner dans cet épisode c’est un retour assez moyen à ce que la série sait faire. Ce n’est pas mauvais, cela se suit sans problème mais disons que l’intrigue de la saison n’a pas l’air de beaucoup avancé. Sans compter que dans cet épisode, il y avait un cruel manque de scènes d’action par rapport au précédent.

Je sais bien que « Descent » est avant tout un épisode de transition mais tout de même, il y avait largement de quoi faire beaucoup plus. Surtout quand il ne reste que trois épisodes à la saison 1. Dans les développements fait par l’épisode, nous avons Nick qui est contacté par Joey Stillwell (incarné par Elias Tofesix) qui s’est évadé de The Mutts. Joey nous offre donc sa petite histoire sur la manière dont il a été capturé et comment il a réussi à s’évader. Il informe également tout le monde à Stonehaven (enfin, notre bande de garous quoi) un peu plus sur The Mutts et le fait qu’il y a un petit nouveau dans l’équipe. Si l’épisode tente de faire quelque chose, le développement vient cruellement à manquer et ce même si l’arrivée de Joey dans l’épisode n’était pas une mauvaise idée. Bien au contraire, cela permet de donner un léger coup de fouet bienvenu à la série. Maintenant, je dois avouer que Bitten n’a rien d’une mauvaise série mais elle n’a rien d’une bonne série non plus. C’est parfois sympathique, parfois divertissant, parfois plus ennuyeux et à d’autres moments irritant mais c’est la série qui est comme ça et je pense que l’on ne peut tout simplement rien y faire.

Note : 6/10 et 5/10. En bref, du bon et du moins bon sous le soleil de Stonehaven.

Commenter cet article