Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 2. Episodes 15. The Life We Chose

27 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-27-22h35m27s38.png

 

Blue Bloods // Saison 2. Episode 15. The Life We Chose.


Chaque semaine je me pose une question sur Blue Bloods :  quel sera le sujet de villégiature de l'intrigue ? Cette semaine c'est un flic sous couverture qui est assassiné et qui était un ami de la famille Reagan. Du coup, Linda et les autres vont se faire du mouron pour Danny. Evidemment, c'est une question familiale très intéressante et même sujette à controverse que d'habitude ce que j'ai donc plutôt bien apprécié. Mais l'épisode en soit était très cool, et bien foutu. On s'ennui pas vraiment et c'est cette continuité et cette fluidité de l'affaire qui rend l'épisode d'autant plus passionnant. Ce qui me fascine avec Blue Bloods c'est aussi que la famille est une part importante de la série, et qu'elle n'a pas été mise à l'écart comme on aurait pu le croire quand la série a changée de main et est passée de nouveaux showrunners à d'autres encore. C'est un des plus gros soucis de cette série d'ailleurs, d'avoir trop de fois changé de main, sans réellement en pâtir. Car effectivement, je n'ai jamais vraiment ressenti de changement. Le changement de main s'est fait avec les honneurs. Ce qui est souvent rare dans les séries.

Alors que l'opération inclus Jackie et Danny, évidemment tout le monde s'en fait pour les deux détectives. C'était intéressant car ils veulent coincés le meurtrier sans se faire tuer et cela apporte un peu de palpitant à l'épisode. Alors que Danny est sur le point de découvrir qui est le tueur, ce dernier, connu sous le doux nom de The Phantom (non, pas la mini série pourrave de Syfy avec Ryan Carnes, loin de là), il va alors tuer ses complices. Evidemment, là aussi l'épisode devient un peu plus intéressant. On ressent le point de ce que l'on nous décrit depuis le début avec Blue Bloods. J'aime bien comment les intrigues policières se mettent en place. C'est très classique mais c'est fait avec beaucoup de simplicité. On ne se prend pas la tête et avec un aussi bon cast, tout passe super bien. Sans compter évidemment sur le fait que les dialogues sont pertinents. Donc le plaisir n'est point gâché. L'épisode est donc à la hauteur des espérances moyennes de la série. Même si il ne vaut pas le précédent, qui nous offrait une très jolie réflexion.
vlcsnap-2012-02-27-22h37m35s36.pngEvidemment, Danny va se retrouver au beau milieu d'un centre émotionnel fort lors de sa quête. C'est un peu le cas dans tous les personnages mais parfait bien plus (par exemple l'épisode 2 de la saison 2). Mais l'épisode ne s'arrête évidemment pas à tout ça. Il fallait une petite partie autour des autres personnages comme Frank par exemple qui se retrouve toujours à être au sommet de la pyramide à régler les petits détails. Son dernier petit discours à la presse était satisfaisant et résume assez bien le propos de l'épisode. Car Blue Bloods est une série très ordonnée qui a un début et une fin précise. Tout est si bien orchestré que la fin apparait comme une conclusion. Blue Bloods c'est une dissertation, avec une introduction bien écrite, et soignée, un développement qui parfois laisse à désirer mais la prise de position n'est pas toujours une mauvaise chose et enfin la réussite reste également dans la conclusion des épisodes qui est presque toujours réussie.

Note : 6/10. En bref, Blue Bloods livrait un épisode classique mais assez bien géré notamment sur le plan émotionnel de Danny.

Commenter cet article