Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chérif. Saison 1. Episodes 3 et 4.

4 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-03-22h08m39s167.png

 

Chérif // Saison 1. Episodes 3 et 4. Le dernier mot / Injustice.


Après deux premiers épisodes assez corrects et plutôt amusants, le personnage de Chérif nous offre une nouvelle salve d’épisodes. Deux épisodes beaucoup moins bons, on ne va pas se le mentir mais qui parviennent malgré tout à exploiter en partie le talent de Abdelhafid Metalsi. Je dois avoir que je n’ai pas trop compris ces deux épisodes, et notamment « Injustice ». Ce dernier tente de remettre sur le devant de la scène la vie de famille compliquée de notre héros, le capitaine Chérif sauf que cela ne fonctionne pas aussi bien que l’on aurait certainement pu avoir envie que cela fonctionne. On se retrouve donc avec un épisode en demi-teinte qui ne va pas au bout du chemin. C’est regrettable mais l’on ne peut pas vraiment changer les choses. Mais Chérif est une série qui tente également de parler de sujets de société tout en ne se laissant pas trop avoir par les carcans du genre policier. Alors certes, il y a des intrigues qui ne dérogent pas à la règle, comme celle de « Le dernier mot ». Dans cet épisode le corps d’une romancière et de son époux sont retrouvés dans leur lit et l’on va rapidement apprendre que le mari entretenait une relation extra conjugale.

Si la base de cette histoire est plutôt simpliste et très classique, l’ensemble prend une belle forme grâce à la vivacité du héros. En effet, Chérif aide énormément à sortir du côté rasoir de la série policière classique et surtout française. Il serait aussi beaucoup plus agréable que les scénaristes s’appuient un peu plus sur les atouts des personnages comme par exemple les références à la pop culture. Ces dernières ne sont d’ailleurs jamais balancées au hasard et c’est ce qui les rend beaucoup plus piquante et efficace. Certes, je ne demande pas non plus à ce que la série prenne une forme jouissive mais je dois avouer qu’il y a tout un tas de très bonnes choses ici et là qui ne plaisent. Malgré tout, la manière dont le crime est résolu était beaucoup trop classique à mon goût. On se retrouve ainsi avec une intrigue passable qui ne cherche pas à faire trop de vague. La bonne idée vient des personnages mais il aurait peut-être également fallu voir de plus près ce que le reste pouvait faire pour sortir de sa propre routine. C’est là qu’entre en jeu Sarah, la fille de Chérif, qui se pose des questions sur les relations entre les hommes et les femmes.
vlcsnap-2013-11-03-21h43m38s6.pngLa tentative d’incursion de Chérif dans la vie de sa fille est plutôt mignonne. Cela permet de donner un arrière goût doux amère à cette série et de lui éviter de rester trop soit dans la comédie soit dans un registre tout aussi classique : le policier pur et dur. Il y a donc un mélange des genres grâce à une multitude d’ingrédients bien exploités par la série. J’aurais cependant bien aimé que Lyon soit beaucoup mieux mise en valeur. J’ai l’impression que la ville ne sert pas forcément à grand chose pour le moment. C’est en tout cas l’impression que me donne ces deux épisodes de Chérif. La série a bien évidemment des défauts (comme sa réalisation par exemple, toujours plate et sans grande envergure) mais j’ai presque envie de dire que ce n’est pas bien grâce étant donné que l’intérieur est plutôt amusant. « Injustice » était un peu moins classique que le précédent, notamment car la série tente d’ajouter quelque chose d’assez différent à son histoire : des relations humaines. Surtout quand Chérif se pose des questions sur le mot justice en lui-même. Cela permet de donner un arrière goût plus philosophique à la série sans pour autant que celle-ci ne cherche réellement à percer un secret.

Finalement, on se retrouve donc avec deux épisodes assez médiocres dans leur ensemble, notamment car une fois passé les deux premiers épisodes plutôt originaux et agréable, la mécanique se répète un peu trop. Fort heureusement que Sarah vient prêter main forte à Chérif afin de le sortir de sa routine. Mais cela n’est pas suffisant à mon humble avis pour réellement donner un peu plus envie de voir la suite. Ce flic atypique, débonnaire et éminemment sympathique est certainement l’une des rares choses qui va me donner envie de revenir, en plus de la ville de Lyon qui est toujours la mienne à ce jour.

Note : 4.5/10 et 5/10. En bref, deux épisodes en demi-teinte.

Commenter cet article