Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Garfunkel & Oates. Saison 1. Pilot.

8 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-08-08-11h50m10s60.jpg

 

Garfunkel & Oates // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Garfunkel & Oates c’est la toute nouvelle comédie de IFC, la chaîne qui nous a apporté Portlandia et le clone de Louie : Maron. Riki Lindhome et Kate Micucci sont deux actrices qui incarnent ici leurs propres rôles et le résultat est plutôt réussi dans son ensemble. J’aime bien ce que la série tente de faire avec ces deux actrices, on retrouve un peu de Broad City mélangé avec Doll & Em. Le mélange fonctionne bien, notamment car les deux actrices sont amusantes et qu’il y a quelque chose là dedans que l’on a envie de suivre sur plusieurs épisodes. Riki Lindhome (Super Fun Night) et Kate Micucci (Raising Hope) forment un duo que l’on a tout de suite envie de suivre. Ce qui fait la force de ce duo c’est le fait qu’il y ait à la fois une ambiance de franche camaraderie mais aussi le fait qu’elles passent leur temps à nous raconter des aventures terribles, à la fois d’un point de vue personnel et professionnel. Garfunkel & Oates c’est avant tout un duo féminin populaire de chansons satiriques, composé par nos deux héroïnes. Les chansons, on va aussi en avoir et je dois avouer que de ce point de vue là, c’est plutôt réussi dans son ensemble. En effet, j’ai beaucoup ri mais aussi passé un agréable moment avec les personnages.

Les mésaventures personnelles et professionnelles de Garfunkel et Oates, un duo féminin populaire, dont les chansons satiriques et parfois cochonnes marquent les esprits.
vlcsnap-2014-08-08-11h57m59s151.jpgJe dois avouer que j’attendais un petit quelque chose de cette comédie, notamment car j’aime bien le duo mais aussi car c’est diffusé sur IFC. Cette dernière est une chaîne qui a pour habitude de nous offrir des comédies originales et du coup, j’espérais retrouver cette originalité dans cette série. Et c’est ce que j’ai pu voir au travers de ce premier épisode. On déguste ça comme un encas et puis l’on a rapidement envie d’en voir un autre. La bonne humeur des actrices fait donc le boulot et l’on ne pouvait pas en attendre moins de ces deux femmes. D’un côté nous avons le charme de Riki Lindhome, cette femme qui expérience dans le premier épisode des aventures personnelles catastrophiques. J’ai adoré toutes les scènes au lit avec son petit ami. Que cela soit son éjaculation précoce ou encore le moment où la pauvre Riki va vomir sur son petit ami. C’est ce genre de scènes qui fait le boulot et qui donne envie d’en voir plus de ces aventures complètement barrées. Car oui, Garfunkel & Oates c’est une série aux aventures complètement barrées. Mais ce n’est pas la seule chose importante dans cet épisode, il y aussi Kate qui tente de réussir sa vie professionnelle.

Son casting pour un rôle qui n’était finalement pas celui pour lequel elle voulait auditionner, face à un Ben Kinglsey plus amusant que jamais. J’ai adoré toute cette scène, elle était incongrue et c’est loin des histoires de casting que l’on a l’habitude de voir dans les comédies. On est donc long de ce que Doll & Em pouvait faire. Cette dernière était même un peu trop sérieuse par moment même si les moments de vies étaient peut-être un peu plus touchants. Mais le but de Garfunkel & Oates n’est certainement pas que de nous faire rire. Il y a des moments plus tendres, notamment quand le groupe « Garfunkel & Oates » chante ses petites chansons satiriques. L’ouverture de l’épisode fonctionne même très bien de ce point de vue là. La musique est pleine de tendresse et l’épisode s’en sert particulièrement. J’ai hâte de voir ce que Garfunkel & Oates a encore en stock pour nous dans le reste de la première saison. IFC est en train de remonter dans estime après les décevantes saisons 4 de Portlandia et 2 de Maron.

Note : 7/10. En bref, agréable et amusante petite comédie.

Commenter cet article