Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gran Hotel. Saison 2. Episodes 1 et 2.

1 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-08-31-22h42m52s216.png

 

Gran Hotel // Saison 2. Episodes 1 et 2. Clair obscur / L'enfant caché.


Alors que la série est récemment passée sur Téva, je m'étais gardé les épisodes au chaud pour les périodes désertiques en termes de séries. J'ai donc commencé mon visionnage avec les deux premiers épisodes afin de ne pas trop en regarder à la fois (même si je suis certain que cette semaine je vais enchaîner le tout en un rien de temps). L'été dernier, grâce à M6 (cela peut arriver à certains moments) j'ai donc découvert cette charmante petite série espagnole dont j'ai appris récemment l'annulation. A mon grand regret d'ailleurs car les personnages sont tous plus ou moins intéressants. La saison 2 s'ouvre donc sur un petit solo de Julio. Ce personnage et sa relation avec Alicia est toujours aussi succulente à suivre et va bien évidemment rythmer ces deux premiers épisodes. Entre manipulations, enquêtes et passion, tout s'emballe afin de nous délivrer ce que l'on est en droit d'attendre de tels personnages dans une série de ce genre là. Malgré cela, les deux épisodes vont apporter leur lot de rebondissements assez impressionnants.

Entre Andres qui sort du coma et la petite enquête de Julio afin de savoir qui est le responsable de cette tentative d'assassinat, l'enfant de Belen va naitre sauf que bien évidemment il n'y aura pas qu'un seul enfant mais bel et bien deux. L'un qui sera gardé secrètement par Andres et Belen et l'autre qui sera donné à Sofia (qui avait bien besoin d'un enfant, dans l'urgence). Je trouve cette histoire terrible mais efficace. Cela permet encore une fois de mettre Dona Teresa dans le rôle de la grande méchante sans pitié capable de laisser l'une de ses domestiques pour morte. Je me demande comment ils vont prendre leur revanche dans les prochains épisodes mais je suis certain qu'il y a de très bonnes choses à prévoir. Surtout que Sofia, bien qu'elle tente de faire croire qu'elle est devenue mère par l'opération du St Esprit ne va certainement pas pouvoir garder son secret très longtemps. Enfin, pour le moment rien ne nous l'indique mais forcément, la vérité va éclater un jour ou l'autre. Gran Hotel s'amuse avec son noeud de personnages qui n'est pas nécessairement aussi grand que celui de Downton Abbey (la série à laquelle on peut la comparer).
vlcsnap-2013-08-31-23h17m55s0.pngLes deux séries sont une manière assez différentes de gérer leurs histoires, surtout que dans Gran Hotel on a beaucoup plus l'impression d'un côté que tout est lié et de l'autre que tout le monde est réellement séparé. Derrière la dynastie des Crawley il y a malgré tout une envie de rassembler les domestiques autour de la famille qui détient Downton Abbey. La fin du premier épisode était assez étouffante mais permet justement à l'épisode de donner l'impression que l'on ne s'ennui pas. Cela va de pair avec le duo formé de Julio et Alicia. Je me demande d'ailleurs comment leur histoire va évoluer, notamment car l'on sait pertinemment qu'elle n'est pas amoureuse de son mari mais plutôt de Julio, ce jeune garçon aventureux, drôle et amusant. Enfin, drôle… pas tellement, disons qu'il sait fait les choses et qu'il est en plus de ça très mignon. Plus l'épisode passe et plus l'on se remet dans le bain. Je dois avouer qu'au premier abord, j'ai eu un peu de mal à reprendre le fil et à remettre tous les personnages.

Le petit monologue de Julio en guise d'introduction de l'épisode aide beaucoup à se souvenir de ce qu'il s'est passé dans la première saison ce qui est une très bonne idée. Ce n'est pas une astuce scénaristique réellement innovante mais cela reste une bonne idée malgré tout. Et puis il y a tout un tas d'autres choses qui nous démontrent à quel point Gran Hotel reste une série assez agréable et surtout fluide. Les épisodes durent plus d'une heure et pourtant, je n'ai jamais l'impression de m'ennuyer. C'est presque impossible de se dire qu'une série d'époque puisse être aussi captivante et pourtant. Il y a tellement de choses que les personnages nous racontent, jusqu'à l'inspecteur de la première saison qui est encore là dans les parages pour découvrir de nouvelles choses et éclater de nouveaux indices. Je me demande comment tout cela va se terminer mais la saison évolue de façon jouissive et ce dès les deux premiers épisodes.
vlcsnap-2013-08-31-22h40m21s246.pngLe second épisode était différent. Notamment car il se concentre en grande partie sur Andres et Belen qui tentent de s'occuper du second enfant. Dona Teresa ne sait pas qu'elle a donné naissance à deux enfants et il ne vaut mieux pas qu'elle l'apprenne (la peur du fait qu'ils puissent un jour se ressembler et donc montrer aux yeux du monde que Sofia n'est pas la mère de cet enfant mais bel et bien Belen). Leur petit jeu pour se cacher est à la fois amusant et bourré d'astuces qui permettent de ne pas nous ennuyer. Maintenant, je me demande vraiment où va la saison surtout que le cliffangher de fin du second épisode me donne déjà envie d'enchaîner avec la suite. Gran Hotel est une série addictive mine de rien. Les espagnols n'ont pas souvent l'occasion en termes de séries de se montrer sur mon écran mais quand c'est d'une telle qualité que celle-ci, alors je ne regrette pas le moins du monde. Je me suis déjà de plus en plus ouvert au cinéma espagnol, alors pourquoi pas les séries (dont j'ai déjà vu l'intégrale de Physique ou Chimie).

Note : 7/10. En bref, un retour en fanfare.

Commenter cet article