Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Great Night Out. Saison 1. Pilot (UK).

12 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-01-12-17h28m16s254.png

 

Great Night Out // Saison 1. Episode 1. Pilot.


ITV1 se lance donc de nouveau dans la comédie de potes décontractée. Malheureusement, on ne peut pas dire que ce soit grandiose. Disons que l'entrée en matière laisse apparaitre de gros problèmes de rythme et le manque certain de comédie. Alors certes, il y a quelques bonnes répliques ici et là durant l'épisode mais malheureusement elles sont noyées dans un rallongement sans cesse des séquences. J'ai eu l'impression que le voyage en train n'avait pas de fin et croyez moi, le temps était long. On enchaine alors le même running gag (celui du contrôleur) alors qu'il y avait tellement de choses à faire avec d'autres personnages dans le train. J'aurais par exemple bien aimé aller dans le wagon bar du train histoire de changer un peu la direction de l'épisode, ou bien même jouer sur d'autres sentiments. Great Night Out manquait clairement de rythme également. Si la mise en place durant les dix premières minutes fonctionne correctement, le reste manquait d'entrain. J'avais l'impression de regarder un épisode qui n'avait pas envie d'avancer.

Les aventures de quatre amis passant une soirée ensemble chaque semaine dans un pub où ils tentent de s'aider mutuellement.
vlcsnap-2013-01-12-17h10m25s43.pngvlcsnap-2013-01-12-17h45m58s122.pngMême si les scénaristes ne sont pas totalement feignants, il n'empêche que j'attendais quelque chose de différent de cette bande de potes. Car les bandes de potes dans les séries, c'est quelque chose de déjà éculé. Notamment dans les comédies. Récemment j'avais pu voir une comédie dramatique australienne sur des trentenaires complètement ratée avec pourtant une jolie distribution : House Husbands. Bien que Great Night Out ne soit pas aussi mauvaise que la série de l'île océane, elle se heurte aux mêmes problèmes. Les intrigues manquent aussi d'intérêt. Les personnages féminins par exemple n'ont rien de très travaillé alors que les hommes de la série sont tout de suite plus intéressants. En effet, les femmes passent plutôt pour les godiches ce que j'ai trouvé presque péjoratif (même si j'ai adoré Kath, incarnée par l'excellente Rebekah Staton déjà vu dans la comédie d'espionnage Spy de Sky One ou encore dans le drama Inside Men).

Du coup, et ce malgré la bonne volonté des hommes de la série, Great Night Out manque de sel, de ce qui pourrait la rendre finalement beaucoup plus intéressante à mes yeux. De plus, elle bénéficie pourtant d'un casting d'envergure assez bonne. Je pense au très fun Lee Boardman (Rome, London Boulevard) incarnant Hodge, qui forme un duo de choc avec Kath. Ou encore le très intéressant Craig Parkinson (Misfits, Line of Duty) qui s'en sort royalement bien. J'en oublierais presque William Ash (Waterloo Road). Finalement, Great Night Out n'est pas une comédie que j'ai envie de suivre. Il y a tellement mieux ailleurs et je suis certain que les créateurs peuvent faire bien mieux avec un peu plus d'envie. On sent que parfois ils rament pour renouveler leurs idées dans le script de ce premier épisode. Je sais que je n'aime pas abandonner tout de suite une série, surtout quand elle a du potentiel, mais Great Night Out n'est clairement pas faite pour moi. Dommage.

Note : 4/10. En bref, malgré un bon casting et quelques moments sympathiques, Great Night Out rame et enchaine les rebondissements éculés.

Commenter cet article