Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hannibal. Saison 2. Episode 2. Sakizuki.

16 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-16-12h35m14s121.jpg

 

Hannibal // Saison 2. Episode 2. Sakizuki.


Je pense que Hannibal est un grand jeu de manipulations. Certains personnages tombent dedans (Will le premier) et d’autres sont un peu plus intelligents et montrent qu’ils ne tombent pas toujours dans le panneau (Dr. Bedelia du Maurier et Jack Crawford). Mais cet épisode fonctionne très bien justement grâce aux manipulations dont tous les personnages sur les victimes. J’aime beaucoup la place de Will cette année. L’an dernier il avait tendance à devenir le consultant classique d’une série policière lambda (et ce même si son mental était très différents. Sauf que cette année il est en prison et du coup, même quand il aide pour une enquête, il reste derrière les barreaux. Will prouve avec une grande lucidité qu’il peut encore plus ou moins résoudre des crimes (sans lui je ne pense pas que la police aurait retrouvé le cinglé de la semaine). Hannibal s’amuse avec beaucoup de sagesse avec les personnages, jouant au jeu des suggestions dans les regards. Notamment entre Will et Hannibal. Car ce qu’il y a de bien chez ces deux personnages c’est que les deux savent très bien qui est l’autre. Mais Will n’a pas encore été diagnostiqué comme quelqu’un de normal, du coup tout ce qu’il peut dire que Hannibal n’a aucun poids pour le moment.

Le fait que le Dr. Bedelia du Maurier annonce à Hannibal qu’elle a décidé d’arrêter de le prendre en tant que patient, simplement car elle lui fait peur, prouve encore une fois le côté froid et assez inconfortable d’être face à Hannibal. Car ce dernier en impose tellement, aussi bien avec sa personnalité, son regard, sa manière de dialoguer, etc. Mads Mikkelsen a ajouté peut-être encore plus d’ombres à son personnage et je trouve ça assez merveilleux. En tout cas, je ne peux pas en vouloir à la série de nous délivrer quelque chose de cet acabit là tant le tout est si réussi. Ce qu’il y a aussi d’assez différent avec cet épisode c’est le fait que le tueur de la semaine (celui qui sévit dans les champs et tente de créer une sorte de rosace avec des humains collés les uns contre les autres) est presque une non-identité. On n’a aucun idée de qui cela peut bien être si ce n’est que l’on va voir son visage quelques minutes. Ce qu’il y a de plus intéressant derrière tout ça c’est bien évidemment la place d’Hannibal. Sa petite tête sortant du silo vers la fin de l’épisode était à la fois cocasse et flippante. Mais cette série est bourrée de trucs de ce genre là.
vlcsnap-2014-03-16-12h36m43s240.jpgBryan Fuller avait annoncé que les deux premiers épisodes de la saison étaient pensés comme une sorte de film où nous suivions la métamorphose d’un homme construisant un mur humain. C’est tout ce qu’est en train de faire Hannibal. J’aime bien aussi que Jack continue d’avoir des soupçons sur Hannibal. Après tout, ce n’est pas possible de faire autrement. D’ailleurs, ce que Jack dit à son psy (bon sang mais tout le monde voit dans des psys dans cette série ?) c’est que depuis qu’il a vu Will tomber dans cette spirale de folie, cela a changé sa manière de voir Will mais aussi de voir les autres. Je pense que Jack est beaucoup plus méfiant vis-à-vis des gens un peu étrange à ses yeux. Mais le pire c’est qu’il s’est complètement trompé sur Will et que Hannibal est justement là pour faire en sorte que l’on croit que tout le monde est cinglé, sauf lui. Enfin, la pauvre Beverly est tortillée dans tous les sens entre Will qui lui demande de ne pas faire cas de tout ce que Hannibal peut lui dire et Hannibal qui lui dit tout un tas de choses. Finalement, cet épisode était une vraie suite de l’épisode précédent, très soignée et passionnante. Par contre, je n’irais pas goûter au Veal Oso Buco de Hannibal, c’est certain.

Note : 9/10. En bref, la psychologie de la série et la folie de chacun transforme le tout en un chef d’oeuvre.

Commenter cet article