Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 2. Episode 7. The Runner Stumbles.

4 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-03-04-19h32m13s94.png

 

House of Lies // Saison 2. Episode 7. The Runner Stumbles.


Il y a quand même de sacré trucs dans House of Lies. Je me demande ce que la série veut réellement faire mais elle peut être brillante dans le genre complètement folle. Je pense bien évidemment aux footings de Marty qu'il fait à toutes heures de la journée. La musique qui l'accompagne est terrible, et l'ensemble passe tellement bien. La séquence finale de l'épisode, où Marty se retrouve face aux policiers lui demandant sa carte d'identité, c'était là aussi un grand moment. House of Lies peut être drôle, amusante, et fun, décalée. Elle peut être tellement de choses quand elle le veut. Mais elle ne semble pas le vouloir tout le temps et c'est bien dommage. Le grand retour de Lisa Edelstein pour courtiser Marty était encore une très bonne idée. Le face à face entre les deux personnages était convivial et offre à la série cette dose que j'aime de folie. Car c'est tout ce que j'attends de la part d'une telle série finalement. Rien de plus. De toute façon, je sais pertinemment que je ne peux pas demander grand chose à House of Lies.

Le problème c'est que cette série, je n'ai pas la même vision que les scénaristes de ce qu'elle devrait être. Et donc pas la même vision que la plupart des fans de cette série. Bien que je ne comprenne pas toujours la hype qu'il peut y avoir autour (notamment la récompense de Don Cheadle, que je ne trouve pas du tout méritée), il y a aussi des moments où je le dis : finalement tu fais bien de regarder House of Lies. C'est quand même une série qui peut te mettre de bonne humeur et de donner tout simplement envie de rire, sans se poser de questions. C'est une comédie autrement. Peut être est ce trop conceptuel pour que j'en perçoive la substantifique moelle. Mais bien évidemment que House of Lies peut donner aussi envie de revenir. Notamment quand Jeanine nous offre sur un plateau d'argent sa sex tape ultra crade (qui m'a donné envie de vomir quand même un petit peu). L'excitation monte et rapidement le tout devient ultra glauque quand l'on voit que le joueur principal n'est autre qu'un émo.
vlcsnap-2013-03-04-20h30m01s213.pngC'est ce genre de choses, complètement folles mais drôles, que je recherche quand je regarde House of Lies. Le cas de la semaine était pourtant assez mauvais, mais voilà, c'est une accumulation de bonnes séquences. Comme si House of Lies était une sorte de série à sketchs. Ce qui pourrait faire d'elle une bonne série je suis sûr (d'autant plus que cela permettrait de ne pas s'attarder sur ce qu'il y a de plus mauvais dans cette série). Maintenant je reste encore planter là, devant House of Lies et je me dis que la semaine prochaine elle doit me surprendre. Elle ne peut pas faire autrement. Il y a pas mal de choses à venir encore. J'ai même vu récemment une petite vidéo tourner sur internet où l'on voit le casting faire une sorte de parodie des Misérables en chantant tout simplement l'une de leurs scènes. C'est tellement fou que l'on ne peut qu'aimer ce genre de choses, vous ne trouvez pas ?

Note : 7.5/10. En bref, voilà le House of Lies que j'aime.

Commenter cet article

elsa 05/03/2013 18:15

je dirais une phrase qui resume cet épisode qui est "karma is a bitch"!!