Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 3. Episode 6. Middlegame.

17 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-16-22h32m17s18.jpg

 

House of Lies // Saison 3. Episode 6. Middlegame.


Cette année, House of Lies tente de faire quelque chose d’intéressant avec ses personnages. En changeant la dynamique installée durant les deux premières saisons, les personnages sont maintenant dans de toutes nouvelles configurations ce qui donne l’occasion aux scénaristes de tenter de toutes les nouvelles choses. J’ai beaucoup aimé « Middlegame » car, en plus de réunir le casting originel dans un même lieu, la série parvient à faire quelque chose de drôle et efficace par la même occasion. Nous avons aussi bien Marty qui fait du très bon Marty, Jeannie qui s’amuse et nous amuse avec sa façon très déconcertante d’avoir ce qu’elle désire ou encore Clyde et Doug, les deux compères qui restent eux même. Encore une fois, ce sont eux deux qui vont réussir à me faire le plus rire dans cette série. Ce n’était pas forcément gagné d’avance mais c’est une très bonne chose. En tout cas, l’environnement de l’épisode (une soirée) était propice à m’amuser. Cela fonctionne tellement bien que je me demande presque pourquoi ils ne font pas plus souvent. Cela fait depuis la partie Vegas de l’an dernier que l’on a pas eu un épisode aussi déglingué.

Car les personnages sont suffisamment imprévisibles pour créer des situations rocambolesques. J’ai par exemple adoré la scène dans les toilettes avec Marty. Aussi bien quand ce dernier provoque son interlocuteur que l’inverse. C’est encore une fois la preuve que House of Lies est une comédie qui sait très bien s’y prendre quand elle le veut (et quand elle le veut uniquement). Car j’ai déjà été déçu par cette série cette année (et les années précédentes). Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi elle tombe dans ce genre de travers alors que comme le prouve « Middlegame », elle peut aussi s’éclater sans problème. Car c’est jouissif de voir Jeannie prendre sa « revanche » sur la gente masculine. Elle a une manière bien à elle de faire les choses et d’accéder à ce qu’elle veut qui me plait énormément. L’affaire de la semaine aurait cependant pu être légèrement différente. J’ai l’impression que la série cherche à recopier ce qu’elle avait déjà pu faire avec la fusion à Las Vegas l’année dernière. Ce n’est pas encore un reproche que je fais à la série mais disons qu’elle est capable de beaucoup mieux j’en suis certain.
vlcsnap-2014-02-16-22h34m31s74.jpgSurtout que le potentiel des personnages est immense. Il y a par exemple Doug qui tente de se prendre pour ce qu’il n’est pas sur la fin de l’épisode ou cet homme qui vomi sans problème. Pour en revenir au reste de l’épisode, les nouveaux personnages introduits cette année font toujours leur petit effet. En tout cas ils ont apporté (et apporte encore) de la fraicheur dans une série qui ne tourne donc plus uniquement autour de Marty, Jeannie, Doug et Clyde. Ce n’est pas plus mal d’ailleurs. Finalement, House of Lies nous prouve cette semaine qu’au milieu d’une fête bordélique il peut se passer tout un tas de bonnes et belles choses. Le tout a clairement de quoi prendre beaucoup plus d’ampleur. House of Lies s’amuse et c’est le principal, maintenant reste à savoir comment ils vont capitaliser (ou non) sur ce qui a déjà été fait dans cet épisode. J’aimerais bien que les personnages introduits cette année prennent peut-être un peu plus de place dans la série. Ils le méritent amplement. Je pense notamment à Caitlin (incarnée par Genevieve Angelson) que j’aime beaucoup et qui fait son petit effet dans l’épisode.

Note : 7/10. En bref, au plaisir de voir un peu plus du House of Lies que j’aime.

Commenter cet article

rollyn 18/02/2014 23:03


Totalement d'accord! l'ambiance dans cet épisode en huis clos est excéllente. De plus les multiples intrigues, le stress de la trahison et de la catastrophe à venir dclassent cet épisodes parmi
les plus réussi!!


Seul faute de gout le beau gosse des consultants qui se met a dégueler un peu partout! ils auraient pu trouver un truc un peu plus subtil pour le remettre à sa place!