Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 3. Episodes 10 et 11.

1 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-04-01-00h48m57s160.jpg

 

House of Lies // Saison 3. Episodes 10 et 11. Comeuppance / Together.


Dès que House of Lies tente d’être originale, elle est à son meilleur et c’est pour ça que « Together » est l’un des meilleurs épisodes de la saison. Pas aussi bon que le huis clos en nightclub il y a quelques épisodes de ça mais bon malgré tout. En faisait quelques recherches, j’ai découvert que le réalisateur de « Comeuppance » était déjà à l’origine de quelques films assez connus comme Predator 2 ou encore Perdus dans l’espace. Il s’est plus ou moins recyclé dans la télévision par la suite en réalisant des épisodes de 24 et aujourd’hui, il est réalisateur plus ou moins attiré de House of Lies étant donné qu’il s’agit de son 23ème épisode derrière la caméra pour le compte de cette série. Je sais bien que vous devez vous en moquer mais j’aime bien découvrir des choses sur les séries qui n’ont pas grand chose à voir avec les acteurs et les intrigues. Dans « Comeuppance », Jeannie va prendre contacte avec une ancienne amie à elle afin de l’aider sur une contrat gouvernemental. Ce qui va bien évidemment créer un problème dans le futur avec Dollahyde avec Marty. La série s’en sort très bien avec le personnage de Jeannie, surtout quand cette dernière commence à prendre des initiatives.

Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que la série évolue dans cette direction mais c’est une très bonne idée. Surtout que Jeannie est le personnage avec le plus de potentiel. L’épisode permet aussi d’en apprendre un peu plus sur elle, ses relations, sa place dans la série et surtout ce qu’elle veut. Car elle est capable de tout quand il s’agit de ses propres intérêts. Ce qui va certainement lui valoir un retour de bâton dans le dernier épisode de la saison (je ne vois pas comment cela pourrait être le contraire). Et puis Kristen Bell est si fabuleuse dans le rôle. Pendant ce temps, Clyde va créer des tensions entre Monica et son client, Vincent. C’était là aussi une bonne idée même si ce n’est pas ce que House of Lies a donné de mieux à Clyde. Disons que ce que j’aime bien chez Clyde c’est le fait que le personnage n’a rien d’ennuyeux et du coup on passe un agréable moment. Il est toujours là pour mettre de la bonne humeur, même quand la série manque cruellement de pep’s. Car cela arrive par moment. Enfin, il y a Doug. Si j’aime bien l’idée que l’on tente de créer une histoire avec Caitlin, cela manque d’originalité. Je préfère largement quand Doug fait le pitre.
vlcsnap-2014-04-01-00h44m23s228.jpgDans ces deux épisodes, Doug était dans un registre beaucoup plus touchant. Cela a beau être intéressant le fait que House of Lies se donne aussi le temps de faire dans le drama familial, cela aurait pu être aussi bien que cela se fasse avec une once de comédie. Du coup j’ai largement préféré la fraicheur de « Together ». Cet épisode était particulièrement frais, à commencer par le montage. Ce côté scènes coupées fonctionne terriblement bien et donne à l’ouverture de l’épisode un certain rythme jusqu’à son final explosif. Mais cet épisode est aussi celui de la relation entre Marty et Jeannie. Leur scène de sexe n’est que le début de leur histoire d’amour. Car mine de rien, si les deux se cherchent et se tournent autour depuis pas mal de temps maintenant, il n’y avait pas eu quelque chose d’aussi concret que la fin de cet épisode. C’était un choix judicieux qui nous amène vers de belles promesses pour le final de la saison bien évidemment. L’épisode ne cherche pas nécessairement à mettre en avant que ces deux personnages. Il y a d’autres intrigues sur le feu, que cela soit pour Marty ou encore Jeannie.

Pour ce qui est de Marty, c’est son amitié avec Dre qui est plus ou moins remise en cause. Mekhi Pfiffer a beau ne pas être insupportable dans House of Lies, son personnage ne sert finalement pas à grand chose. Peut-être que c’est l’une des plus grosses erreurs de la série mais c’est aussi dommage de ne pas avoir voulu creuser un peu plus cette histoire. Je suis persuadé que les scénaristes auraient pu aller beaucoup plus loin. Pour ce qui est de Jeannie, elle doit passer chez le dentiste. Le running gag de la dent était parfait pour exploser de rire à chacune des apparitions du personnage. C’est donc encore une fois la preuve que House of Lies n’a peur de pas grand chose et surtout pas du ridicule. Cela manquait à l’épisode précédent, ce côté aéré et frais. Malgré l’ouverture tragique de l’épisode et la fin pleine de bons sentiments, je trouve que c’était une belle tranche de rigolade. Du point de vue de Doug, cette histoire avec Monica fonctionne très bien. Le personnage de Monica, toujours incarné par Eliza Coupe est l’un des trucs que j’ai le plus aimé cette année dans la série.
vlcsnap-2014-04-01-01h07m15s129.jpgJ’aimerais bien qu’elle reste dans la prochaine saison mais bon, je sais pertinemment que ce n’est pas possible (surtout si l’actrice est prise pour la saison dans une nouvelle série). Doug et Sarah c’est le point faible de l’épisode. On s’ennuie légèrement et disons que cela n’apporter pas grand chose à la suite de la série. C’est dommage. J’ai donc largement préféré tout ce qui tournait autour de nos deux héros. Même Clyde m’a légèrement déçu. Le désintérêt que j’ai pour certains personnages de House of Lies dans cet épisode fait que je n’ai pas pu tout aimer mais bon, ce n’était pas ce qui a pris le plus de place dans l’épisode et du coup, j’en garde un très bon souvenir.

Note : 6/10 et 7.5/10. En bref, deux épisodes plutôt bons de House of Lies.

Commenter cet article