Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Injustice. Saison 1. Pilot (UK)

7 Juin 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-06-07-17h14m02s140.png


Injustice // Saison 1. Episode 1. Episode One.


ITV est très criminelle cet été. Après Scott & Bailey, elle lançait hier Injustice, une série judiciaire assez noire et brute de pomme. James Purefoy y incarne William Travers, le personnage central de la série (en 5 épisodes). Franchement, j'ai été plutôt étonné du résultat, c'est bien tenu par les différentes histoires et notamment le passé troublant de ce connu et reconnu avocat. La série est assez générique sur le plan judiciaire. On n'a rien de bien nouveau, c'est trop sobre. Je crois même que c'est la mauvaise nouvelle de Injustice. Ce premier épisode manque parfois de rythme et pâti d'un début assez lent qui prend tout son envol par la suite.

En apparence William Travers est le succès incarné. Un avocat accompli et criminel qui vit heureux avec sa femme dans les régions rurales de Suffolk. Toutefois, Travers se remet toujours d'une série d'évènements traumatique qui ont secoué sa croyance dans le système juridique.
vlcsnap-2011-06-07-17h41m57s249.pngL'histoire est assez typique d'une série classique. On a la femme aimante. Cette histoire m'a pas vraiment captivé mais elle permet de donner un peu plus d'âme au personnage de Travers. On a ensuite droit à des meurtres horribles, des flashbacks (j'ai adoré le dernier d'ailleurs, qui permet de donner envie de connaître la suite de la saison et de connaître pourquoi Travers a voulu tué cet homme) et des enquêtes policières. C'est vieux comme le monde mais cela tient la route. Les anglais ont l'art de faire quelque chose avec le classicisme comme peu de pays où aux Etats-Unis on reste dans les grosses ficelles.

Après une super scène d'explosion au ralenti, l'épisode démarre vraiment. La lenteur de la mise en place des personnages est vraiment ce qu'il faut imputer à la série. Au final, pour un premier épisode il sait placer son ambiance, peut être un peu trop pour certains qui seront tout de suite rebuter par l'histoire. Disons que c'est très classique mais que ça a son efficacité à certains endroit. J'attends de voir la suite, peut être que cela va augmenter en intensité.

Note : 5.5/10. En bref, un premier épisode pas mal qui offre une certaine noirceur intéressante grâce à James Purefoy.

Commenter cet article