Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : King and Maxwell. Saison 1. Episode 7. Family Business.

4 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-25-22h26m45s221.png

 

King and Maxwell // Saison 1. Episode 7. Family Business.


Christian Kane que j'aimais beaucoup dans Leverage où il incarnait Eliot Spencer, a rendu une petite visite à Michelle Maxwell cette semaine. En effet, l'acteur incarne son frère alors que notre duo de choc va l'aider à tenter d'arrêter un escroc aux multiples identités. JT Maxwell est un personnage à l'égal de ce que l'on était en droit d'attendre de la part de l'acteur, peut être un peu trop proche par moment de ce qu'il pouvait déjà faire dans Leverage. Du coup, c'est un peu dommage à mon goût mais cela ne veut pas pour autant dire que "Family Business" était complètement raté. En effet, l'épisode en lui même parvient à devenir plaisant dans le sens où il s'intéresse à un autre personnage que Sean King et ce n'est pas du luxe. Alors que depuis le début de la saison on ne s'intéresse qu'à lui, seul l'épisode précédent nous avait offert l'opportunité de mettre un peu plus en avant les talents de Rebecca Romjin. Cela ne veut pas dire que je ne pense plus que King and Maxwell est une perte de temps (en effet, elle est toujours une perte de temps).

Pour cet épisode, nous devons dire merci à Alicia Kirk à qui l'on doit déjà des épisodes de Esprits Criminels, FBI Portés Disparus et Made in Jersey. Si l'on ne peut pas dire que cela soit le CV rêvé, au fond elle ne démérite pas vraiment. Le scénario de "Family Business" parvient à faire évoluer le personnage de Michelle ce qui n'était pas gagné d'avance. On va donc en apprendre un peu plus sur elle et la relation qu'elle entretient avec JT. Bien que j'aurais largement préféré que cela soit beaucoup plus fin et rythmé, le tout trouve malgré tout son intérêt encore une fois dans les petites répliques que tous les personnages vont s'échanger durant tout l'épisode. Le metteur en scène, Dennis Smith, est un ami de longue date de Shane Brennan (le créateur de NCIS Los Angeles) étant donné qu'il a déjà officié sur sa série. Mais ill a également travaillé pour Fringe ce qui est à mon sens un gage de qualité. On ne peut cependant pas dire que la mise en scène de cet épisode de King and Maxwell était très inspirée.
vlcsnap-2013-07-25-22h38m43s225.pngDisons que le réalisateur se contente du strict minimum alors qu'il aurait très bien pu changer un peu la dynamique de la série qui est devenue beaucoup trop répétitive à mon goût. Ainsi, on peut donc dire que la série arrive à un moment charnière de la saison où elle a besoin de nous montrer de nouvelles choses au risque d'être un peu trop répétitive autour de ses personnages que l'on connait déjà. Si l'ajout de JT est une bonne idée, je ne trouve pas que l'affaire de la semaine renouvelle réellement le genre. Bien au contraire, je trouve que la série reste un peu trop dans ce qu'elle sait faire et du coup elle n'innove pas. Ce qui est dommage car avec un sujet comme celui de King and Maxwell et avec un duo comme celui-ci on pourrait réellement avoir des épisodes bien plus réfléchis et donc plaisants à suivre. Je serais encore là pour les trois derniers épisodes de la saison et à moins d'un gros cliffangher qui me laisse sur les fesses, je laisserais King and Maxwell aux oubliettes.

Note : 4.5/10. En bref, encore trop médiocre et ce même si l'on s'intéresse pour une fois réellement à Maxwell.

Commenter cet article