Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Last Resort. Saison 1. Episode 6.

9 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-11-09-14h15m47s239.png

 

Last Resort // Saison 1. Episode 6. Another Fine Navy Day.


Si l'épisode de la semaine dernière était parvenue à faire monter le niveau qualitatif de Last Resort, la série se devait de le confirmer dans ce nouvel épisode. Même si je l'ai trouvé moins bon dans le sens où il sert pas mal de remplissage pour ce qui est des relations entre les personnages, le reste était plutôt convaincant, nous offrant ainsi un épisode assez efficace et une histoire intéressante à raconter. Sam Kendal est un personnage que j'aime bien, il est une sorte de symbolisation du héros à l'américaine. Scott Speedman lui donne suffisamment de charisme pour que l'on ait envie de suivre les aventures de son personnage. Du coup, quand Sam se réveille dans cet épisode et se rend compte que l'île est désertée, la série nous offre la terrible introduction épilogue-prologue que je redoute. Je déteste ce procédé qui est uniquement là pour faire en sorte que les téléspectateurs ne zappent pas. Du coup, nous revenons quelques secondes plus tard 3 heures plus tôt alors que quelque chose commence à tourner mal et qu'ils réalisent qu'une drogue a été déversée dans l'eau.

C'est assez facile comme concept, mais intéressant dans le sens où Last Resort se permet de mettre en relation les divers personnages afin qu'ils fassent aussi un bilan. Je pense notamment à Sam qui se rend compte qu'il n'a jamais été tout à fait honnêtre avec sa femme Christine qui l'attend bien sagement sur le sol américain. Mais il se rend également compte qu'il pourrait ne plus la revoir. Outre le côté ultra mélodramatique pompeux de certaines scènes, l'idée n'était pas mauvaise et le point de départ non plus. C'est sur la fin que j'ai eu plus de mal avec cette histoire de baiser. C'était en trop à mon humble avis. Mais la série s'en sort plutôt bien quand il s'agit d'installer un climat de paranoïa où plus personne n'a confiance en qui que ce soit. Par ailleurs, cela permet aussi de remettre un peu Julian Serrat sur le devant de la scène. Le personnage est intéressant à exploiter et je pense que l'on n'en a pas fini avec les problèmes que l'équipage du Colorado peuvent rencontrer avec les habitants de l'île en général. Cela aurait très bien pu se faire différemment, c'est sûr, mais malgré quelques ficelles le rythme est suffisamment soutenu pour que l'on ne s'ennui pas.
vlcsnap-2012-11-09-14h00m56s25.pngEt je pense que c'est le principal. Une nouvelle approche de la saison vient de faire son apparition. Maintenant que Chaplin se retrouve sans la clé d'armement des missiles du Colorado, je suppose qu'il va y avoir beaucoup de paranoïa qui va s'installer à nouveau sur l'île. Le prochain épisode devrait à mon avis apporter son lot de réponses et j'ai hâte de le voir. Quant à Sophie, j'ai trouvé la partie autour du personnage assez ennuyeuse. Camille de Pazzis n'est pas forcément mauvaise mais pas suffisamment intéressante. Sans compter que la présence plus que microscopique de Grace n'aide clairement pas à apprécier un peu plus l'ensemble. L'épisode était donc globalement réussi quant au rythme qu'il installe. C'est efficace et laisse espérer encore plus la semaine prochaine. Mais pour ce qui est du petit bilan qu'il offre à Sam sur sa vie et notamment sa relation longue distance avec sa femme était assez raté et c'ets dommage. Le souci vient surement de Jessy Schram qui n'avait clairement pas sa place dans l'épisode. Reste à savoir maintenant où veut aller la série car elle semble avoir encore plein de choses à raconter et peu d'épisodes pour le faire.

Note : 6/10. En bref, un épisode rythmé et plutôt correct malgré le côté bancal de la gestion de certains personnages.

Commenter cet article