Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Major Crimes. Saison 2. Episode 15. Curve Ball.

28 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-12-28-16h05m35s224.jpg

 

Major Crimes // Saison 2. Episode 15. Curve Ball.


Major Crimes est une série complexe mine de rien. Elle est associée à une histoire particulièrement touchante qui est celle de Rusty. Ce dernier commence à parler un peu plus de sa mère et nous délivre quelques informations intéressantes. Notamment sur le fait que sa mère se prostituait et que les hommes qu’elle rencontrait n’étaient pas très fréquentables. On en déduit donc qu’il a été abusé par les hommes que sa mère ramenait chez eux à l’époque. C’est terrible. En tout cas j’aime de plus en plus le personnage de Rusty et ses confessions au Dr Joe sont terriblement touchantes. Pourtant, Major Crimes ne cherche pas à en faire des caisses. Rusty tente de rester un homme et ne fond pas en sanglots alors qu’il aurait très bien pu lorsqu’il commence à parler de ce qui lui fait mal au fond de lui. Bien que Sharon prenne la place de la mère de Rusty pour le moment, ce dernier est triste car il aimerait bien passer Noël avec sa mère (et ce peu importe ce qu’il a subit à ses côtés). Il aime sa mère et c’est bien normal. La petite scène de Sharon et de Rusty alors qu’ils mettent les décorations de Noël était vraiment mignonne comme tout.

Surtout quand Sharon commence à dire qu’elle a beau aimer ses deux enfants, elle ne serait pas contre en aimer un troisième (et ce même si elle ne l’a pas conçu elle-même). En gros elle aime Rusty comme un fils et je trouve ça bouleversant. Car Sharon est toujours aussi mignonne avec tout le monde. Elle a beau être une femme droite dans son boulot, elle n’en reste pas moins une femme et surtout une mère. Pour ce qui est de la place de Dr Joe, je ne sais pas si l’on sera amenés à le retrouver dans un futur épisode de Major Crimes mais je ne serais pas contre. Il est parvenu à apporter pas mal de choses autour de Rusty, du sentiment coupable qu’il ressent face à Sharon (qu’il semble parfois aimer plus que sa mère alors que ce n’est pas sa mère) ou encore des terribles choses que sa mère pouvait faire. Surtout quand cette dernière pouvait ne même pas se souvenir de qui était son fils et qu’elle le laissait comme si c’était un amant avec qui elle avait couché le soir d’avant. C’est aussi comme ça que Rusty est plus ou moins tombé où il est tombé par la suite à se prostituer.
vlcsnap-2013-12-28-16h00m19s137.jpgSi Major Crimes prend son temps pour raconter l’histoire de Rusty je ne pense pas que l’on puisse lui en vouloir. Bien au contraire. Dans un registre totalement différent, Provenza et Flynn vont passer du temps à Venice Beach pour faire du shopping de Noël. Encore une fois Major Crimes s’éloigne volontairement de son affaire de la semaine pour délivrer des choses différentes et notamment afin de créer une dynamique chez ses personnages. Le but de cette série est clairement de nous parler des personnages avant même de nous parler des affaires. Et ce même si les affaires sont parfois assez bonnes. Mais ce que j’aime le plus dans les affaires que traite Major Crimes ce sont les interrogatoires. J’ai appris il n’y a pas si longtemps que c’était ce que The Closer réussissait le mieux (j’ai encore à commencer cette petite dernière alors que mes DVD de la saison 1 trainent sur une étagère). Bref, cet épisode était plutôt bien construit encore une fois et bien au-delà du cas de la semaine qui est pas ce qu’il y a de plus passionnant. Au contraire, ce qui fonctionne le mieux dans cette histoire c’est tout autre chose.

Note : 6.5/10. En bref, bel épisode de Noël.

Commenter cet article