Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Old School. Saison 1. Pilot (Australie).

28 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-25-19h17m24s111.jpg

 

Old School // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Old School est une toute nouvelle série policière de ABC1, une chaîne australienne. Cela fait un sacré bout de temps que je n’ai pas vu une bonne série australienne alors forcément, j’avais énormément d’espoir pour celle-ci racontant des histoires de crimes avec un classicisme débordant. Mais justement, ne serait-ce pas ce qu’il faut faire maintenant pour que les séries policières reviennent aux fondamentaux et séduisent donc à nouveau les téléspectateurs. Je suis donc parti très confiant avec ce premier épisode, mettant en scène un casting plutôt aguicheur avec notamment Bryan Brown et Sam Neill. Un duo qui fait mouche dès le début de ce premier épisode et qui nous donne même envie d’aller beaucoup plus loin. Je pense donc que je vais aller bien au delà de ce pilote. C’est peut-être le True Detective australien si l’on veut prendre une série pour la comparer. Non pas que les deux séries soient faites de la même manière mais derrière le duo qu’il y a dans cet épisode se cache tout de même une petite ressemblance. Surtout que la série de HBO ne se concentrait jamais sur un aspect très scientifique de l’enquête mais plutôt sur quelque chose de beaucoup plus comique. En effet, Old School est avant tout une comédie noire.

Un ex-criminel et un ancien policier décident de s'allier pour faire équipe...
vlcsnap-2014-05-25-19h20m30s178.jpgVu comme ça, le duo fonctionne assez bien. Créée par Paul Oliver (The Fibros and the Silverstalls) et Steve Wright (Motified, Sidney Police), Old School tente donc de créer une vraie alchimie entre les deux héros de la série. Etrangement, cela fonctionne très bien. Sam Neill (Alcatraz) qui fait du très bon Sam Neill s’amuse avec Bryan Brown (Australia, The Good Wife) et c’est tout ce que l’on pouvait lui demander, si ce n’est plus. La série joue donc avec les personnages au travers de cette enquête qu’ils vont mener tout au long de l’épisode. Leurs méthodes sont différentes de celles que l’on a l’habitude de voir. Enfin, en apparence car depuis que les séries policières font revenir sur le devant de la scène l’aspect plus classique du policier qui enquête sur le terrain avec des recoupements d’indices qui ne sont pas toujours des preuves scientifiques. En tout cas, c’est très efficace et c’est tout ce que je pouvais demander de la part de Old School. Je me suis demandé en tout cas ce que Old School allait bien pouvoir faire. En effet, l’idée de base d’associer un ex criminel et un ancien policier pour enquêter était un gage de réussite (si bien fait).

En tout cas, Old School est une bonne surprise bien que cela ne soit pas une série exceptionnelle. En effet, Old School parvient à développer quelque chose d’intelligent autour de ses personnages. La relation nous délivre pas mal de trucs attendus (le fait que cela ne soit pas toujours simple, les petites piques, etc.) mais cela fonctionne si bien que l’on a clairement envie de revenir chaque semaine. Je suppose donc que les sept épisodes restant seront du même acabit. Cela pourrait donc être la première série australienne que j’apprécie depuis Please Like Me l’an dernier. C’est beaucoup. La dernière tentative policière c’était Secrets & Lies et c’était une catastrophe. La série n’avait pas creusé son sujet et terminait en plus le tout de façon terriblement médiocre. Comme quoi. C’est bel et bien le gros problème. Mais bon, Old School permet aussi de retrouver l’excellent Sam Neill et rien ne pouvait me faire plus plaisir. J’aime tellement cet acteur et son personnage, bien que pas nécessairement exceptionnel par rapport à ce qu’il a l’habitude de voir.

Note : 6/10. En bref, plutôt pas mal dans son ensemble.

Commenter cet article