Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 2. Episode 2.

23 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

vlcsnap-2010-09-23-13h42m07s61.png

 

Parenthood // Saison 2. Episode 2. No Good Deed.


Eh oui ! C'est fait pour moi, les Braverman, je les préfèrent à la famille Walker (Brothers & Sisters). Cette famille si authentique et réelle, qui vit les problèmes du quotidien, des problèmes que nous pouvons tous vivres un jour ou l'autre a contrario avec les Walker qui sont une famille qui est assez aisée si je puis dire.
Ainsi, ce nouvel épisode avait pour moi deux parties, la première partie était assez fun et drôle et l'autre, plus dans l'émotion, dans le moment, c'est une série virtuose je dois l'avouer car arrivé à jongler entre les deux genres comme ça, d'un coup, sans que cela ne soit ni ennuyant ni choquant, je dis bravo. Alors oui, la première partie était drôle. Pour une fois William Baldwin ne m'a pas énervé et dans la peau du patron d'Adam et qui semble intéressé par Sarah, ça m'a pas dérangé. Bien au contraire, je trouve que l'histoire peut être plus qu'intéressante. Sarah est un peu l'électron hyperactif de la famille, et je l'adore. Lauren Graham a ce côté gauche qui me plaît, je sais pas, elle arrive de plus en plus à me séduire et c'est seulement entre elle et moi, ce que je vous raconte. Bien sûr on a également droit à Sarah qui raconte la vie privée d'Adam au patron, Sarah qui se fait reluquer le derrière par William Baldwin (qui pour une fois n'était pas juste là pour faire du placement de produit comme dans l'épisode précédent avec l'iPad, chose qui m'avait dérangée).
Crosby et le retour de Jabar et Jasmine fût un soulagement même si Jasmine doit partir en tournée en Europe à la fin de l'épisode. Je trouve que ce petit couple est sympa et montre combien les opposés s'attirent. Comme des électrons, Dax Shepard et Joy Bryant font un beau couple (désolé Kristen Bell, mais j'ai du mal à voir Kristen avec Dax). On a ausi Julia qui prend un peu plus de place dans la vie de sa fille Syd et lui organise une sorte de "play date" avec une amie qui n'est plus une amie à elle. Joel, son mari le sait et ne veut pas froisser sa femme qui va tenter de réconcilier les deux. C'était mignon et parfois drôle. On a également eu droit à l'hystérique qui va divorcé. C'était drôle "Be careful, it's hot" - "Oh, it's too hot". Ce truc, prit avec les cris de la mégère qui vient s'apitoyer chez Kristina c'était génial. J'étais hilare. Sans parler de Noel, le fils qu'elle doit garder afin que son amie règle ses problèmes. Le gamin bouffe comme quatre (car oui, là c'est plus manger, c'est bouffer) et a tout pour être détester.
Bien sûr il y a aussi de l'émotion notamment avec le trio Crosby / Jabar / Jasmine que j'aime beaucoup et j'ai beaucoup de mal à laisser partir Jasmine pendant quelques épisodes. Mais il faudra que je m'y fasse. Bien sûr, on aussi Adam qui n'arrête pas d'écouter Ray LaMontagne, bon, ça, trop c'est trop. On l'entends le matin quand il va au boulot, le soir quand il rentre chez lui, etc... j'en ai ras le bol moi. Au final, l'épisode est arrivé a me faire flanché, je ne déteste pas les Walker mais les Braverman sont bien mieux, c'est indéniable.

Note : 8/10. En bref, Parenthood mérite pour moi d'être LA série sur la famille de l'année.

Commenter cet article