Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Raising Hope. Saison 2. Episode 20.

4 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-04-04-16h52m21s116.png

 

Raising Hope // Saison 2. Episode 20. Sabrina's New Jimmy.


Avec ce nouvel épisode, Raising Hope nous offre un bon moment, même si il n'était pas le plus drôle de tous les temps, il est parvenu à mettre en place une petite histoire sympathique avec de bons revers humoristiques. J'ai trouvé que le fait que Jimmy en grand jaloux de Sabrina (à nouveau car ce n'est pas la première fois) ce fût très marrant mais aussi presque touchant. La synergie autour des personnages est particulièrement efficace et bien construite. Cela permet donc de s'amuser un peu plus devant la série et c'est ce qui me fascine avec Raising Hope. Ce qui est assez marrant c'est que Jimmy a toujours peur dès qu'un homme, plutôt bien foutu parle à Sabrina. Il se fait tout de suite des films et pense que sa petite amie va le tromper. Sabrina est un personnage volubile de la série, et elle nous l'a prouvé à plusieurs reprises. Mais j'aime bien cette façon que la série a de nous présenter cette forme de jalousie, suffisamment efficace pour rendre l'épisode doux amère très rapidement. Pour une fois Sabrina réalise qu'elle est dans son tort, et c'est sûrement la chose qu'il fallait afin de calmer Jimmy.

Tout l'épisode en lui même était plutôt bon, voire même hilarant à certains moments. Je trouve que Raising Hope a un souci avec les personnages de Burt et de Virginia. En effet, on sent que les scénaristes se sentent constamment obligés de leur offrir une morale, et de leur apprendre quelque chose. Le but est toujours d'améliorer leur relation finalement, et c'est assez bien fait. On s'amuse donc encore plus fois avec la série et ses personnages, Cette semaine ils étaient carrément bon, fun et drôle. Et c'est vraiment ce que je veux avec ces personnages. La morale ne se fait pas tellement ressentir (le fait que montrer des seins à Hope n'était pas forcément la meilleure chose qu'il soit. Des seins qui dansent, un nez dévidoir de liquide vaisselle, la petite Shelley s'amuse vraiment avec la décoration de sa propre petite maison qu'elle partage avec Sabrina. Shelley est un personnage très peu présent de Raising Hope mais utilisé toujours avec autant de parcimonie. Je pense que le fait qu'elle était mise en avant dans cet épisode n'était pas une mauvaise idée. Il faut juste que cela reste anecdotique.
vlcsnap-2012-04-04-16h58m56s230.pngL'histoire des seins étaient quand même grandiose. J'ai ri comme ce n'est pas permis. Et puis Burt est l'illustration parfaite de l'enfant qui dès qu'il voit un bouton, il appuie dessus. Croyez moi, j'en connais un rayon, j'étais un peu (trop) comme ça quand j'étais tout petit. Bon, maintenant le temps a changé (heureusement quand même). Mais je me souviens que mes parents n'en pouvaient plus. Le regard de Burt qui sait qu'il ne devait pas appuyer mais qui va appuyer était très bien amené. Sans compter la petite histoire avec le nouvel ami de Sabrina qui était là encore un grand moment de n'importe quoi mais de bonne série familiale et comique. Raising Hope c'est un mélange de plusieurs ingrédients qui font mouche. Dans un premier temps quelque chose de drôle accouplé à un peu de phrases enrobées et du coeur, sans compter sur la petite morale jamais moralisatrice mais uniquement "conseillère".

Note : 8/10. En bref, et si Garrett Dillahunt pouvait (enfin) gagner un Emmy cette année ?

Commenter cet article