Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sons of Anarchy. Saison 6. Episode 1. Straw.

11 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-09-11-10h09m53s129.png

 

Sons of Anarchy // Saison 6. Episode 1. Straw.


Cet épisode de Sons of Anarchy est égal à ce que l'on peut attendre de la part de la série. L'univers est tellement sombre. On n'a jamais l'impression que tout peut changer. Les personnages sont pour la plupart sur une mauvaise pente ce qui n'est pas décevant mais rend bel et bien les choses plus excitantes. A commencer par le climax de l'épisode, cette tuerie à l'école de Charming. Nous voyons cette scène de l'extérieur de l'école. Peut-être que le but de Sons of Anarchy n'était pas de faire dans la violence montrée mais dans la violence sugérée. Ce qui au fond est encore pire car c'est un sentiment particulièrement terrible que l'on voit là. Cependant, cet épisode ne parvient pas encore à réellement expliquer le geste ce qui viendra certainement dans un futur épisode de la saison. Mais je me demande aussi ce que cela aura comme conséquences pour la communauté de Charming et peut-être pour le club. Bien évidemment qu'en voyant ce jeune garçon arpenter les rues, il fallait s'attendre à ce qu'il se passe quelque chose et sa dernière scène, silencieuse, ne présageait rien de bon mais je ne m'attendais pas du tout à une tuerie.

Surtout que celle-ci est assez sauvage finalement. En tout cas, "Straw" reprend aussi l'un des mal des Etats-Unis. On ne compte plus le nombre de tueries du genre qu'il y a eu dans ce pays. Peut-être que le but de Kurt Sutter est finalement, en mettant une arme automatique dans la main d'un jeune garçon, de reprendre le vieux serpent de mer et de peut-être lui trancher la tête une bonne fois pour toute. Car le porte d'armes fait toujours débat aux Etats-Unis et il est difficile de faire en sorte de changer cette loi qui est malheureusement encore très ancré dans la vie des personnages. Malgré tout, cet épisode va nous permettre aussi d'apprendre que le jeune garçon est le fils de celle qui sort avec Primo, qui est l'un des hommes de Jimmy Smits et bien entendu, Primo est sûrement celui chez qui le garçon a eu l'arme). Tout cela va certainement permettre aussi de prendre en compte l'environnement qu'est Charming. Tout va de mal en pis. Mais ce n'est pas la seule chose qui va de mal en pis. En effet, nous allons tout de même assister à deux viols dans cet épisode. Le premier en prison alors que Lee Toric (Donal Logue) fait en sorte que Otto soit violé tous les matins.
vlcsnap-2013-09-11-10h14m14s170.pngC'est une scène assez difficile et je suis certain que Kurt Sutter va encore nous en montrer des scènes de ce genre là rien que parce que c'est sadique. Lee Toric est un personnage que j'aime bien car malgré ses airs de Monsieur propre sur lui, il n'en reste pas moins un méchant mais un méchant jouissif : c'est notamment le responsable de l'arrestation de Tara et il va tenter de faire en sorte que Clay passe un marcher afin de balancer SAMCRO. Donal Logue est absolument fabuleux dans ce rôle et je dois avouer que j'ai déjà hâte de le voir se pavaner ici et là afin de narguer tout ce beau monde. Et puis le second viol c'est celui que l'on suit dans cette histoire de torture porn et de films pas très légaux du genre. C'était amusant mais encore une fois on ne sait pas vraiment où Sons of Anarchy veut aller avec cette histoire. Je suis certain qu'il y a une direction mais elle n'est pas très claire, surtout que tout le monde est plus ou moins mis sur la touche. Fort heureusement, cela permet d'introduire un personnage intéressante : Charles Borski, un flic pas très à cheval sur les règles incarné par le brillant Peter Weller (Robocop).

D'un tout autre point de vue, Sons of Anarchy tente d'apporter aussi de la stabilité. Notamment pour Gemma et Nero qui sont toujours ensemble et on l'air de bien vivre leur histoire d'amour. Gemma risque de souffrir cette année une fois que Tara sera sortie de prison. Mais Gemma pourrait aussi subir les foudres de son fils. J'ai hâte de voir comment Sons of Anarchy va encore une fois tenter de déconstruire tout son bel univers afin de transformer toutes ces histoires en gros bordel jouissif et passionnant. Je pense que la saison 6 sera à l'égale de la précédente et cela me fait réellement plaisir car la saison précédente était réussie (contrairement la saison 4 qui reste à mes yeux la plus faible de la série).

Note : 8/10. En bref, un retour efficace et terriblement bien fichu grâce à de petites surprises.

Commenter cet article