Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 2. Episode 19.

7 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-04-07-08h21m42s177.png

 

The Good Wife // Saison 2. Episode 19. Wrongful Termination.


J'adore cette série et chaque semaine je le rabâcherais. C'est fou comme elle m'accroche l'esprit. Les histoires de cet épisode sont encore une fois dans leur plus simple appareil, géniales. Tout d'abord le cas judiciaire vraiment bien mené avec un Michael J. Fox que j'aimerais voir foulé les couloirs du tribunal plus souvent (troisième apparition cette saison). Stern, un avocat qu'on connaît depuis longtemps dans la série meurt. La scène est bonne et la confrontation avec Alicia en début d'épisode également. C'est des dialogues captivantes et extrêmement bien fichu. J'adore la petite musique classique qui enrobe le tout. Les condoléances (le coup du plat qu'on apporte juste pour dire d'apporter quelque chose, vraie petite référence, exagérée mais excellente).

Ensuite il y a les quelques petites scènes de tribunal tout simplement succulente. Michael J. Fox a un personnage vraiment bien écrit et décrit à chaque épisode comme quelqu'un d'arrogant mais au grand coeur (la proposition d'emploi à Alicia par exemple). Parfait. Les duos J. Fox / Margulies sont des moments à part entière de chaque épisode. C'est vraiment captivant. L'affaire d'un employé qui se suicide suite aux pressions de son employeur. Ca me rappelle un peu l'affaire France Télécom en France et j'aime ce rapport avec l'actualité. La crise économique à causer de nombreux suicides accusés du même genre de problème aux Etats-Unis.
 
Bien sûr l'épisode ne se concentre pas que là dessus. Il prend également l'excellente histoire de Kalinda. Cary tente le tout pour tout. Pendant ce temps et c'est ce qu'il y a de plus intéressant Alicia apprend que Peter aurait eu une affaire avec une autre femme, une femme qui aurait travaillé avec Peter. On a donc les relations presse un peu plus poussées. Merci Eli Gold. Ce personnage est parfait. Il m'a fait mourir de rire lorsqu'il s'énerve tout seul. C'était épique.

Au final ce nouvel épisode était teinté de tous les ingrédients que j'adore. C'est plein de petites scènes sans maquillages où les personnage montrent leur vraie nature et où il n'y a pas de place à l'injustice. Les propos sont terriblement attachants et vrais, poignants et touchants.

Note : 8/10. En bref, la série arrive chaque a être un peu plus passionnante. Le meilleur soupa judiciaire de ces dernières années, il est ici.

Commenter cet article