Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Kennedys. Mini-series. Part 1 & 2.

8 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

the_kennedys_reelz-480x700.jpg

 

The Kennedys // Mini-series. Part 1 & 2.


Décriée avant même sa diffusion, History avait alors laisser tomber sa première série, ici mini-série sur la vie des Kennedy. A cause de pressions du camp Kennedy mais également des soucis de reproduction historique la série est donc tombée entre les mains de Reelz Channel, une petite chaîne du câble américain. Après avoir vu les deux premières parties de cette série je dois m'avoue un peu vaincu. C'est avec un bon casting et des images d'archives qu'elle s'en sort. Côté scénario on sent que c'est pas ce qu'il y a de plus soigné et la réalisation sourde gâche vraiment le plaisir. Ca manque de l'ambiance feutrée des années 60, de ce que l'on voit de classe et magique dans Mad Men. Là j'ai pas envie de vivre les "sixties" contrairement à Mad Men.

L'histoire du clan Kennedy sur la période 1960-1968, de l'élection de JKF à l'assassinat de son frère Bobby.

Tout ce qui est historique sur les Kennedys, je dois dire que je ne connais pas tellement leur histoire (mis à part ce que j'ai pu voir dans JFK ou encore Bobby par exemple). J'attends donc de cette mini-série qu'elle m'apprenne un peu plus de la vie politique et de l'homme derrière le président. C'est le cas, on prend vraiment l'histoire des Kennedy à coeur. J'aime bien Joe, le père qui veut avoir la main mise sur tout et qui va même jusqu'au trafiquer les élections à un moment. Je ne sais pas trop si c'est réel mais en tout cas, c'est excellent. On voit les magouilles d'une  politique qui n'a pas la même saveur. Le meilleur moment doit être le discours calamiteux de JFK à un moment.
the-kennedys.jpgOn ouvre également la porte de la vie privée de JFK. Jacqueline Kennedy entre donc en jeu. Katie Holmes n'est pas totalement convaincante mais elle rayonne et quel plaisir de la voir se faire plaisir. Ca faisait tellement longtemps qu'on ne l'avait pas vu aussi envieuse de faire son travail. Je lui tire mon chapeau. Ce personnage est un des piliers de l'histoire de John et je crois qu'il est réussi. C'est celui qui apporte une petite touche sentimentale à la série. Peut être que c'est un peu trop accentué à certains moments et cela gâche donc quelques scènes mais le plus important étant de les retrouvés tous les deux.

Au final, ces deux parties présente une mini série qui a un joli potentiel mais malheureusement on sent qu'elle n'a pas l'étoffe nécessaire. Ca manque de quelque chose. Le casting est cependant plutôt bon et ce n'est pas un déplaisir mais cela aurait pu rôtir un peu plus avant de sortir de sa cuisson car l'ambiance est assez bâclée et la reproduction pas toujours marquée. Petite mention pour les images d'archives qui permettent de savourer pleinement une part de l'histoire politique américaine.

Note : 6/10. En bref, malgré quelques défauts de fabrication l'ensemble n'est pas détestable mais manque vraiment de cachet et de classe.

Commenter cet article