Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Killing (US). Saison 3. Episodes 1 et 2.

3 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-03-15h11m45s174.png

 

The Killing (US) // Saison 3. Episodes 1 et 2. The Jungle / That You Fear The Most.


Après deux saisons autour de l'affaire Rosie Larsen, The Killing se devait de renouveler un peu la formule. C'est ce qu'ils vont parvenir à faire, plus ou moins bien d'ailleurs avec le retour de la série avec une saison 3. Une saison 3 qui a bien failli ne pas voir le jour jusqu'à ce que Netflix pense sérieusement à racheter les droits de la série et à proposer à AMC de co-produire la série. Sauf que AMC a finalement décidé de revenir sur sa décision de ne pas renouveler la série pour la renouveler, seule, pour une saison 3. La saison 3 ne fera pas l'erreur de la première saison et aura donc droit à une enquête bouclée. Un choix judicieux qui permet aussi de se dire que l'on ne va pas perdre son temps si jamais The Killing est annulée (encore une fois). Au fond de moi, j'espère que ce retour va cartonner ou bien que Netflix saura offrir une chance à la série de poursuivre sa route. Elle le mérite. Ne serait-ce que pour les performances de son casting toujours aussi étincelant. Et le fait est qu'ils arrivent encore à attirer de jolis noms comme Peter Sarsgaard qui incarne un prisonnier sur le chemin de la mort.

L'introduction de ces deux premiers épisodes est plutôt réussie dans son ensemble et je dois avouer que les scénaristes sont parvenus à rendre le tout réellement appréciable. Je m'attendais à ce que The Killing revienne un peu comme sa première saison, et choisisse alors un peu le même schéma sauf que ce n'est pas du tout le cas. Cette saison est même beaucoup plus sombre et inspirée que l'introduction qui avait été faite avec la première saison. Peut être est ce que cela vient du fait qu'il n'y a pas d'histoire politique derrière tout ça, ou encore que The Killing a des enjeux très différents. Le fait que l'on nous emmène dans un Seattle bien plus sombre, bien plus sale, me plait. On va surement découvrir beaucoup plus de choses sur les personnages dans cette saison, que durant les deux premières. On sent que les scénaristes ont quelque chose et je trouve ingénieux de le faire de cette façon. Alors certes, tout est plus ou moins flou pour le moment car il faudra les autres épisodes pour décoder le tout, mais pour le moment je dois avouer que j'ai presque hâte de voir les épisodes suivants.
vlcsnap-2013-06-03-14h37m11s153.pngThe Killing me rappelle par moment Twin Peaks mais dans un monde bien plus réaliste et surtout beaucoup plus naturel. Les deux univers des deux séries sont très différents et celui que dépeint The Killing est beaucoup plus proche de ce que l'on pourrait vivre réellement. Mais au fond de moi, The Killing m'a sevré de l'envie de vivre à Seattle parce qu'au fond Twin Peaks est presque un havre de paix. Nous reprenons donc les évènements un an après ce qu'il s'est passé dans la saison 2. Holder est maintenant quelqu'un de bien plus respectable. Et surtout de bien plus propre sur soi. Il a laissé tomber son hoodie de junkie pour un vrai look d'inspecteur. Je trouve le changement très bien car cela permet aussi de voir qu'il n'y a pas que l'histoire qui avance, mais que les épisodes évoluent eux aussi. Comme quoi, il y a encore tant de choses à faire dans The Killing. J'aime bien également son nouveau partenaire, Carl Reddick. Il y a une excellente dynamique qui est déjà installé en seulement deux épisodes (et pourtant, nous faire oublier son duo avec Linden n'était pas simple).

Mais les scénaristes sont parvenus largement à rendre le tout réellement passionnant. Je ne regrette pas du tout l'ajout de Gregg Henry au casting de la série. Il est une bonne idée, comme Peter Sarsgaard. Reddick et Holder ont en plus de ça deux visions différentes du meurtre qui a été commis. Tout cela permet donc de ne pas remettre tout de suite Linden au coeur de l'enquête. Cela permet donc de se concentrer sur sa vie privée qui ne va pas si bien que ça malgré le fait qu'ils sont sur la bonne voie, ou encore sur sa relation avec son fils qui a bien grandi. Le tout évolue dans une excellente direction là aussi. Je ne pouvais pas rêver mieux en guise de mise en bouche avant le retour du personnage. Et puis dans tout ça nous avons Peter Sarsgaard qui est tout simplement étonnant. L'acteur est suffisamment intriguant pour donner envie de revenir dans les prochains épisodes avant de découvrir ce qu'il se cache derrière ce personnage.
vlcsnap-2013-06-03-15h03m29s77.pngCependant, j'ai récemment lu un article du Hollywood Reporter d'un journaliste américain qui a détesté la saison 3. Allez savoir pourquoi. Je n'ai pas lu l'article en entier mais je trouve que pour le moment on est sur la bonne voie d'une bonne saison. Alors certes, il y a un défaut pour le moment et c'est l'intrigue de ces jeunes filles (et amies de la jeune fille morte). C'est un peu maigrichon pour le moment et les prestations des actrices ne sont pas ce qu'il y a de plus subtile et réellement intéressant. Mais au fond, je pense qu'il y a malgré tout matière à les voir évoluer par la suite dans la série. Enfin, je le vois de cette façon. Maintenant, je me demande comment tout cela pourrait aussi prendre une forme bien plus vicieuse par la suite car je suis certain que les scénaristes ne sont pas en reste de moments WTF où l'on va bondir de son canapé et se demander si l'on a bien regardé la série depuis le début.

Note : 8/10. En bref, deux épisodes plus sombres que l'introduction de l'affaire de Rosie Larsen. Les personnages ont évolué, grandi et sont d'autant plus intéressants maintenant. A suivre.

Commenter cet article

Cilou 03/06/2013 17:55


J'ai juste lu ta note et pas ton commentaire donc je suis contente de voir que la saison 3 de The Killing tient toutes ses promesses.