Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Lying Game. Saison 1. Episode 12.

10 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-01-10-17h39m28s183.png

 

The Lying Game // Saison 1. Episode 12. When We Dead Awaken.


Après l'épisode de retour assez mauvais de la semaine dernière, Lying Game pouvait bien tomber encore plus bas, et c'est avec cet épisode qu'elle va connaître cette bonne grosse retombée de soufflé raté. Il ne se passe pas grand chose dans cet épisode où brasser de l'air est un mot d'ordre. Le premier truc que j'ai trouvé assez mauvais dans l'épisode c'est toute l'histoire autour de Laurel et de son insipide de petit ami, j'ai demandé Justin. Toutes les scènes de ce personnage sont vraiment ennuyeuse et en plus, on a toujours envie de lui mettre une bonne claque pour qu'il se réveille et se décide à se motiver un peu. Il arriverait presque à me déprimer si je n'étais pas en forme. C'est fou mais Randy Wayne est sûrement le pire membre du cast de The Lying Game. En tout cas, du niveau du reste… franchement c'est pas folichon. Ensuite il y a bien sûr toute la visite du campus universitaire dans lequel Emma va faire ses études l'année prochaine (enfin, supposée en tout cas). Le duo avec Ted son père est tout simplement pas drôle (le pire étant tout de même Andy Buckley tout joyeux d'être là comme un grand gamin).

Et puis, l'épisode ne s'arrange pas avec l'intrigue autour d'Alec et de Dan. On se demande bien ce que l'un veut à l'autre mais bon, parfois je préfère pas trop me poser de question au risque que ce soit encore plus bête que ce ne l'est déjà. Lying Game est une série qui cumul également les moments difficilement compréhensible. En effet, le retour de cet élève, comme ça, permet certes d'accentuer le mystère de la série, mais sans que l'on comprenne ce qui se passe alors qu'il y a déjà tellement de pans d'histoire encore en cours, je ne comprend pas trop le pourquoi du comment. Surtout quand on voit comment Emma rame pour être intéressante dans l'épisode. Alexandra Chando et son jeu de sous-Nina Dobrev (elles ont le même problème d'articulation et une tête qui se ressemble). Pour revenir à Alec et Dan, forcément il se trame quelque chose derrière tout ça, surtout que Dan doit à Alec… sa vie. Alec c'est un peu le Rumpelstiltskin de The Lying Game. Il aime avoir les gens sous son contrôle. On l'a bien vu avec ce qu'il fait pour sa fille par exemple.
vlcsnap-2012-01-10-17h39m40s46.pngEt justement, Mads ne sert pas à grand chose, tout comme Char d'ailleurs. Ces deux personnages, impliqués de façon intéressante dans les premiers épisodes de la série, sont petit à petit devenues d'uniques accessoires inutiles. Sans compter la jeune fille, ennemie de Suton qui n'a pas fait d'apparition dans la série depuis pas mal d'épisodes sans que l'on ne sache pourquoi. Le fait que Laurel se fait larguée littéralement par Justin était marrant plus que touchant. Disons que ce couple gagne la palme du pire acteur et de la pire actrice de la série. Du coup, c'est un vrai duo de vainqueur. Enfin, l'épisode se termine sur le retour de Suton, et même si cela pourrait être intéressant, c'est tellement mal amené que forcément… ça ne stimule même pas ma curiosité. Au final, Lying Game livre un épisode qui rame et qui a bien du mal à livrer ce qu'il doit livrer. Le scénario est ennuyeux à mourir, et les personnages n'avancent pas. Ca stagne et c'est là que je me dis qu'au fond… renouveler la série n'était pas une si bonne idée que ça.

Note : 1/10. En bref, un bon somnifère sponsorisé par les laboratoires Boiron.

Commenter cet article