Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Franklin & Bash. Saison 2. Episode 9.

2 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-08-01-22h22m20s27.png

 

Franklin & Bash // Saison 2. Episode 9. Waiting On a Friend.


Qu'attendre de Franklin & Bash franchement ? Pas grand chose. C'est pourquoi quand la série s'amuse, cela devient un peu plus intéressant. Cette année, je trouve que l'on a pas mal ramé pour avoir des épisodes potables. On a eu celui du jury, puis celui dans l'univers militaire, et l'épisode précédent qui n'était pas non plus trop mauvais au fond. Même si je me suis pas mal ennuyé. Encore une fois, cette semaine la série ennuie les téléspectateurs. Franklin & Bash nous plonge dans des discours pompeux quand elle commence à parler de la vie personnelle de nos deux héros. Du coup, je trouve que Franklin & Bash manque d'un supplément d'âme. D'un petit quelque chose tout simplement. Auprès, forcément, il y a l'humour qui est là pour animer la série. Heureusement que l'on voit Peter débarquer en castor dans le tribunal, ce qui m'a fait pouffer durant deux bonnes minutes. C'est dans ce genre de choses que la série excelle et devient une sorte de boite à surprise. Les gamineries peuvent parfois avoir du bon.

Peter et Jared se retrouvent sous le coup d'une injonction pour mauvais comportement. Il fallait s'y attendre un jour ou l'autre. Forcément que les deux personnages doivent aussi faire face à la justice pour leurs actes outrageux en pleines séances. C'est alors que j'ai cru que l'on avait droit à un cross over avec Suits, la série d'USA Network. En effet, débarque alors Richard Taflinger incarné par David Costabile (qui incarne Daniel Hardman dans la série concurrente). D'ailleurs, je suis certain que Costabile adore les séries judiciaire, il est tout de même apparu dans Suits, The Good Wife, Damages et maintenant Franklin & Bash. Autant dire qu'il nous les aura toutes faites. Ce fût appréciable de retrouver un personnage de la trempe d'Hardman car évidemment il va conserver le même jeu dans Franklin & Bash. Ce n'est pas plus mal, puisque j'ai même trouvé ça assez amusant en son genre. Au fond, il n'y a pas de mauvais rôle pour lui.
vlcsnap-2012-08-01-22h22m18s12.pngL'affaire de la semaine ne manque pas d'être assez débile : le coup du tatouage franchement ? Mais c'était marrant. Finalement, je ne trouve pas grand chose à redire sur cet épisode si ce n'est qu'il y a toujours des personnages parasites. Comme Emily. L'histoire avec Jared manque d'entrain et du coup, on s'ennui terriblement. C'est la même chose avec Pindar. Que je déteste toujours autant ou encore Infeld qui ne va pas servir à grand chose cette semaine si ce n'est à passer du bon temps dans son lit avec plusieurs filles en même temps. Il n'a pas perdu de son endurance le petit Malcolm McDowell. Je pourrais aussi vous parler des références à la pop culture que Franklin & Bash ne se prive pas de faire. Entre Sixteen Candles (une vraie référence américaine dans le monde des teen movie qu'il faut avoir vu absolument, parole de critique), The Breakfast Club en passant par The Empire Strikes Back.

Note : 5.5/10. En bref, un épisode pas déplaisant.

Commenter cet article