Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Neighbors. Saison 2. Episodes 13 à 22. BILAN.

17 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-04-17-14h44m06s228.jpg

 

The Neighbors // Saison 2. Episodes 13 à 22.
BILAN


La première partie de la saison 2 de The Neighbors était médiocre. Il y a eu quelques éclats de génie mais je dois avouer que j’ai été déçu et forcément, j’ai abandonné l’idée de vous parler de la série d’épisodes en épisodes. Je me suis finalement rendu compte que c’était une erreur mais c’était trop tard. Il y avait tellement de bons épisodes parmi ceux-ci que du coup, je ne m’attendais pas du tout à ce que la série aille dans cette direction. L’un des meilleurs épisodes de la saison, « Balle Balle », un épisode Bollywood, m’a tellement fait rire et pleurer de joie que je regrette finalement de ne plus vous en avoir parler au fil des épisodes. Car ce qu’il y avait de magique dans ces épisodes c’est le fait que la série décollait enfin comme j’avais envie de la voir depuis un bout de temps. Je crois que mon amour pour The Neighbors a retrouvé sa flamme avec « Oscar Party ». C’était un épisode délirant, bourré de répliques encore plus très bien choisies. Il faut dire que Dan Fogelman et sa série ont toujours su faire des références culturelles. Ce n’était pas toujours réussi mais globalement j’ai toujours trouvé mon compte dans les épisodes de The Neighbors. Que cela soit sous la forme d’une comédie musicale ou encore du fait que Larry et Jackie sont des fans de Smash. La série fait aussi preuve d’autodérision et sait très bien comment se moquer des critiques qu’elle a pu essuyer.

Bien que la seconde saison doit globalement très étrange et que la première partie ne soit pas aussi délirante que prévue, la suite était tellement fun. On sent que les scénaristes ont alors commencé à se lâcher afin de nous offrir de nouvelles choses en renouvelant le genre et les personnages. Je pense par exemple aux Weaver. J’ai eu tendance à les trouver par moment inutile et/ou énervant. Mais rapidement ils prennent ici à nouveau du poil de la bête pour notre plus grand plaisir. Un peu plus inclus aux délires des extra-terrestres, ils sont forcément beaucoup plus intéressants. La série s’attarde encore sur la relation entre Reggie et Amber. Je trouve cette histoire particulièrement touchante mine de rien. Il y a même eu une petite larme versée sans le vouloir vraiment dans « Man, Actually ». Je ne m’y attendais pas du tout mais c’est justement l’une des bonnes surprises de cette saison. Cette relation était vouée à l’échec et la série n’a pas toujours su s’en servir à bon escient mais globalement il y a tellement de bonnes idées. Le scénario fonctionne et les personnages sont tout de suite beaucoup plus intéressants.
vlcsnap-2014-04-17-14h46m06s145.jpgJe sais bien que tous les téléspectateurs ne sont pas nécessairement fan des épisodes musicaux mais celui de l’an dernier était un petit chef d’oeuvre pour The Neighbors. Le fait que cette année ils aient décidé de nous offrir un épisode musical (encore une fois) mais sur fond de musique bollywoodienne j’ai trouvé ça assez magique. Surtout que la série met les moyens pour nous offrir une scène finale digne. Que cela soit en costumes, en chorégraphies, etc. Tout est à sa place et surprend le téléspectateur que je suis. Je garde donc un très bon souvenir de « Balle, Balle ». J’ai même eu la chance dans la tête pendant au moins deux jours après avoir vu l’épisode. Il y a également tout un tas d’épisodes particulièrement amusants comme le petit voyage à San Diego dans « Uncle Benjamin ». Une mise en scène comique assez surprenante et délirante. Ou encore l’arrivée du frère de Larry, DJ Jazzy Jeff (quel nom !) incarné par le sympathique Joshua Sasse (vu récemment dans le rôle d’Alec dans Rogue). L’un des aspects les plus intéressants de l’introduction de Jazzy Jeff c’est tout de même le fait que Reggie veuille devenir humain, tout cela pour l’amour de sa vie, Amber.

C’est tellement beau et cela gave bien entendu « All That Jazzy Jeff » en bons sentiments comme on pouvait l’attendre de la part de The Neighbors. Puis il y a tout de même « There Goes The Neighbors’ Hood », le dernier épisode de la saison qui pourrait bien être le dernier de la série. On sent d’ailleurs que la série tente plus ou moins de donner une certaine conclusion à son histoire tout en ouvrant la porte à quelque chose de totalement différent (remplacer les extra-terrestres sauf la famille Bird-Kersee par des humains). Dès le début de l’épisode les références pleuvent, dont une petite Game of Thrones très drôle :
Larry Bird - « He’s got that Jamie Lannister Game of Thrones thing happening »
Jackie - « It’s the dworf »
Larry Bird - « No »
Jackie - « Or the blond one with the dragons »
Il y a que The Neighbors pour nous faire délirer de la sorte. Sans compter toutes les références à la programmation de la série et le fait qu’elle a survécu alors que personne n’y croyait. Au début de l’épisode Jackie va même nous faire une petite référence au fait que le lead-in n’était pas nécessairement le bon (« It was fun to catch up those two Tim Allen fans who accidentally tuned in »).
vlcsnap-2014-04-17-14h46m12s203.jpgCe sont le genre de références que The Neighbors fait depuis le début de la saison 2 (et peut-être même un peu plus avec la fin de la première saison alors que tout le monde pensait que la série allait être annulée après une saison). Larry Bird fait à la fin la promesse aux téléspectateurs que la série revenir (de façon très indirecte) mais je me demande si cela va réellement se dérouler. J’aimerais bien et pour le coup j’espère ne pas être déçu (et j’irais vous en parler toutes les semaines c’est ma résolution).

Larry Bird - « So, I won’t lie to you, I don’t know what things are gonna look like this time next year but I know we’re going to make it. We can’t see the path yet but it’s there. »
Jackie - « Wednesdays. »
Larry Bird - « You never know. »
Reggie - « I’ve heard whispers about ABC Family. »
Larry Bird - « Oh, screw that. Every step along the way they’ve count us out. No one thought we would last this long. We did. And so help me we’ll do it again. »

Finalement, cette saison 2 de The Neighbors s’achève sur une très bonne et belle salve d’épisodes. Ils sont drôles, touchants, des références à tire larigot et on ne peut que les aimer. Surtout quand une série traite de la grossesse chez les hommes de façon étrange mais terriblement touchante. Car mine de rien, cela fonctionne.

Note : 8/10. En bref, une fin de saison réussie.

Commenter cet article