Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Office. Saison 5. Partie 2. BILAN

10 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

tv_the_office06.jpg

 

The Office // Saison 5. Episodes 6 à 12 (Partie 2).
BILAN


Ce qui me turlupine à chaque nouvel épisode c'est que je me demande toujours ce qui pourra faire que je vais pouvoir encore plus aimer cette série. Car au final, j'y suis tellement attaché, tellement fort, j'ai même peur de l'étouffer la pauvre série tellement je la serre dans mes bras mais c'est la grande question : Qu'est ce que The Office peut faire pour me séduire encore plus. On arrive ici vers la période un peu creuse de la saison 5, alors, attention, qui dit creuse dit quand même brillante, avec tes tonnes de surprise que les scénaristes arrivent à caler sans qu'on s'en aperçoive. Aussi bien une micro référence à Michael Scarn, le personnage du script de Michael Scott ou encore des tas de petits moments qui paraissent insignifiants et pourtant, sont magiques.

Dans cette salve d'épisode, on retrouve tout d'abord un trio : Dwight / Andy / Angela. C'est génial. Dans la première partie de cette salve on développe un peu le mariage en prévision d'Andy et Angela. J'ai d'ailleurs adorer la préparation du mariage à la Schrute Farm. C'était comme dit : génial. L'épisode "Moroccan Christmas" permettra de faire avancer le Schmilblic. Phyllis crache le morceau et tout le monde sait pour Angela et Dwight. S'en suit alors des tonnes de scènes cocasses comme l'épisode "The Duel", truffé de moment comme seule The Office arrive à en faire. Hilarant et à se pisser dessus. Je ne déconne pas. Ma vessie allait exploser à certain moment.
20090412231049-Office_US_The_Duel.jpgprince_family_paper.jpgDwight n'a pas pour seul intérêt les deux autres personnages sus-cités. Il est également génial quand il est mis en combo avec Michael. dans "Prince Family Paper" c'est des tonnes de petites scènes magiques qui prouve aux téléspectateurs que l'humour est toujours là, intacte et que finalement les scénaristes sont de vrais magicien, des vrais Houdini arrivant à sortir tout ce qu'ils veulent de leur chapeau. Il n'y a plus Holly, et c'est peut être un point noir de cette partie de la saison. Jan non plus n'en pas là. Ca manque de femmes autour de Michael bien que Pam et les autres femmes de Dunder Mifflin soient là. En effet, Michael est un peu plus en roue libre et un utilise plus de dynamique de groupe. Petite mention à la chasse entre Dwight et Michael en fin de "Prince Family Paper".

Ca me fait penser à l'épisode "Customer Survey". Il est génial cet épisode. Il utilise une vraie dynamique parfaite avec tous les personnages divisés en deux équipes : ceux qui veulent un nouveau photocopieur et ceux qui veulent de nouvelles chaises. J'aime bien ce qui est fait et Michael est encore une fois au sommet. Même chose dans "Frame Toby" avec son histoire de drogue qu'il achète pour faire en sorte de faire virer Toby et donc récupérer Holly. Ce Michael est un sacré personnage qui ne perd pas une once d'intérêt depuis le début de la série. Toujours aussi jovial, adorable et cocasse, il sait jouer avec son monde comme personne dans la série.
3185871681_58a79355bf.jpgoffice-moroccan.jpgLes autres personnages sont toujours géniaux et je pense à Meredith pour laquelle l'intérêt est porté avec l'épisode "Moroccan Christmas". Dans cet épisode génial elle m'a fait exploser de rire. Ce personnage est peu exploité mais au final, c'est pas plus mal, chacune de ses apparitions de ce genre est un rayon de soleil. Enfin, ici, une bonne bourre d'alcool. Ce n'est pas tout, Kelly, un autre personnage assez discret est bien mis en avant. Sa crise dans le dernier épisode cette salve pour Hilary Swank m'a vraiment fait rire. J'adore ce qui se passe avec eux. C'est parfait.

Et enfin, les deux petits amoureux que j'aime et enlace ce sont bien sûr Pam et Jim, alias Jam pour les intimes. C'est peut être eux qui me manquent le plus à chaque fois côté coeur dans la série (sans compter Holly et Michael). Il y a de ces scènes qui te retourne parfaitement. Que ce soit un baiser sous une lumière au poil ou bien l'achat d'une maison qui fera pétiller les yeux de la belle Pam. C'est tout simplement beau l'amour en fait et The Office est arrivée à donner des sentiments vrais, loin des facéties de la plupart des séries. Donner autant de matière à une intrigue amoureux (sans compter les autres dans la série) tient du génie télévisuel.

Note : 7.5/10. En bref, une salve qui garde une excellent dynamique entre les personnages et un Michael au top sans parler d'un triangle amoureux magique.

moroccan_christmas.jpg

Commenter cet article