Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Office. Saison 8. Episode 13. Jury Duty.

2 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

The-Office-Jury-Duty-Season-8-Episode-13-3-550x366.jpg

 

The Office US // Saison 8. Episode 13. Jury Duty.

 

Cette année, The Office rame vraiment pas mal pour se renouveler. J’ai appris entre le précédent épisode diffusé et celui-ci qu’un spin off de la série était potentiellement en préparation et qu’il serait centré sur Dwight Schrute et sa ferme. Ce n’est pas trop mon truc cette idée d’une part car j’aime pas la ferme de Dwight, mais aussi parce que The Office sans Dwight (en plus d’avoir perdu Michael l’an dernier) c’est juste impossible. D’ailleurs, The Office est sur sa fin, puisque Minda Kendill, scénariste de la série, mais aussi actrice où elle incarne le personnage de Kelly pourrait s’en aller sur FOX si jamais son pilote était commandé. Autant dire que c’est l’hécatombe et que je souhaite que la série s’achève cette année. Il ne sert à rien de s’acharner. Mais vu la situation de NBC, que la série est leur série numéro 1 sur les 18-49… assure à The Office un avenir encore radieux pour deux ou trois ans à mon humble avis. Mais venons en à « Jury Duty » voulez vous. Le cold open de l’épisode,  incarné par un Andy en pleine forme qui fait n’importe quoi en dansant dans l’entrepôt de son entreprise. Cette scène avait un arrière goût de l’époque Michael, mais en beaucoup moins réussi. Mais j’ai ri, c’est le principal à mon humble avis.

 

Mais ce nouvel épisode ne fait pas que nous offrir une excellente entrée en matière, il nous donne un épisode correct et pas trop mauvais. Bien que ce ne soit pas du niveau de Michael. Et l’absence de Robert California me conforte dans l’idée que ce personnage est maintenant devenu indispensable pour rire (confère à l’épisode précédent évidemment, celui de la fête à la piscine). J’ai encore en tête la petite remarque de Stanley qui va se moquer de Rizzoli & Isles. La remarque était fun, et colle totalement avec l’esprit critique de The Office. Sauf que cette année elle fait profil bas à ce niveau là, sachant qu’elle n’est plus aussi bonne qu’avant. Dans cet épisode, Jim revient au bureau après avoir été de devoir de juré. Et comme Dwight est toujours là pour embêter Jim, il va le questionner sur les moindres détails de l’affaire. Il va donc découvrir que ce n’était pas vrai et qu’il s’est pris des petites vacances en famille (quelle idée d’avoir rendu Pam aussi accessoire dans cet épisode ? On aurait dit que c’était une tapisserie… la pauvre). Heureusement que Dwight est là pour sauver l’épisode. Il va aussi se retrouver dans l’histoire d’Angela. Cette dernière va en effet donner naissance à un nouveau bébé, qui est sensé être celui du sénateur (Jack Coleman était de retour, j’étais donc heureux comme tout).

The-Office-Jury-Duty-Season-8-Episode-13-5-550x366.jpg

Sauf que forcément c’est un Schrute. La remarque sur le poids du bébé par Kevin (le plus obèse de tous dans la série) était bien vue. J’ai trouvé l’autodérision au rendez vous. Et justement, l’intrigue d’Angela manque d’un truc en plus. Je ne suis pas fan d’Angela à l’hôpital, elle ne sert pas à grand-chose du coup, et ses manigances avec Dwight n’ont plus aucun lieu d’être. Donc c’est aussi un souci. Mais j’ai dans l’idée que The Office puisse maintenant nous relier les deux personnages une nouvelle fois puisque je vois mal Jack Coleman incarner son personnage tout au long du reste de la saison. Ainsi, ce nouvel épisode a un souci : l’intrigue d’Angela. Le reste fonctionne assez bien même si cela pourrait être bien mieux surtout quand on voit que des personnages comme Ryan sont sous estimés dans la série, ou encore Andy qui à mon avis pourrait être plus drôle. J’aimerai que Ed Helms se rapproche un peu plus de son personnage dans Very Bad Trip, une sorte de Mr Catastrophe auquel il arrive les pires merdes. Au final, encore un épisode tout juste correct. The Offica manque d’imagination… mais il va falloir vite en retrouver !

 

Note : 6/10. En bref, toujours du même niveau très bas, The Office replonge.

Commenter cet article