Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The River. Saison 1. Episode 6. Doctor Emmet Cole

7 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-07-21h15m00s194.png

 

The River // Saison 1. Episode 6. Doctor Emmet Cole.


Après s'être égarée dans des épisodes à usage unique, The River revient aux moutons qui nous préoccupe c'est à dire la recherche du docteur Emmet Cole. Sauf que, ce n'est pas vraiment un épisode de recherche mais une soirée cinéma à laquelle on a droit où l'on visionne l'escapade d'Emmet Cole dans la jungle. Autant dire que un film dans la série… c'est digne du meilleur twist d'Inception (ou pas). Bref, l'épisode nous égaye par quelques bonnes scènes d'horreurs (on ne peut pas dire qu'il n'y a pas des bons moments dans cet épisode) mais passe surtout son temps à nous ennuyer avec des inepties et des débilités dont seul Oren Pali a le secret. Il faut dire qu'il a quand même écrit Paranormal Activity, donc bon, on peut déjà douter de ses talents de scénaristes quand à une intrigue réellement bien construite. Cet épisode flashback était d'un côté utile car il permet surtout de voir Emmet Cole au milieu de ses recherches et comment il a entrepris son périple mais de l'autre l'épisode n'est qu'un prétexte pour encore plus repousser l'échéance de la livraison du bon gros pâté qui nous attend : le retour d'Emma Cole. Je sens d'ailleurs bien le pauvre docteur possédé qui veut revenir aux Etats-Unis hanter Los Angeles. Bon, ok, je divague.

Durant cet épisode l'équipage découvre évidemment un nouvel indice (qui permet de lancer mécaniquement l'épisode en lui même) : le sac d'Emma dans lequel bien évidemment il y a une tonne de cassettes à visionner et plein d'image d'horreur, de folies, et de choses bizarres que l'on ne comprend pas totalement. Ce qu'il y a avec la réalisation de The River, que je ne déteste pas mais ne trouve pas exceptionnelle non plus, c'est qu'elle cache le vide scénaristique qu'il y a derrière cette série. En effet, on se demande encore ce que The River peut nous offrir après 5 épisodes quand elle n'est pas capable de livrer quelque chose de cohérent depuis deux ou trois épisodes. On a même plongé dans l'ennui le plus total dans l'épisode précédent. Et celui ci, par son inutilité presque constante ne permet pas de relever le niveau mais enfonce complètement la série dans son propre jeu qui est pour moi une horreur pure et simple. Mais j'aurais pourtant adoré "kiffer" comme on dirait dans le langage jeune cet épisode. Mais ce n'est pas le cas. Il manque tellement de choses. Cette série est une vraie passoire à intrigues.
vlcsnap-2012-03-07-21h26m56s188.pngThe River c'est donc l'histoire d'Emma Cole et son chien. Non ce n'est pas le remake du film avec Jean Paul Belmondo, quoique niveau ennuis on est un peu dans les mêmes eaux. Ni même un remake du téléfilm de TF1 avec Christophe Dechavanne. Oui, parce que le pauvre Bruce Greenwood n'a rien de l'épileptique qu'est l'animateur français qui tente de se faire passer pour un comédien. The River c'est plus une série qui tente de jouer sur ce qui peut être à la mode au cinéma en terme de réalisation, mais qui ne tente rien de pertinent dans le scénario. Cela me rappelle un peu My Generation que ABC avait tentée il y a une saison de ça et même si le pilote était une grosse déception pour moi car bourré d'ennui (un des pires de cette rentrée là même), on ne tournait cependant pas en rond de ce que j'ai pu voir les deux épisodes suivants avant que la série ne soit annulée. The River manque donc d'intérêt encore et toujours malgré quelques passages qui font avancer la carlingue. Mais bon, pas de quoi sauter de joie non plus..

Note : 2/10. En bref, toujours terriblement mauvaise, The River n'a pas du tout l'étoffe de son ambition. Pauvre Steven Spielberg, tu en auras produit de la merde pour la télévision...

Commenter cet article