Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Please Like Me. Saison 1. Episodes 7 et 8.

11 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Please Like Me

Critiques Séries : Please Like Me. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Please Like Me // Saison 2. Episodes 7 et 8. Scroggin’ / Truffled Mac and Cheese.


Je dois avouer que cette série me fascine et encore plus quand elle fait des choses qui sortent presque du commun. C’est là que « Scroggin’ » entre dans la catégorie des épisodes étranges et fascinants. Dans cet épisode, Josh partage une petite sortie à la montagne avec sa mère. Je me demande même si au fond cet épisode n’est pas le meilleur que j’ai pu voir de toute l’histoire de la série. Tout simplement car c’est beau, c’est sensible et c’est terriblement touchant. Please Like Me est une série étrange mais dans le très bon sens du terme. A chaque nouvel épisode, on se demande bien ce qu’ils vont bien pouvoir nous faire. Cette galerie de personnages est en plus de ça tellement riche en bonnes idées que la série semble tout simplement inépuisable. Cet épisode change énormément de ce que l’on avait pu voir depuis le début de la saison. Il ne se concentre que sur Josh et Rose et leur petite aventure dans la nature. C’était un moyen de nous sortir un peu du paysage habituel de la série et c’est une très bonne nouvelle. Le spectacle est visuellement intéressant mais en plus de ça, je trouve que Josh Thomas a su rendre le tout si attachant. On a envie, à la fin de l’épisode, de serrer tout dans le monde dans ses bras et je dois avouer que c’est quelque chose que j’adore, tout simplement.

C’était une belle aventure car les deux personnages sont tellement complémentaires. J’ai adoré leurs petites discussions, à la fois sur les choix vestimentaires de Josh, Mac and Cheese - ce qui fait le lien avec le titre de l’épisode suivant -, la vie sexuelle Josh, le SIDA, etc. D’ailleurs, pour ce qui est de la vie sexuelle de Josh, j’ai beaucoup aimé le moment où Rose commence à le questionner s’il a déjà eu des relations avec des filles. Elle va alors en venir à penser qu’il pourrait peut-être être bisexuel mais Josh lui répond tendrement que ce n’est pas aussi simple que ça et qu’au fond les filles ce n’est tout simplement pas son truc. C’est beau car derrière Rose il y a une innocence retrouvée. Cette femme est plus âgée que Josh et pourtant, elle a des réactions qui sont très proches d’un enfant de 5 ans (même si elle peut aussi garder par moment une certaine forme de lucidité). Mais cela rend le face à face assez étincelant surtout qu’en face Josh n’est pas le garçon le plus normal qu’il puisse exister. Et je ne dis pas ça pour le critiquer, bien au contraire puisque je trouve que c’est une bonne idée que de l’avoir mis ici. L’épisode nous offre aussi des situations plus cocasses, comme Rose qui pète, pleure dans son sommeil, qui rencontre un serpent dans l’eau, Josh et Rose qui fument de l’herbe, etc. Tout ça participe à l’aspect plus comique de Please Like Me.

Et c’est loin d’être une mauvaise idée. Cette série choisie cet épisode afin d’y insérer tout un tas de très belles scènes émouvantes entre deux personnages qui au fond sont très complémentaires et qui ont une relation plus fusionnelle que l’on ne pourrait le penser. Pour ce qui est de « Truffled Mac and Cheese », les choses sont différentes avec un épisode qui revient à ce que l’on avait déjà pu voir depuis le début de la saison. C’est presque décevant de voir un tel épisode après avoir vu « Scroggin’ ». Cet épisode cherche à mettre en avant le chagrin qui découle du rejet. L’épisode s’ouvre sur quelque chose d’assez touchant qui permet encore une fois de mettre une vraie claque en pleine figure de Josh (même si ce dernier, en apparence, ne semble pas affecté). Patrick quitte la collocation et Josh n’a pas envie de lui parler (ce qui déçoit forcément Patrick mais qui ne semble pas du tout gêner Josh, bien au contraire). Il a beau tenter de constamment dire au revoir, Josh ne veut rien entendre. Ensuite nous avons l’histoire de Josh et Arnold. Josh va venir rendre visite à ce dernier dans sa chambre d’hôpital. Please Like Me semble démontrer que leur alchimie s’est dissoute.

J’ai bien aimé le fait que Arnold demande à Josh s’il l’aime vraiment. Josh va alors lui confier qu’il ne sait pas si les patients ont le droit de sortir avec quelqu’un. Leur relation ne peut donc pas être normale de toute façon et je pense que c’est ce qu’il faut pour Josh. J’ai donc beaucoup aimé leur petite scène à eu. C’était un joli moment qui est presque là pour prouver qu’au fond Josh et Arnold sont peut-être fait pour être ensemble, bien plus que la première relation de Josh dans Please Like Me. Mais au fond, on peut aussi comprendre le fait que Josh cherche encore une fois à éviter le conflit, éviter tout un tas de questions, simplement à choisissant ce qu’il y a de plus simple : la non confrontation. C’est quelque chose qu’il ne cesse de fuir dans cette série et c’est aussi ce qu’il y a de plus intéressant au fond. En tout cas personnellement j’aime beaucoup ce que la série fait de ce point de vue là. La relation entre Josh et son père est par ailleurs exploité de façon très sporadique dans l’épisode. Le but n’est pas de remettre cela sur le tapis après qu’il ait coupé les vivres à son fils (ce que l’on peut comprendre et qui n’est pas sans rappeler ce qui était arrivé à Hannah dans Girls lors de la première saison, quand ses parents avaient décidé d’arrêter de lui donner de l’argent afin qu’elle cherche tout simplement du boulot).

Note : 10/10 et 7/10. En bref, encore du très bon Please Like Me.

Critiques Séries : Please Like Me. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Commenter cet article

4evaheroesf 11/10/2014 18:36

Josh et sa mère : un épisode-émotion un peu trop long et ennuyant.
Quand à Patrick, j'ai l'impression que tu le défends, et vu ce qu'il a fait, Josh a eu raison de l'envoyer bouler.
J'espère que ça va marcher avec Arnold, mais en même temps, on dirait que Josh choisit la facilité avec lui...
Arnold est un peu fou, ne va pas demander à Josh de faire des efforts et si ça casse, Josh pourra dire qu'Arnold était trop fou pour lui et qu'il a déjà sa mère...

delromainzika 11/10/2014 19:18

En fait, je me retrouve rarement dans Josh en fait, c'est pour ça que j'ai souvent tendance à soutenir ses opposants :)