Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Veep. Saison 4. Episode 8. B/ill.

23 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Veep

Critiques Séries : Veep. Saison 4. Episode 8. B/ill.

Veep // Saison 4. Episode 8. B/ill.


Etrange de retrouver un épisode de ce genre là à ce moment de la saison. On arrive à deux épisodes de la fin et sincèrement, c’est assez maigre en termes d’intrigues. Cela n’a pas la créativité habituelle, surtout quand la série use d’une intrigue qui semble avoir été déjà vu plusieurs fois dans la série. Le seul véritable intérêt de cet épisode c’est les prémices qui sont intéressants et de bons running gag. Alors attention, quand je parle de déception d’un épisode de Veep, cela reste de bonne facture, bien loin de la première saison. On est dans le Veep 2.0 tout de même. Mais il manque peut-être quelque chose à cet épisode. Ce qui me déçoit de la part de la série dans cet épisode c’est que la série manque de ce qui fait aussi son intérêt, sa façon de créer du comique de situation en tout genre et sa créativité. Ici, il n’y a pas vraiment ça (ou en tout cas, c’est un peu trop maigre à mon goût). Il y a des situations amusantes et certaines scènes assez efficaces (notamment une scène entre Hugh Laurie et Julia Louis Dreyfus à la fin de l’épisode) mais ce n’est pas suffisant, surtout quand la saison 4 nous a habitué à tellement mieux que ça. La façon dont cet épisode se développe me donnait probablement envie d’en voir plus, surtout que Veep est capable de faire beaucoup plus avec ce qu’elle a entre les mains, ce n’est donc pas comme si c’était impossible.

A côté de ça, ce qui manque peut-être aussi à cet épisode c’est une Julia Louis Dreyfus en pleine forme. Cette dernière, sous les traits de Selina, manque un peu coche alors que son personnage se retrouve cloué au lit, malade. Si dans un sens cela peut être très comique et délivrer de très bonnes scènes, cela n’a pas été suffisamment bien mis en avant si ce n’est le gag que beaucoup de comédies exploitent ces derniers temps (Modern Family, The Good Wife, etc. tout le monde le fait) de l’iPad sur roue qui peut se déplacer et communiquer avec les autres sans problème. Ensuite, nous avons l’intrigue en elle-même. On a l’impression que la série passe son temps à dire ceci-cela, au sujet du projet de loi que forcément, cela ne peut pas aller dans bon sens. L’ambition est là, surtout du point de vue des personnages de la Team Meyer qui tentent tant bien que mal de faire preuve d’intelligence et de nous offrir par la même occasion de jolis moments comiques. Mais ce n’est pas tout. C’est bon de voir une série tenter de donner à ses personnages l’occasion de réussir (comme d’échouer lamentablement, car cela peut aussi devenir de très bons running gags pour Veep). Mais bien que cet épisode soit un peu plus faible que les autres, cela reste un épisode de Veep qui délivre suffisamment de choses sympathiques pour que l’on n’ait pas l’impression d’avoir passé un mauvais moment.

Mais la série est capable de faire tellement de choses bien plus intéressantes que je ne peux m’empêcher de penser qu’elle a raté un peu le coche ici. Richard et Jonah continuent en plus de ça de former un duo du tonnerre, Amy et Dan fonctionnent bien eux aussi, sans parler de Selina avec Gary, etc. Il y a des tas de choses de ce genre là qui justement fonctionnent très bien car Veep est une comédie qui peut se servir de ses personnages dans n’importe quelle situation et trouver le moyen de les rendre intéressants même dans l’intrigue la plus ronronnante qu’il soit. Je dirais donc que cet épisode est un épisode fainéant en espérant que les deux derniers épisodes de la saison soient de bien meilleur facture. J’ai envie de faire confiance à la série, surtout qu’elle est vraiment capable du meilleur. Finalement, ce que je me demande maintenant c’est ce que Veep va bien pouvoir faire afin de nous offrir deux derniers épisodes à la hauteur de mes attentes. Une fois Selina sortie de son lit, je suppose que la série aurait largement de quoi faire pour parvenir (enfin) à me donner ce que j’attends de la part de la série. Surtout que Hugh Laurie a été un si bon atout ces derniers temps. Je n’ai pas envie que la série gâche cela dans les deux derniers épisodes. Même dans cet épisode il fait le job (peut-être de façon un peu trop prévisible sauf la scène finale mais il fait le job convenablement avec la matière qu’il a entre les mains).

Note : 6/10. En bref, petite baisse de régime.

Commenter cet article