Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hawaii Five-0. Saison 6. Episodes 17 et 18.

4 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Hawaii Five 0

Critiques Séries : Hawaii Five-0. Saison 6. Episodes 17 et 18.

Hawaii Five 0 // Saison 6. Episodes 17 et 18. Waiwai / Kanaka Hahai.


L’arrivée de Julie Benz a apporté de la fraîcheur au début de la saison. C’était pile poil ce dont Hawaii Five 0 avait besoin et puis d’un coup le personnage est devenu un arc narratif à lui-même, mettant en péril les Five 0 et ce qu’ils incarnent pour les habitants d’Honolulu. « Waiwai » est d’ailleurs une agréable mise en bouche alors que son histoire se met en place en parallèle du reste avec une certaine efficacité. Il y a des mystères et le tout fonctionne finalement assez bien dans son ensemble. C’était ce qu’il me fallait. Avec « Waiwai », Hawaii Five 0 nous a même offert un solide cas de la semaine qui fonctionne bien lui aussi. Catherine était un bon personnage jusque là et le fait qu’il y ait un vrai retournement de situation autour d’elle me plaît. Je ne sais pas si elle va rester dans les parages plus longtemps et donc au delà de cette saison 6 mais je ne serais pas contre. A chaque fois que Hawaii Five 0 introduit un personnage récurrent, j’arrive à toujours l’apprécier. C’est bien la preuve que les choses fonctionnent bien dans la série finalement. Mais « Waiwai » c’est aussi un épisode avec une affaire de la semaine qui sied assez bien à la série dans son ensemble.

Steve qui doit entrer en contact avec Catherine en parallèle c’est là aussi une très bonne nouvelle, surtout que cela permet de semer un peu le doute dans la tête de notre héros tout en faisant avancer un peu l’histoire de la saison. Il apprend qu’elle n’est pas en Asie mais à Kiev, qu’elle aurait tenté de le joindre à plusieurs reprises avec un téléphone satellite sans compter que toute l’histoire de la semaine est plus ou moins liée à Catherine. Bon, il y a quelques retournements de situation qui sont un peu gros (comme celui où les Five 0 sont tous endormis par un gaz) mais je n’en attendais pas moins de la part de cette série non plus. Surtout que globalement, la mécanique de Hawaii Five 0 parvient à délivrer pas mal de bonnes surprises. Le cas de la semaine est suffisamment bon pour parvenir à nous surprendre d’actes en actes. A commencer par la sulfateuse qui débarque comme ça, sans que l’on ait l’impression de l’avoir demandé, puis le gaz qui endort tout le monde, etc. On a tout ce qu’il faut pour nous éclater. Sans compter sur les personnages, l’humour, les décors, etc. Tout est au rendez-vous pour nous faire plaisir et la série n’a pas froid aux yeux.

Dans le registre des séries policières d’action, pour moi Hawaii Five 0 est la meilleure de toute. Il n’y a rien de mieux. « Kanaka Hahai » était quant à lui légèrement différent. Dans cet épisode, un homme est retrouvé mort sur la côte d’Oahu. Les Five 0 vont alors se confronter à une sale histoire d’esclavage mortel sur un bateau de pèche illégal. Pour ce qui est de cette partie de l’épisode, les choses sont assez classiques, surtout qu’en parallèle nous avons toujours l’histoire de Catherine à suivre puisqu’à la fin de l’épisode elle faisait son grand retour aux Five 0. En parallèle, nous avons Danny qui, alors qu’il passe du temps avec ses enfants, se retrouve avec sa voiture volée et va alors se mettre en chasse afin de retrouver les voleurs. Danny est un père de famille que j’aime bien, aussi car je trouve qu’il est assez drôle. Lui donner une intrigue classique comme celle d’une voiture volée me plaît plutôt bien. En tout cas, je n’en attendais pas moins de la part de Hawaii Five 0. Accessoirement, Catherine a plusieurs choses à régler. Le face à face avec Steve bien évidemment, arranger sa vie (tout en balançant son badge dans le Pacifique… ce qui est un peu too-much, surtout quand on voit comment la saison a été mise en scène).

Sincèrement, c’est une histoire correcte que Hawaii Five 0 tente de nous proposer avec son lot de surprises et quelques brins d’émotions (notamment face à Chin). On avait besoin de trucs de ce genre là, de tendresse afin d’équilibrer par rapport à ce que l’on a pour habitude de voir dans une télé série policière. Les intrigues personnelles des personnages sont donc forcément plus importantes que les autres. Sans compter que Danny était parfait du début à la fin.

Note : 7/10 et 6/10. En bref, deux épisodes sympathiques qui permettent d’avancer dans l’histoire de la saison.

Commenter cet article