Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Gothic. Saison 1. Episodes 5 et 6.

4 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #American Gothic

Critiques Séries : American Gothic. Saison 1. Episodes 5 et 6.

American Gothic // Saison 1. Episodes 5 et 6. The Artist in his Museum / The Chess Players.


Pauvre Brady. Encore un homme marié à une femme qui est en dénie complet au sujet de sa famille meurtrière. « The Artist in his Muséum » apporte un peu d’intérêt à certaines révélations intéressantes sur le passé du clan Hawthorne. D’autant plus que les hallucinations de Cam où il commence à voir son père Mitch (et quelques trucs en parallèle) vient nous rappeler à quel point ce personnage a un esprit dérangé. Cela tombe bien, il est suspecté par la police actuellement comme le fameux tueur. Le fait que cet épisode se concentre sur Cam est une très bonne idée car c’est un personnage compliqué qui pourrait très bien nous permettre d’en apprendre un peu plus sur ce qui s’est passé. Il voit notamment une ombre trainant un corps dans la maison des Hawthorne. Il y a aussi cette image de lui, Garrett et Mitch en train de s’occuper d’un corps au travers de la maison et j’en passe. Le détective Cutter de son côté est là pour coffrer quelqu’un et commence à harceler toute la famille Hawthorne dans le but de les faire tomber. Quand il est clair que Cam est le suspect n°1, elle tente alors de le faire tomber à sa façon. Pendant ce temps, Tessa, Alison et Garrett cherchent à aider Cam du meilleur qu’ils peuvent mais ce n’est pas facile de faire une detox car l’addiction revient toujours au galop.

Quand à la fin de l’épisode Cam découvre qu’il a eu raison sur un truc dans ses hallucinations, finalement il peut se dire que ses hallucinations n’étaient pas si bêtes que ça. Ce que j’ai légèrement trouvé un peu moins intéressant ce sont les retrouvailles entre Madeline et sa mère qui a envoyé une mystérieuse lettre qu’elle a ouverte la semaine dernière. Il se trouve que la mère de Madeline n’est pas très nette mais ça on pouvait très bien s’y attendre. Si l’idée n’était pas mauvaise, elle n’apporte rien de vraiment intéressant à American Gothic. Je dois avouer cependant que je ne m’attendais probablement pas à la fin de « The Chess Players ». Quand à la fin de l’épisode précédent on nous confirme que tout cela est bien le coup d’un membre de la famille Hawthorne, la révélation pourrait bien faire du mal. Cependant, on ne sait pas trop comment aller au bout de American Gothic tant il reste encore d’épisodes. Dans cet épisode, il y a pas mal d’histoires d’ADN, une aventure secrète, et ce qui semble être l’assassinat d’un personnage que l’on appréciait tous très bien. Enfin, moi j’aimais bien Garrett. L’un des aspects que j’apprécie dans cet épisode c’est le temps que les Hawthorne passent ensemble. C’est la première fois depuis le pilote (si mes souvenirs sont bons) que l’on voit cette famille être ensemble pendant autant de moments.

A chaque épisode American Gothic se concentre sur le passé d’un personnage. Si le précédent était Cam, celui-ci sera l’épisode de Garrett. Madeline, Cam, Tessa et Alison passent donc énormément de temps dans le manoir des Hawthorne. L’épisode précédent confirmait également que l’ADN de Cam était lié d’un lien familial avec l’ADN sur la ceinture. Et tout cela est rendu public lors du fameux débat d’Alison. La pauvre, elle n’avait pas besoin de ça. J’ai adoré la scène du dîner quand Cam commence à élaborer ses théories. Ce que j’aime bien là dedans c’est le fait qu’au sein de tout ce complot, les personnages se révèlent et surtout Cam commence enfin à montrer qu’il y voit beaucoup plus clair. Le dîner est grotesque dans un sens mais il fonctionne il se doit. Surtout que personne ne va manger et le seul truc qui semble les intéresser c’est de savoir qui est le tueur. Alison car cela a ruiné son débat, Cam car il se souvient de choses qu’il a mis en scène dans ses hallucinations. Dans un sens, Cam est un peu notre porte d’entrée dans la série, celui qui va nous permettre de tout découvrir. Il y a des révélations aussi dans cet épisode, notamment la copie de Le Haut de Hurlevents qui révèle des photos d’une Madeline jeune comme tout et un rapport de police qui révèle que Mitch a mis à terre quelqu’un qui est resté inconscient.

Avec des révélations et des moments familiaux sympathiques, American Gothic continue de nous faire suivre un bout de chemin avec elle. On ne s’en rend probablement pas compte mais près de 80% du temps est passé dans la maison Hawthorne ce qui dans un sens est une bonne idée, venant rappeler à quel point American Gothic partage avec le Cluedo.

Note : 6/10. En bref, deux épisodes sympathiques avec leurs lots de révélations.

Commenter cet article