Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Doctor Who. Saison 6. Episode 10.

11 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-09-11-19h03m11s17.png

 

Doctor Who // Saison 6. Episode 10. The Girl Who Waited.


Après l'épisode assez conventionnel de la semaine dernière pas forcément aimé par les fans de la série mais que j'ai trouvé très intéressant pour sa relecture judicieuse des contes pour enfant. Bref, cette semaine on revient à quelque chose de différent, et de plus intéressant pour tout le monde. "The Girl Who Waited" livre donc la traditionnelle dose d'émotion entre Amy et Rory. Cet épisode était extrêmement touchant pour ces deux personnages qui vont se trouver confrontés à un dilemme digne d'un Shakespeare en bonne et due forme. Je suis ravi car j'adore ces deux personnages et à chaque fois qu'on les mets un peu plus en avant comme dans l'épisode de la saison précédent dont j'ai perdu le nom, c'est extrêmement touchant. Tom MacRae à qui l'on doit deux épisodes de la première saison revenait avec cet épisode qui m'a un instant fait voyager dans un monde qui m'a rappelé Alice (la version moderne de Syfy diffusée il y a quelques années).

Le début de l'épisode était bien mené, on se retrouve dans un univers blanc matelassé. On sait pas trop ce qu'on fait là et surtout, Rory et le Docteur sont séparés de Amy qui est alors kidnappée par des méchants dans une autre dimension temporale qui va la faire vieillir bien plus vite qu'eux. L'idée est assez bonne. Ca avance très vite et on entre directement dans le vif du sujet. On a de bons moments d'action, et de palpitation. Comme à chaque fois le Docteur va y aller de sa petite phrase drôle dont lui seul à le secret. Mais par rapport aux deux épisodes précédents, celui ci est plus iconoclaste et oublie presque la dimension familiale de la série pour revenir à une série plus adulte. Ce qui au fond, ne me dérange pas plus du monde. Bien au contraire, car on peut donc présenter la relation Amy/Rory sous un autre jour et quel jour ! C'est le moment du drame, l'épisode nous fait pleurer (pour les plus sensibles, sinon je sais pas si vous êtes humains, c'était quand même hyper émouvant) et puis nous rend tellement heureux qu'on en a la gorge pincée.
vlcsnap-2011-09-11-18h08m19s123.pngC'est d'ailleurs au détour des quelques scènes entre ces deux compères qu'on découvre un peu plus l'âme de la série, et ce déchirement qu'il y aurait à la perdre tous les deux un jour peut être. Rory sans Amy, Amy sans Rory, c'est vraiment possible ? Je ne sais pas. Mais bon, il y a toujours River Song aussi, sur laquelle on ne revient pas (à défaut ou pas, d'un côté Moffat garde au chaud ses idées pour faire un épisode explosif prochainement, ou bien il nous fait mariner pour que l'on se pose tellement de questions qu'on va presque imploser. Ce serait pas gentil de sa part, mais c'est le jeu ma pauvre Lucette, celui de l'attente pour avoir des réponses). Ainsi, l'épisode prend une place assez importante pour ce qui est de ce couple, d'ailleurs j'ai trouvé que le Docteur était en retrait. D'une certaine façon, c'est pas forcément une mauvaise idée car on trouve quelque chose à voir, et la mécanique ne se rouille pas. Ca change l'univers, et le train-train quotidien des personnages.

Note : 8.5/10. En bref, un excellent épisode prouvant une fois de plus le talent des scénaristes pour nous trouver des histoires touchantes et pleines d'action à la fois.

Commenter cet article

marion 11/09/2011 19:52



Tu l'as vraiment aimé cet épisode !! 


Pour ma part, je l'ai aussi bcp apprécié mais pas au point de lui octroyer un 8.5/10 et ce pour plusieurs raisons, il est bon mais pas non plus excellent,et il manque vraiment un truc, le Doc est
trop en retrait et on ne le sent pas franchement totalement alarmé, inquiété, voire si j'osais, concerné par la et les Amy. 


De plus, il est assez long à se mettre en place, ca commence à devenir intéressant quand Rory la retrouve. Quant aux aliens, on a vu mieux comme danger. 


Le coup de génie, c'est les 2 Amy ... et à ce propos, ils n'ont pas optés pour la facilité à la fin et c'est appréciable. Ce qui est aussi intéressant, c'est d'introduire enfin un peu de doute,
de tension dans ce joli petit trio où leur relation (mis à part la jalousie de Rory) était vraiment un peu lisse. 


Quant à notre vaillant petit mari, il prend une réelle consistance ces derniers temps, on est passé du duo au trio avec brio.  


Enfin ce n'est pas temps River qui me manque (même si elle me manque, j'adore son personnage) que l'abssence totale d'allusion à Mélody ces 2 derniers épisodes ....