Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Librarians. Saison 2. BILAN.

30 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Librarians

Critiques Séries : The Librarians. Saison 2. BILAN.

The Librarians // Saison 2. 10 épisodes.
BILAN


The Librarians est un divertissement  d’aventures un peu cheap qui n’est pas sans rappeler l’âge d’or de ce genre de séries dans les années 90. Quand on regarde un épisode de The Librarians impossible de ne pas penser à Sydney Fox l’aventurière et toutes les séries de ce genre là. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose mais c’est aussi le signe que cette série n’est pas brillante non plus. La première saison était une façon de prolonger le plaisir que j’avais déjà pu prendre devant les téléfilms Flynn Carson et puis pour TNT, la chaîne qui diffuse cette série, une occasion de faire fonctionner quelque chose en utilisant une franchise connue. Si The Librarians est déjà renouvelée pour une saison 3 (sans grande surprise), je me demande vraiment ce qu’ils vont encore avoir à nous raconter. Cette saison 2 montre déjà les limites du concept, d’autant plus que Flynn n’est pas présent dans tous les épisodes et que la série est devenue parfois Flynn dépendante. Pourtant, l’équipe construite autour fonctionne bien et reste assez délirante. Mais sans Flynn les choses ne sont pas pareil et comme The Librarians n’a pas la chance de se développer véritablement sans lui  (ce qui aurait été au moins un poil plus ambitieux), alors le spectacle reste décevant.

Après avoir vu les deux premiers épisodes dont je vous ai déjà parlé, je dois avouer que je n’avais pas envie de revenir vous en parler chaque semaine comme l’an dernier. J’ai donc décidé de revenir en fin de saison afin de faire le bilan d’une saison en demi-teinte. En effet, tout n’est pas forcément raté dans cette saison, elle a ses bons moments et ses idées mais cela manque toujours cruellement de nouveauté. Les épisodes passent et la mécanique se ressemble encore et encore, sans jamais vraiment parvenir à créer quoi que ce soit. Les personnages sont là, évoluent dans les intrigues de la semaine sans que The Librarians ne semble en faire grand-chose. Ce ne sont que des accessoires pour donner une réplique ou faire avancer telle ou telle idée dans l’intrigue. Il n’y a rien de neuf là dedans et cela colle parfaitement à l’idée selon laquelle The Librarians ressemble énormément à une série des années 90 qui serait sortie de nos jours. Les scénaristes n’ont pas voulu changer la dynamique, celle qui était déjà plus ou moins présente dans les téléfilms, ce côté un peu cheap et kitch qui est certes assumé mais qui ne permet pas toujours de prendre son pied.

Je n’ai jamais attendu grand-chose de The Librarians si ce n’est de passer un agréable moment. Si l’on ne retient que ça, les épisodes sont pour la plupart assez sympathiques et agréables. Cela ne demande pas de réflexion, juste de poser ses fesses au fond de son siège et profiter du spectacle. Il y a toujours la pointe d’humour qui va bien, les personnages qui grandissent à leur façon et certaines idées ailleurs qui ne sont pas mauvaises du tout mais qui sont cachées derrière la formule, trop classique et répétitive. Au fil de ces 10 épisodes, on a l’impression de revoir les mêmes schémas que ceux de la saison 1 ce qui est un peu dommage, d’autant plus que Flynn est plus présent cette année qu’il ne l’était l’an dernier (ou alors c’est mon cerveau qui me joue des tours, mais je pense avoir raison puisqu’après tout Noah Wyle était plus disponible cette année qu’il ne l’était lors du tournage de la saison 1). Je crois que ce que j’apprécie donc le plus dans The Librarians c’est tout ce qui ne provient pas des téléfilms de base. J’aime bien le personnage  de Rebecca Romijn par exemple. Elle est parfaite dans cette série mais elle est mal utilisée. Peut-être car trop collée à notre très cher Flynn.

La vision de l’Histoire (et la façon dont celle-ci est réécrite dans The Librarians) est toujours fun à voir. En tout cas la série démontre plutôt bien qu’elle pourrait faire toujours beaucoup plus, ce qui n’est pas plus mal dans un sens. Quoi qu’il en soit, je crois Noah Wyle en fait aussi parfois un peu trop des caisses, ce qui n’aime pas à apprécier les vestiges de la saga de téléfilms que tout le monde connaît et qui font le bonheur de chacun lors des fêtes de fin d’année. Je me souviens que M6 et comparses rediffusaient encore et encore ces téléfilms que je re-regardais avec bonheur. Malheureusement pour The Librarians, je ne re-regarderais jamais cette série. Non pas qu’elle ne vaille pas le coup, juste qu’elle manque de folie.

Note : 4.5/10. En bref, cela reste un divertissement sympathique, surtout en fin d’année au chaud dans son canapé mais rien de plus pour une saison 2 qui recopie la saison 1.

Commenter cet article